Sélection

Ces lieux souterrains pour explorer l’envers de Paris

Mise à jour le 09/02/2024
Entrée des sous-sols de la Défense, murs couverts de graffitis
On croit la connaître dans les moindres recoins et, pourtant, la capitale a toujours de quoi surprendre. Sous nos pieds, de nombreux espaces cachés attendent d’être visités !

Les catacombes de Paris

Aussi mythiques qu’effrayantes, les catacombes de Paris (14e) restent un spot incontournable pour s’aventurer dans les mystérieuses profondeurs de la capitale ! Et pour cause : il s’agit du plus grand ossuaire du monde, aménagé à la fin du XVIIIe siècle pour héberger les ossements de six millions d’individus qui reposaient dans différents cimetières parisiens, fermés à cette époque pour insalubrité publique.
Si ces galeries souterraines logées à vingt mètres sous terre s’étendent sur 350 kilomètres, leur visite, elle, se fait sur un parcours d’un peu moins de 2 kilomètres depuis la place Denfert-Rochereau.
Ce qu’il y a à voir ? Des milliers de crânes et de fémurs soigneusement entreposés, des citations inscrites sur des plaques et des histoires à faire froid dans le dos. En parlant de froid, un conseil : venez couvert !
Dans les entrailles des Catacombes
Dans les entrailles des catacombes
Crédit photo : Emilie Chaix / Ville de Paris

Les égouts de Paris

À l’abri des regards se cache un vaste réseau d’égouts, un lieu insolite que l’on peut visiter depuis 1975. L’occasion d’en apprendre davantage sur ces galeries souterraines dont l’aménagement – entrepris à la fin du XVIIIe – a permis d’assainir la ville, à une époque où épidémies, bactéries et autres réjouissances infestaient les rues.
Réouvert en 2021 après trois ans de travaux, le musée des Égouts (7e) dévoile désormais un visage accueillant, loin de l’ambiance caverneuse que l’on pourrait imaginer.
Ce qu’il y a à voir ? Rythmé par des panneaux interactifs, des images d’archives qui expliquent en détail les diverses phases de transformation subies, des maquettes et des pièces historiques, le parcours propose une balade au cœur des entrailles de Paris. Fascinant, il faut bien l’avouer…
Tunnels dans les égouts
Les égouts de Paris
Crédit photo : ©Jean-Baptiste Gurliat/Ville de Paris

La crypte archéologique

Cachée sous le parvis de Notre-Dame, la Crypte archéologique (Paris Centre) de l’île de la Cité est une véritable capsule temporelle qui propulse au cœur du vieux, très vieux Paris… À une époque où la capitale se nommait Lutèce ! Cet univers emmuré a été révélé au grand jour lors de fouilles menées entre 1960 et 1970 dans le cadre d’un projet de construction d’un parking souterrain.
Dans ce labyrinthe chargé d’histoire, on remonte celle de Paris vieille de 2 000 ans. On y admire les vestiges d’un établissement de bain public gallo-romain, un mur d’enceinte datant du IVe siècle ou encore les derniers thermes de Lutèce.
Ce qu’il y a à voir ? En plus de ces ruines, le lieu offre un plongeon dans les eaux de la Seine… ou presque ! Présentée jusqu’à la fin de l’année 2024, l’expo « Dans la Seine » part à la découverte des bizarreries et autres objets insolites qu’elle renferme.
Crypte archéologique de Paris
Crypte archéologique
Crédit photo : Jean-Pierre Dalbéra
On a visité et adoré… l’expo « Dans la Seine » à la Crypte archéologique
Adresse Crypte archéologique de l'île de la Cité - Place Jean-Paul II, Paris 4e
Date(s)Du mercredi 31 janvier 2024 au mardi 31 décembre 2024

Les sous-sols de la Défense

Une déambulation souterraine dans un lieu interdit au public, ça vous dit ? On se laisse volontiers guider par le collectif Interstices qui organise jusqu’au 25 février des visites dans ces décombres nichés sous l’esplanade de la Défense.
Après avoir dévalé quelques escaliers et arpenté de longs couloirs couverts de graffitis – traces de nombreux passages clandestins –, on découvre un véritable musée de street art et d’art contemporain au sein de cette « cathédrale engloutie ». Frissons garantis !
Ce qu’il y a à voir ? Fresques murales, photographies, installations, sculptures, chaque œuvre réalisée par la vingtaine d’artistes qui a investi les lieux évoque cet univers hybride, à la lisière de deux mondes familiers des Parisiens : la ville et la nature. Dépêchez-vous d’aller visiter cette galerie d’art éphémère !
« Les Extatiques » : notre escapade dans les sous-sols de la Défense
Adresse
Date(s)Du vendredi 02 février 2024 au dimanche 25 février 2024

Les sous-sols de la gare de l’Est

Saviez-vous que sous la gare de l’Est se terre un musée absolument magique ? Chapeautés par l’association française des amis des chemins de fer, de tout petits trains et 600 mètres de voies ferrées miniatures y occupent les lieux. Un régal pour les yeux, d’autant que cet espace installé entre 1946 et 1955, qui regroupe trois réseaux ferrés, a été entièrement réalisé à la main. Les passionnés se régaleront des détails époustouflants de beauté et de précision.
Ce qu’il y a à voir ? On y trouve des locomotives et divers types de convois entrer en gare, passer sous des ponts et parcourir les villes et les campagnes. Bonne nouvelle, ce musée insolite de 400 mètres carrés se visite une fois par mois !
Default Confirmation Text
Settings Text Html

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations