Actualité

Ces grands projets qui vont changer Paris en 2024

Mise à jour le 11/01/2024
École élémentaire Brèche aux Loups
En cette année olympique et paralympique, Anne Hidalgo a dévoilé, à l'occasion de la présentation de ses vœux, le 10 janvier, les temps forts qui rythmeront 2024 : davantage de végétalisation, encore plus de place pour les piétons et les cyclistes, des équipements plus accessibles, des logements sociaux et des bâtiments municipaux rénovés, une ville toujours plus solidaire envers les plus démunis…
L'année 2024 sera placée sous le signe de l'olympisme, avec la tenue des Jeux olympiques et paralympiques dès le 26 juillet. Cette grande fête du sport commencera par une cérémonie d’ouverture inédite sur la Seine, unique dans l’histoire des Jeux.
L'arrivée de cet événement planétaire a accéléré des changements déjà engagés depuis plusieurs années dans la capitale, qui offriront aux Parisiens un héritage à la fois urbain, culturel et sportif dans les décennies à venir. Retour sur les grands projets 2024.

Cette vidéo est hébergée par youtube.com
En l'affichant, vous acceptez ses conditions d'utilisation
et les potentiels cookies déposés par ce site.

Les grands rendez-vous de 2024

La Nuit de la Solidarité le 25 janvier

La Nuit de la solidarité, qui se déroule cette année dans la nuit du 25 au 26 janvier, a pour objectif d’aller à la rencontre des personnes sans-abri pour mieux connaître leurs besoins. L'année dernière, 3 015 personnes sans solution d'hébergement ont été recensées à Paris dans la nuit du 26 au 27 janvier.

Une votation citoyenne sur la place des SUV le 4 février

Le 4 février, les Parisiennes et les Parisiens décideront s’ils veulent plus ou moins de SUV dans leur ville, ces véhicules les plus encombrants et les plus polluants. Il est proposé de multiplier par trois le tarif de stationnement de ces moyens de transport.
SUV dans les rues de Paris.
SUV dans les rues de Paris.
Crédit photo : Joséphine Brueder/Ville de Paris

Donnez votre avis sur Plan local d'urbanisme « bioclimatique » jusqu'au 29 février !

Huit cents millions d’euros supplémentaires seront investis en 2024 pour adapter la ville au changement climatique. Ils s’ajoutent aux 10 milliards d’euros déjà mobilisés depuis 2014 sur le climat. En plus du nouveau Plan Climat 2024-2030, que les élus doivent définitivement adopter dans le courant de l'année, le nouveau Plan local d'urbanisme (PLU), élaboré en 2023, est désormais « bioclimatique ». Les Parisiennes et les Parisiens sont appelés à donner leur avis sur ce nouveau PLU jusqu'au 29 février !
Le Plan local d’urbanisme bioclimatique, le Plan Climat, le Plan de santé environnementale, mais aussi le Plan Biodiversité, pour protéger les 2 800 espèces sauvages, animaux et plantes que compte la ville et dont nous avons tout simplement besoin pour survivre !

Le 8 mars, une grande conférence sur les droits des femmes

À l’occasion du 8 mars, journée internationale des droits des femmes, une grande conférence internationale aura lieu à l’Hôtel de Ville pour célébrer les combats des femmes dans le monde.

Un nouveau « bal de l'amour » au printemps

Au printemps, à la suite du succès du « bal de l’amour » organisé pour les dix ans du mariage pour tous sur le parvis de l’hôtel de ville, une deuxième édition sera organisée.

Un monument en hommage aux personnes LGBTQI+ persécutées pendant la Seconde Guerre

En 2023, la Bulle Malher a été inaugurée dans le Marais, un lieu refuge pour les personnes LGBTQI+ les plus stigmatisées, notamment les migrants, les victimes de violence et les personnes transgenres. Au printemps, en hommage aux personnes LGBTQI+ persécutées pendant la Seconde Guerre mondiale, un monument sera inauguré pour qu’elles retrouvent la place qui est la leur dans notre mémoire.

Une Nuit Blanche estivale sous le signe des Outre-mer le 1er juin

Le 1er juin, une édition hors du commun de Nuit Blanche (et la deuxième estivale) mettra les Outre-mer au cœur de la programmation. Ce sera la plus longue Nuit Blanche de l’histoire, sous la direction artistique de Claire Tancons. Elle démarrera là où le soleil se lève le plus tôt en France, en Nouvelle-Calédonie et terminera là où le soleil se couche le plus tard en France, en Polynésie.

Pour les Jeux 2024, la baignade dans la Seine dès cet été !

C'était annoncé de longue date, ça sera fait dès cet été, à l'occasion des Jeux olympiques et paralympiques de Paris. Plusieurs compétitions de natation s'y dérouleront. Pour la baignade ouverte au grand public, il faudra être encore un peu patient : rendez-vous en 2025 !

Les 80 ans de la Libération de Paris célébrés

Les 80 ans de la Libération de Paris seront un temps fort de l'été. Sous la direction artistique de Mohamed el Khatib, l’événement célébrera la valeur inestimable de la parole des grands témoins pour les générations futures. Déambulations joyeuses et musicales, fanfares, concerts qui traverseront Paris pour se rejoindre sur le parvis de l’Hôtel de Ville, rythmeront cette journée lors d’une grande fête populaire qui aura lieu le samedi 24 août.
Ces personnalités auxquelles Paris va rendre hommage
Le 22 mai, le jardin Charles-Aznavour (8e) sera inauguré sur les Champs-Élysées à l’occasion du 100e anniversaire de sa naissance. L’inauguration du jardin Mélinée-Manouchian (immigrée résistante d'origine arménienne, devenue française à la Libération) dans le 20e arrondissement sera également un beau symbole pour rappeler combien notre histoire est liée au courage de femmes et d’hommes immigrés qui ont lutté pour notre liberté. Dans ce même arrondissement, l’école Cécile-Rol-Tanguy sera inaugurée. Le 24 août 2024, l’avenue Bugeaud (16e) sera renommée du nom d’Hubert Germain, le dernier survivant des Compagnons de la Libération.

Les aménagements à venir

32 nouvelles « rues aux écoles » créées

Le cap des 200 rues aux écoles, ces rues apaisées et fermées à la circulation automobile aux abords des écoles parisiennes, a été franchi en 2023. En 2024, 32 nouvelles rues aux écoles et 38 cours oasis seront aménagées.
Rue aux écoles, avenue Lamoricière
Rue aux écoles, avenue Lamoricière (12e).
Crédit photo : Joséphine Brueder/Ville de Paris

44 kilomètres de pistes cyclables aménagées

Quarante-quatre kilomètres de nouvelles pistes cyclables permettront également aux cyclistes de se déplacer en toute sécurité et partout dans la ville, en plus des 1 300 kilomètres déjà existants.
À noter qu'après concertation, ces pistes peuvent être revues à la marge pour améliorer la sécurité des cyclistes ou résoudre les conflits d’usage de l’espace public (entre piétons et vélos notamment). Par ailleurs, un « Code de la rue » a été voté par le Conseil de Paris le jeudi 6 juillet 2023, avec pour objectif de clarifier les règles de partage de l'espace public parisien en protégeant en priorité les piétons, particulièrement vulnérables.
Piste cyclable avenue Gambetta ouest (20e)
Piste cyclable avenue Gambetta ouest (20e).
Crédit photo : Guillaume Bontemps / Ville de Paris

9 000 arbres plantés au Village olympique

Les Jeux de Paris, organisés du 26 juillet au 11 août (olympiques), puis du 28 août au 8 septembre (paralympiques), sont le premier événement sportif international à s’aligner sur l’Accord de Paris. L’empreinte carbone sera réduite de 55 % par rapport aux Jeux de Londres, avec 95 % d’équipements existants et de nouvelles constructions adaptées aux impacts du changement climatique. Quant au village olympique, 9 000 arbres y seront plantés. Une fois les Jeux terminés, 6 000 habitants pourront y vivre.

15 nouvelles centrales solaires sur les toits

Le programme Energieculteurs va permettre d'équiper des toits de bâtiments publics : quinze nouvelles installations photovoltaïques y seront installées d'ici fin 2024, soit l’équivalent de la consommation d’énergie électrique de 700 foyers. En tout, 6 000 m² de panneaux solaires seront installés sur 12 000 m2 de toitures.

365 stations Trilib' adaptées au tri des déchets alimentaires

Dès janvier, les déchets alimentaires de toutes les cantines de la Ville de Paris seront collectés. Par ailleurs, 365 stations Trilib’ seront progressivement adaptées afin que les Parisiens se trouvent à moins de trois minutes d’un endroit où jeter leurs déchets alimentaires. Ces déchets collectés permettront de produire du bio-GNV pour alimenter les bennes de la Ville de Paris qui roulent avec ce combustible.
Station Trilib' dans le quartier Vaugirard (15e).
Crédit photo : Clément Dorval / Ville de Paris

Deux nouvelles forêts urbaines, des jardins rénovés ou agrandis…

À la fin de la saison des plantations, 100 000 arbres auront été plantés depuis 2020, dont 25 000 l'hiver dernier. Notamment porte Maillot, qui se transforme petit à petit en place, où 1 500 arbres sont plantés, ou encore place Sarah-Monod (12e), où 80 arbres ont été plantés.
Après les forêts urbaines de Charonne (20e) et de la place de Catalogne (14e), de nouvelles forêts urbaines prendront place sur le parvis de l’Hôtel de Ville (Paris Centre) et place du Colonel-Fabien (10e).
Des jardins seront rénovés ou agrandis, notamment le jardin Debergue (12e), le square Parodi (17e), le jardin Anna Marly et le square du Moulin de la Vierge (14e), ou encore le square Sainte-Hélène (18e). Sans oublier les jardins des Champs-Élysées (8e) !
Autre symbole majeur des transformations urbaines, le quartier Python-Duvernois (20e) va renaître en 2024. Un équipement sportif, un centre de santé et un très grand parc, le plus grand de la mandature, dont la première partie sera livrée dès le printemps, vont y être construits. Près de 1,5 hectare de jardin sera livré cet été, avec à terme un nouvel espace vert de 3 hectares.
Plus de 450 arbres, provenant du centre de production horticole de Rungis, vont être plantés place de Catalogne.
Plus de 450 arbres, provenant du centre de production horticole de Rungis, vont être plantés place de Catalogne.
Crédit photo : Guillaume Bontemps / Ville de Paris

Des quartiers réservés aux piétons, d'autres où la circulation des voitures sera limitée

En avril, le tramway T3B sera prolongé vers l’ouest jusqu’à la porte Dauphine. Paris a également financé de nouvelles stations de métro qui permettront aux lignes 11 et 14 d’être prolongées.
À l’automne, juste après les Jeux, la Zone à trafic limité (ZTL) diminuera le nombre de voitures dans le centre de Paris. Dans chaque arrondissement, des quartiers piétons verront également le jour, notamment à Montmartre (18e), au canal Saint-Martin (10e), rue Oberkampf (11e), autour du jardin de Reuilly (12e) et de la place de la Réunion (20e), et à la Butte-aux-Cailles (13e).
Promeneurs longeant la ligne du Tramway T3,  à Porte Dauphine,
Promeneurs longeant la ligne du Tramway T3, à porte Dauphine.
Crédit photo : Joséphine Brueder / Ville de Paris

Une ville plus accessible pour les personnes à mobilité réduite

Des quartiers entiers vont être transformés dans chaque arrondissement pour accéder plus facilement aux équipements publics et aux commerces. Par ailleurs, 1 775 arrêts de bus seront aussi rendus plus accessibles pour les personnes à mobilité réduite d'ici les Jeux.
Soufyane Mehiaoui emprunte la ligne T3 du tramway.
Crédit photo : Joséphine Brueder / Ville de Paris

La porte de la Chapelle réaménagée avant les Jeux

Pistes cyclables, promenade piétonne, végétalisation, nouvelle Arena pour les Jeux (et offerte en héritage aux Parisiens après les Jeux)… Le réaménagement de la porte de la Chapelle (18e) se poursuit jusqu’en mars 2024. Sans oublier le parc Chapelle-Charbon en plein aménagement !
Chantier Aréna porte de la Chapelle (18e).
Chantier Arena, porte de la Chapelle (18e).
Crédit photo : Guillaume Bontemps / Ville de Paris

Sur le périphérique, une voie dédiée au covoiturage et la vitesse réduite après les Jeux

Dans le cadre du nouveau Plan Climat 2026-2030 de la Ville de Paris, le boulevard périphérique va se transformer à l'occasion des Jeux de Paris. Une voie dédiée au covoiturage et aux transports publics sera créée et pérennisée, tandis que la vitesse sera limitée à 50 km/h après les Jeux.
La mise en fonctionnement de cette voie sur l’ensemble du boulevard périphérique (intérieur et extérieur), prévue en 2024, constituera un héritage des voies olympiques réservées aux athlètes et à la famille olympique et paralympique pendant les Jeux de 2024.

De nouveaux équipements municipaux

Un ancien lycée transformé en « Maison des réfugiés »… et en médiathèque !

En mars, la Maison des réfugiés (19e) sera inaugurée dans l’ancien lycée Jean-Quarré, transformé en centre d’hébergement temporaire. Elle accueillera les Parisiennes et les Parisiens de tous les âges qui veulent consacrer un peu de leur temps pour venir en aide à celles et ceux qui ont fui leur pays.
Dans la même enceinte, la médiathèque James Baldwin sera également créée. L'idée : lier culture et intégration, dans un bâtiment élégant à faible impact environnemental.
Future médiathèque James Baldwin (19e) par l'atelier Philippe Madec
Future médiathèque James Baldwin (19e) par l'atelier Philippe Madec.
Crédit photo : Atelier Philippe Madec

Un nouveau théâtre à la Concorde dédié à la démocratie

Un lieu entièrement dédié à la démocratie va ouvrir au sein de l’ancien Espace Cardin (8e) : le théâtre de la Concorde. Lieu de débat, de réflexion, de contradictions et de création artistique, le théâtre de la Concorde sera un rempart contre l’obscurantisme et accompagnera les grandes mutations de notre société. Ce nouveau lieu fera aussi rimer art avec démocratie. Son comité d'orientation sera composé d’artistes, de syndicalistes, de juristes, de journalistes, de scientifiques et de citoyens.

Des réouvertures emblématiques

Les équipements sportifs

Paris, ville olympique, et plus sportive que jamais ! En 2024, les Parisiens vont retrouver plusieurs piscines, stades et centres sportifs rénovés ces dernières années :
La piscine Pontoise après rénovation.
La piscine Pontoise après rénovation.
Crédit photo : Jean-Baptiste Gurliat / Ville de Paris

Notre-Dame, la Madeleine, la fontaine des Innocents… un patrimoine rendu aux Parisiens

Quatre ans après l'incendie de Notre-Dame, les travaux de restauration s'accélèrent. Alors que la flèche a retrouvé le sommet de la cathédrale, le réaménagement de ses abords va débuter pour inscrire ce joyau dans un cadre plus agréable et plus calme, avec des arbres et des promenades.
L’église de la Madeleine (8e), magnifiquement restaurée, sera rendue au regard des Parisiens cet hiver. Quant à la fontaine des Innocents (1er), également en pleine restauration, elle fera à nouveau rayonner le cœur des Halles d'ici cet été.
Pose de l'aiguille, dernier élément de charpente de la flèche de Notre-Dame de Paris
2 décembre 2023 : avec la pose de l'aiguille, dernier élément de charpente, une nouvelle étape est franchie dans la reconstruction de la flèche.
Crédit photo : David Bordes/Rebâtir Notre-Dame de Paris

Des actions sociales et sanitaires

Rénovation des logements : nouvelles aides pour les foyers modestes

La rénovation des logements et des équipements municipaux va s'accélérer en 2024, afin de réduire leur impact écologique et la facture des ménages parisiens. En plus des 5 000 logements sociaux rénovés par an, les ménages les plus modestes vont être aidés dans la conduite de leurs travaux grâce à un dispositif « zéro reste à charge ».

Encore plus de places d'hébergement pour les personnes sans abri

La Ville de Paris a demandé à l'État de créer ensemble 3 000 nouvelles places d’hébergement afin de venir en aide aux familles de plus en plus nombreuses à la rue, alors que 3 015 personnes sans solution d'hébergement ont été recensées à Paris dans la nuit du 26 au 27 janvier 2023 (Nuit de la Solidarité).
Depuis le mois de décembre, 120 femmes et enfants sont hébergés dans l’ancien lycée Suzanne-Valadon (18e). En 2024, des bâtiments municipaux, et notamment des lycées fermés, comme le lycée Théophile-Gautier (12e) et le lycée Georges Brassens (19e), seront mobilisés.
Gymnase des Patriarches (5e) ouvert pour les personne sans-abri lors des vagues de froid
Gymnase des Patriarches (5e) ouvert pour les personnes sans-abri lors des vagues de froid.
Crédit photo : Jean-Baptiste Gurliat / Ville de Paris

Une offre de soins renforcée dans les quartiers prioritaires

Paris va développer l’offre de soin généraliste dans les quartiers qui en sont dépourvus. Avec le budget 2024, 115 postes de professionnels de santé vont être créés afin de renforcer la capacité des centres existants. Par ailleurs, quatre nouveaux centres de santé seront créés d’ici 2026.

Les femmes victimes de violences mieux accompagnées

En 2024, tous les commissariats parisiens disposeront de postes d’intervenants sociaux pour recueillir la parole des femmes victimes de violence et les accompagner dans leur dépôt de plainte. Les policières et policiers municipaux parisiens continueront également d’être formés pour les orienter et lutter contre le harcèlement de rue et les violences sexistes et sexuelles dans les rues.
Femme isolée, en détresse.
Femme isolée, en détresse.
Crédit photo : AdobeStock

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations