Ouvrir la recherche
Découvrir

À la découverte des lieux les plus étonnants de la capitale

Mise à jour le 05/10/2021
La plus belle, la plus romantique, la plus chic… Paris est la ville de tous les superlatifs ! Mais connaissez-vous le plus vieux monument, la rue la plus étroite ou le plus vieil arbre de la capitale ? Petit tour d'horizon des lieux les plus étonnants de la ville lumière, qui la rendent encore plus unique.

Les arènes de Lutèce, plus vieux monument de Paris

Ces arènes, situées dans le quartier Latin et édifiées entre le Ier et la fin du IIe siècle, sont les plus anciens vestiges de l'histoire de Paris. Elles témoignent de la période Gallo-romaine à l'époque où Paris s'appelait encore Lutèce. Les arènes étaient à l'époque un amphithéâtre où les gladiateurs s'affrontaient devant plus de 10 000 spectateurs. Classées monuments historiques, elles sont aujourd'hui un lieu de détente, et l'été, bons nombres de boulistes s'y retrouvent pour des parties de pétanques endiablées.

Les arènes de Lutèce, 49 rue Monge, 5e - Métro Cardinal Lemoine

La rue des Degrés, la plus petite rue de Paris

Essentiellement constituée d'un escalier de 14 marches, la rue des Degrés dans le 2e arrondissement mesure 5m75 de longueur, ce qui fait d'elle la rue la plus petite de Paris. Percée en 1634 à la suite de la démolition de l’enceinte Charles V, elle y abrite une plaque qui nous apprend qu«Ici, le Baron de Batz et ses amis tentèrent de faire évader Louis XVI, au matin du 21 janvier 1793. Quelques heures avant son exécution…

La rue des Degrés, 2e - Métro Bonne Nouvelle

Rue des Degrés
Rue des Degrés
©Guillaume Bontemps/Ville de Paris

La rue du Chat-qui-pêche, la plus étroite

La rue du Chat-qui-Pêche, dans le 5e arrondissement, est considérée comme l’une des plus étroites de Paris et se bat pour le titre avec le sentier des Merisiers dans le 12e arrondissement. Elle ne dépasse pas 1m80 de largeur. Mais la singularité de ce petit passage réside surtout dans la légende qui l’accompagne. Un chanoine du nom de Dom Perlet dont le chat noir, d'une grande habileté, était célèbre pour sa capacité à extraire des poissons de la Seine d'un simple coup de patte. Après avoir assisté à cette scène insolite, trois étudiants ont soupçonné une affaire de sorcellerie. En effet, pensant que le chanoine et le chat noir ne faisaient qu’un, ils furent persuadés d’avoir débusqué le diable en personne ! Ils jetèrent tout simplement le pauvre animal dans la Seine.

La rue du Chat-qui-pêche, 5e - Métro Saint-Michel-Notre-Dame

La rue du Chat-Qui-Pêche (5e)
La rue du Chat-Qui-Pêche (5e)
©Jean-Baptiste Gurliat/Ville de Paris

La rue Desnoyez, la plus "arty"

Fans de street-art, rendez-vous dans la rue Desnoyez dans le quarter de Belleville. Longue de 150 mètres, c'est un vrai festival artistique à ciel ouvert puisqu'elle a longtemps été le terrain d'expression de street-artistes. Vous allez en prendre plein les yeux.

Rue Desnoyez, 20e - Métro Belleville

La plus vieille horloge publique de Paris

Jusqu’en 137O, les Parisien·ne·s se fiaient aux horloges des églises. En 1370, le roi Charles V décide d'imposer le pouvoir de la monarchie face à celui de l'église en utilisant notamment les horloges : il offre aux habitant·e·s la première horloge publique qui sera mise en service un an plus tard, en 1371. Rénovée en 2012, elle a retrouvé son état d'origine, conforme au plus vieux documents présents dans les archives de la BNF. L'horloge de la Tour de l'Horloge a ainsi retrouvé son faste d'antan pour le plus grand bonheur des passants.

Tour de l’Horloge - Palais de la Cité - 1, boulevard du Palais - 1er - Métro Cité

Horloge de la Cité
Horloge de la Cité
Emilie CHAIX / Ville de Paris
ça peut vous intéresser aussi…
Sélection
Les 5 horloges les plus chouettes de Paris
Date(s)Publié le mercredi 17 mars 2021

Publié le mercredi 17 mars 2021

Le plus vieil arbre

Bien caché dans le square René-Viviani dans le 5e arrondissement, vous pourrez observer le plus vieil arbre de Paris. Ce robinier planté en 1601 nous prouve que la nature est dotée d'une force miraculeuse. Importé d’Amérique du Nord et planté par Jean Robin, l’arboriste attitré d’Henri IV, l'arbre multi-centenaire mesure près de 15 mètres. C'est d'ailleurs, de mai à juin que cet arbre spectaculaire dévoile toute sa beauté puisque c’est là où de longues grappes de fleurs blanches qui sentent très bon apparaissent.
Square René Viviani
2, rue du Fouarre 75005 PARIS

La plus vieille maison

Allez vous promener dans le marais, à la recherche de la plus vieille maison de la capitale. Situé au 51 rue de Montmorency dans le 3e arrondissement, la maison de Nicolas Flamel est un lieu qui ne laissera pas insensibles les fans d’Harry Potter : avant d’être le créateur de la pierre philosophale selon JK Rowling, Nicolas Flamel était considéré comme une figure parisienne du XVème siècle. Construite en 1407 comme l'atteste l'inscription courant en frise au-dessus du rez-de-chaussée, la maison a longtemps été le refuge des déshérités que Nicolas Flamel hébergeait en échange de quelques prières. Aujourd'hui, un restaurant, « l'auberge Nicolas Flamel », occupe la maison. Et on y mange très bien !

La maison de Nicolas Flamel, 51 rue de Montmorency, 3e - Métro Arts et métiers

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr, nous vous invitons à faire part ci-dessous de votre commentaire ou suggestion.

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations