Ville de Paris

Actualité

10 expos photo à ne pas manquer en ce moment

Mise à jour le 27/04/2022
C'est Noël au printemps pour les amateur·trices de photographie à Paris : musées et galeries de la capitale proposent en effet en ce moment de nombreuses expos photo de grande qualité. Nous en avons sélectionné 10 pour vous.

Love Songs - Photographies de l'intime

L'exposition "Love Songs" à la MEP (Paris Centre) porte un regard singulier sur l'histoire de la photographie, vue à travers le prisme des relations amoureuses. Conçue comme une compilation musicale que l'on offrirait à un·e amant·e, elle réunit 14 séries réalisées par les plus grand·e·s photographes des 20e et 21e siècles. Tout au long du parcours, les images invitent à découvrir une multitude d'histoires intimes et de schémas amoureux, l'intimité captée par l'objectif étant révélée dans toute sa poésie et sa franchise. Plus d'infos
Nan and Brian in bed, New York City, 1986
Nan and Brian in bed, New York City, 1986
Nan Goldin

Judith Joy Ross – Photographies 1978-2015

Le BAL (18e) rend hommage à Judith Joy Ross, l’une des plus grandes portraitistes contemporaines. Depuis le milieu des années 1970, Ross enregistre avec une délicatesse infinie les visages et les attitudes placées face à son objectif. Par une tension particulière entre intimité et distance émotionnelle, elle révèle la capacité de transformation des êtres humains face aux réalités du monde. Pour elle, l’appareil photo est non seulement un moyen pour entrer en relation avec l’autre, mais aussi un instrument de transcendance. Plus d'infos
Judith Joy Ross, Untitled, Eurana Park, Weatherly, Pennsylvania, 19,37 × 24,45 cm
Judith Joy Ross, Untitled, Eurana Park, Weatherly, Pennsylvania, 19,37 × 24,45 cm
© Judith Joy Ross, courtesy Galerie Thomas Zander, Cologne

Édouard Boubat, la douceur du regard (1946-1957)

La Galerie Rouge (Paris Centre) accueille une splendide exposition consacrée aux dix premières années de la carrière d’Édouard Boubat (1923-1999). Représentant de la scène humaniste française, poète-photographe, "correspondant de paix" selon Jacques Prévet, la photographie de Boubat s’impose par son évidence et sa grande douceur. L’exposition retrace les débuts du photographe, de 1946 à 1957, pour essayer non pas de percer tous ses mystères, mais de comprendre comment l’œil du photographe s’est formé. Plus d'infos
Édouard Boubat, Les mains de Lella, France, 1948. Tirage argentique de 1965.
Édouard Boubat, Les mains de Lella, France, 1948. Tirage argentique de 1965.
© Édouard Boubat Estate/ La Galerie Rouge

Circulation(s), festival de la jeune photographie européenne

Le festival Circulation(s) revient au CENTQUATRE (19e) pour sa 12e édition avec une programmation qui révèle la vitalité, la créativité et la diversité de l'émergence photographique. Le public peut y découvrir le travail de 30 jeunes artistes venu·e·s des quatre coins de l'Europe (avec une mise en lumière de la scène artistique arménienne), qui interrogent les frontières entre photographie et art contemporain. Plus d'infos
Encounter
Encounter
Silvia Rosi

Femmes photographes de guerre

Si la photographie de guerre est une profession dominée par les hommes, de nombreuses femmes photographes ont cependant travaillé dans les zones de conflit. En mettant en lumière les clichés et parcours de huit femmes photographes de guerre, cette exposition au musée de la Libération de Paris (14e) interroge la spécificité du regard féminin sur la guerre. Elle bouscule certains stéréotypes, et montre que les femmes sont tout autant passeuses d'images que témoins de l'atroce. Plus d'infos
Bagdad, Irak, 2004
Bagdad, Irak, 2004
Anja Niedringhaus

Aqua Mater, Sebastião Salgado dans un pavillon en bambou

Au cours de sa quête des peuples et des paysages premiers d'Amazonie, d'Islande, de l'Arctique, le photographe Sebastião Salgado a côtoyé toutes les expressions de l'eau. Ses clichés l'ont capturée au cœur de paysages uniques, plus majestueux les uns que les autres. L'exposition « Aqua Mater » sur le Parvis de la Défense 92) prend place dans un vaste pavillon de bambou avec lumière tamisée, ambiance musicale et sonore, brume tropicale et milliers de bougies pour une atmosphère empreinte de sérénité… Plus d'infos
Aqua Mater
Aqua Mater
Sebastião Salgado

Carte blanche à 13 Bis à la galerie Roger-Viollet

Rencontre entre un artiste de street-art et une institution vieille de plus de 80 ans… Cette exposition est une collaboration entre l'artiste 13 bis et l'agence Roger-Viollet (6e), qui lui a laissé carte blanche pour plonger dans ses millions de photographies, et les utiliser librement pour créer des collages aux accents surréalistes. Des motifs en apparence disparates se rencontrent et s'assemblent, faisant surgir en fresques et en tableaux les merveilleuses et inédites projections de son imaginaire… Plus d'infos
Carte Blanche 13 bis X Roger-Viollet
Carte Blanche 13 bis X Roger-Viollet
13 Bis

Photographies en guerre

Paysages en ruines, décors de chaos, scènes de combat, de victoire ou du quotidien, portraits de soldats ou de civils… Les images de la guerre imprègnent notre mémoire collective. Mais qui sont celles et ceux qui les ont produites ou diffusées ? Dans quelles conditions et pour qui ? Quels sont les ressorts de cette fabrique de l’image de la guerre ? Le musée de l’Armée (7e) présente pour la première fois une exposition consacrée à la représentation du conflit par la photographie, allant bien au-delà du reportage de guerre. Plus d'infos
Marc Riboud, Jeune fille à la fleur, manifestation contre la guerre au Vietnam, Washington, 21 octobre 1967
Marc Riboud, Jeune fille à la fleur, manifestation contre la guerre au Vietnam, Washington, 21 octobre 1967
© Marc Riboud / SAIF

Laura Henno - « Ge ouryao ! Pourquoi t'as peur ! »

Depuis treize ans, Laura Henno travaille avec des personnes qui vivent en marge de la société. Dans cette exposition au Palais de Tokyo (16e), l'artiste présente un ensemble de films et de photographies réalisés dans l’archipel des Comores, notamment à Mayotte et à Anjouan. Depuis plus d’une dizaine d’année elle se rend dans cette zone de l’océan Indien afin de saisir toute la complexité de ces espaces insulaires, et aborder des enjeux comme les migrations ou encore le passage de l’adolescence à l’âge adulte. Plus d'infos
Laura Henno, Ge Ouryao ! Pourquoi t’as peur !, 2022, photogramme, film HD, 30’.
Laura Henno, Ge Ouryao ! Pourquoi t’as peur !, 2022, photogramme, film HD, 30’.
Courtesy de l’artiste et Galerie Nathalie Obadia (Paris, Bruxelles). Crédit photo : Laura Henno

Raymond Depardon et Kamel Daoud à l'IMA

À l’approche du 60e anniversaire de l’indépendance de l’Algérie, l’exposition « Son œil dans ma main. Algérie 1961-2019. Raymond Depardon / Kamel Daoud » à l'Institut du Monde Arabe (5e) offre un témoignage exceptionnel sur l’Algérie en 1961 puis en 2019, à travers le regard de deux grands artistes. L’un français, cinéaste et photographe, revisitant ses photos d’Algérie ; l’autre algérien, journaliste et écrivain, né en 1970, après l’indépendance de son pays. Plus d'infos
Son œil dans ma main. Algérie 1961-2019. Raymond Depardon / Kamel Daoud
Son œil dans ma main. Algérie 1961-2019. Raymond Depardon / Kamel Daoud
Raymond Depardon

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr, nous vous invitons à faire part ci-dessous de votre commentaire ou suggestion.

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations