Actualité

On a visité la Villa Windsor : trois bonnes raisons d’y aller

Mise à jour le 01/12/2023
Façade de la Villa Windsor
Cachée dans le bois de Boulogne à la lisière du 16e arrondissement, il y a la Villa Windsor. Résidence du couple sulfureux formé par le duc et la duchesse de Windsor, Edouard VIII et son épouse américaine Wallis Simpson, la grande bâtisse a longtemps nourri les fantasmes. Sa restauration a été lancée par la Fondation Mansart, qui a déjà effectué un rafraîchissement interne et externe, et qui s’apprête à la sortir de son sommeil, dès l'été 2024. On l’a visitée en avant-première en septembre. On vous raconte pourquoi c’est l’une des visites qu’il ne faudra pas manquer !

Parce que c’est un joyau d’architecture

D’abord, il faut longer un chemin de graviers. Puis on arrive devant une immense grille noire. Sobre et élégante. La peinture n’est pas écaillée, mais les branches des arbres environnants s’attachent joliment aux barreaux. Quand les portes s’ouvrent, on suit une longue allée verdoyante. Sur la droite, on aperçoit une bambouseraie, sur la gauche, la silhouette de cet hôtel particulier construit en 1928 par l’architecte Roger Bouvard, qui se découpe sur le ciel. La Villa Windsor (autrefois château Le Bois) est restée quasi telle qu’elle a été pensée ; la restauration entamée par Mohamed Al-Fayed en 1987 n’a quasiment rien modifié.
La décoration imaginée par Stéphane Boudin, directeur de la très design maison Jansen, est la même. La balustrade d’inspiration rococo est là, l’impressionnant escalier d’honneur, les armoiries royales, les plafonds peints façon jungle exotique, le marbre de Carrare, les vasques en forme de coquillage géant, les appartements privés avec fenêtres zénithales… Rien n’a bougé, tout est resté dans son jus.
La Villa Windsor est néanmoins un véritable labyrinthe. Une chambre mène au (petit) dressing de la duchesse ou à un boudoir, un couloir vers la salle des coffres et une lourde porte permet d’accéder à l’abri antinucléaire. Ici, un petit escalier de service bien caché mène directement à la chambre du majordome et de l’infirmière.

Parce que le lieu regorge d’anecdotes

La Villa Windsor n’avait rien d’un château royal (malgré ses quatorze pièces). Pourtant, le couple rebelle collectionnait de délicieuses anecdotes qui apportaient ce je-ne-sais-quoi de royal. Qu’ils vivaient entourés d’une quinzaine d’employés de maison (trois chauffeurs, deux jardiniers, un coiffeur, une maquilleuse…) est une chose, mais saviez-vous par exemple que le duc et la duchesse de Windsor se retrouvaient systématiquement à 19 h dans leur appartement commun pour un cocktail ? Ou encore que la duchesse raffolait des miroirs, ce qui explique leur nombre (très) impressionnant ? Ou que c’est ici que Diana et son compagnon Dodi Al-Fayed firent un saut juste avant d’aller dîner au Ritz, un certain 31 août 1997 ?
On ouvre au hasard un tiroir dans la cuisine, pas très loin du tableau de service, et on découvre un trousseau de clés calligraphié au nom du duc de Windsor. Et puis, il y a ce coffre-fort à l’étage, dans l’une des chambres. Personne ne sait ce qu’il contient. Un cambrioleur a bien tenté d’en percer le secret, mais en a abîmé sa disqueuse. D’après la Fondation, un serrurier a confié qu’il faudrait travailler deux jours pour l’ouvrir sans l’endommager, tant le mécanisme est complexe. Que cache-t-il ? Nul ne le sait encore aujourd’hui…

Parce que c’est un chapitre de l’histoire française

La Villa Windsor n’a pas été exclusivement habitée par le duc et la duchesse de Windsor ou Mohamed Al-Fayed. Charles de Gaulle transforma l’hôtel particulier en quartier général dès la fin des années 1940. Il y maria même sa fille, Elisabeth. Une fois restaurée, la Villa Windsor dévoilera la bibliothèque du rez-de-chaussée pour y reconstituer le bureau du général. C’est là qu’il reçut la visite de Léon Blum, André Malraux, Pierre Mendès France, etc. Jacques Chirac y fit aussi un tour. Et c’est aussi ce qui rend la visite des lieux si réussie : c’est d’y voir la petite histoire dans la grande…
Bibliothèque
Villa Windsor
Crédit photo : Clément Dorval / Ville de Paris
Infos pratiques
Ouverture prévue en juillet 2024.
Villa Windsor, 4, route du Champ d'Entraînement, 75016 Paris
Plus d'infos ici.
Default Confirmation Text
Settings Text Html

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations