Sélection

Les galeries photos incontournables de Paris

Mise à jour le 10/01/2024
Personne prenant en photo une photographie portrait prise par l'artiste japonais Ken Ohara - Paris Photo 2023 au Grand Palais Ephémère. Galerie Miyako Yoshinaga.
Les adresses dédiées aux beaux tirages sont légion dans les rues de la capitale. On les a sillonnées pour vous proposer nos préférées.

Polka (3e)

Le vaisseau amiral des galeries photos parisiennes ! Installée dans le Marais depuis 2007, la galerie Polka offre deux espaces sur 300 m2 ouverts à tous les courants de la création photographique, ainsi qu'une riche librairie. Très diverse, la programmation met en avant quelques (très) grands noms de la photo, principalement documentaire, à travers des expos accessibles à un large public. Parmi les artistes majeurs régulièrement présentés, on compte le duo Yves Marchand & Romain Meffre, connus pour leur fantastique série « Les Ruines de Detroit », le maître de la couleur Joel Meyerowitz, ou encore Sebastião Salgado et son travail en noir et blanc mythique.

Galerie Polka, 12 rue Saint-Gilles, 75003 Paris

VU' (9e)

Créée en 1997, la galerie VU' est à la fois un bel espace d’exposition, une librairie foisonnante, ainsi qu'une salle de consultation dédiée aux collectionneurs – qui peuvent y plonger dans une sélection riche de plus de 4 000 tirages. Privilégiant la diversité des regards, le lieu est devenu l'un des plus prisés de la photo à Paris. Son identité s’inscrit dans un courant postdocumentaire, avec deux approches revendiquées : la première, intime, relevant du domaine de l’autobiographie (avec Christer Strömholm ou Michael Ackerman) ; la seconde où la photographie croise l’art contemporain (avec Jean-Christian Bourcart ou Ester Vonplon).

Galerie VU', 58 rue Saint-Lazare, 75009 Paris

Les filles du calvaire (3e)

Fondée en 1996, la galerie Les filles du calvaire élargit sa programmation à différents champs de l’art contemporain. En plus d'une volonté affirmée de mettre en valeur le talent d'artistes femmes, le lieu s’attache aussi bien à promouvoir le travail d’artistes déjà reconnus sur la scène internationale qu'à défendre la jeune création et ses questionnements politiques. Au gré des expositions, on retrouve ainsi de grands noms de la photo contemporaine tels que Mitch Epstein et Antoine d'Agata, mais aussi Laura Henno ainsi que les prometteuses Karen Knorr et Ellen Kooi.

Galerie Les filles du calvaire, 17 rue des Filles du Calvaire, 75003 Paris

La Galerie Rouge (4e)

La Galerie Rouge, c'est l'adresse mythique de la rue du Pont-Louis-Philippe, qui attire depuis 1975 les passionnés de photographie. Son credo ? Exposer et vendre de beaux tirages qui émeuvent au premier regard et transforment notre rapport au monde. Représentant notamment les immenses Édouard Boubat et Jean-Philippe Charbonnier, la galerie soutient le travail de photographes contemporains déjà connus ou en voie de l'être. Officieusement spécialisée dans le noir et blanc, la Galerie Rouge se constelle en temps d'expo d'une multitude de petits et moyens formats, à la fois accessibles à un large public et d'une grande intégrité artistique.

La Galerie Rouge, 3 rue du Pont-Louis-Philippe, 75004 Paris

Bigaignon (4e)

La galerie Bigaignon se définit elle-même comme une « galerie d'art contemporain photosensible ». Ici, on expose surtout des œuvres qui interrogent l'acte photographique, ses procédés, ses supports, ses possibilités. Entre art abstrait, minimalisme ou constructivisme, on y travaille la lumière, la texture, la matière photographique même, tel un laboratoire de recherche. Une démarche peut-être un brin austère pour les néophytes, mais réellement passionnante lorsqu'on fait l'effort de tenter de voir au-delà de l'image.

Galerie Bigaignon, 18 rue du Bourg Tibourg, 75004 Paris

Esther Woerdehoff (15e)

Installée depuis 1996 dans un ancien atelier du quartier Montparnasse, la galerie Esther Woerdehoff présente les coups de cœur de cette grande collectionneuse, tant du côté des nouveaux talents que des grands noms de la photographie moderne. Avec une curiosité sans cesse renouvelée, la galerie propose de découvrir toute la diversité et la créativité comme le Suisse René Groebli, l'incontournable Elliott Erwitt, ou encore le formidable Thomas Jorion, qui sait sublimer comme personne les paysages et demeures en ruines…

Galerie Esther Woerdehoff, 36 rue Falguière, 75015 Paris

Acteur majeur dans le milieu de la photographie contemporaine, Fisheye n’est pas seulement un magazine de référence, mais également une jeune galerie photo résolument visionnaire. Nichée à deux pas du canal Saint-Martin depuis 2016, elle met à l’honneur des artistes de différents horizons et, surtout, ceux dont la réputation reste encore à faire. Car c’est bien là son crédo : défendre une nouvelle génération d’artistes et, à travers ces regards inédits, explorer une création photographique foisonnante, plurielle et décomplexée. On citera des grands noms tels qu’Éric Schwarb ou Elliott Erwitt, mais aussi Charlotte Abramow ou Delphine Diallo.

Magnum Photos (11e)

Après une première ouverture dans le 18e arrondissement, c’est dans le 11e – quartier chéri des collectionneurs d’art – que la galerie Magnum s’est installée. Ici, on retrouve bien sûr les photographes emblématiques sur lesquels l’agence de photojournalisme mise depuis près de quatre-vingts ans, mais aussi un vivier de jeunes talents à surveiller de très près ! En plus des expositions thématiques temporaires à découvrir sur place, la galerie dispose d’un espace en ligne où l’on peut admirer des expos exclusivement numériques, mais aussi acheter des œuvres d’art. Parfait pour inviter la crème de la photo chez soi !

Galerie Magnum Photos, 68 rue Léon-Frot, 75011 Paris

Petites filles devant une maison américaine
Alessandra Sanguinetti
Crédit photo : © Alessandra Sanguinetti

Fait & Cause (4e)

Engagée et percutante. C’est par le biais de la photographie que la galerie Fait & Cause interpelle les passants trop pressés, les obligeant à voir l’invisible et à nommer l’indicible. Ouvert en 1997 par l’association Pour que l’esprit vive, ce lieu d’exposition dédie son espace à la photographie sociale et environnementale, invitant le spectateur à s’indigner, à s’émouvoir et à combattre les inégalités sociales qui sévissent partout dans le monde. Maltraitance animale, enfer des prisons syriennes, vieillesse sous le joug de la précarité alimentaire… Ça secoue, ça saisit, ça serre le cœur, et c’est précisément la mission que se donne le lieu : nous réveiller !

Galerie Fait & Cause, 58 rue Quincampoix, 75004 Paris

In Camera (7e)

Ouverte en 2008 par Hanane Hilmi et Jean-Noël de Soye, la galerie In Camera mise sur la diversité et l'éclectisme, n’hésitant pas à confronter les styles et les sensibilités. Au sein de ce bel espace sobre et élégant, on retrouve aussi bien des séries en noir et blanc (dont celles de Jane Evelyn Atwood ou Jerry Berndt) que des clichés très saturés, une patte assumée que l’on doit à de grands coloristes tels que Bertien van Manen ou Claudine Doury. Si la galerie expose majoritairement des photographes reconnus en France et dans le monde entier, elle a récemment fait le pari de valoriser le regard de jeunes artistes aux pratiques nouvelles et transversales.

In Camera Galerie, 21 rue Las Cases, 75007 Paris

Camera Obscura (14e)

Après avoir été à la tête d’un atelier de tirages et d’encadrement photo, Didier Brousse se lance en 1993 en tant que galeriste et ouvre les portes de sa galerie Camera Obscura, aujourd’hui logée boulevard Raspail (14e). Sans surprise, l’attention est portée à la qualité des tirages et à l’encadrement des œuvres. Si la galerie privilégie les codes traditionnels de la photographie contemporaine à travers le travail d'auteurs d’envergure internationale (Sarah Moon, Willy Ronis, etc.), elle n’hésite pas à mettre à l'honneur une palette de techniques et de formats beaucoup plus vaste. Aussi, les tirages en noir et blanc, bien que dominants, laissent souvent place à des séries de polaroïds ou de daguerréotypes.

Galerie Camera Obscura, 268 boulevard Raspail, 75014 Paris

Les Douches (10e)

Installée depuis 2006 dans d'anciennes douches publiques près du canal Saint-Martin, Les Douches la galerie (10e) défend une photo historique et contemporaine, avec une attention particulière pour le documentaire, les expérimentations formelles et les propositions artistiques qui questionnent la frontière du médium. Proposant une vaste sélection d'œuvres du début du XXe siècle à aujourd'hui, la galerie permet régulièrement d'admirer les clichés de photographes d'immense talent : on citera les très fameuses Vivian Maier et Sabine Weiss, l'architecte de l'image Stéphane Couturier, ou encore le sculpteur de lumière Ray K. Metzker

Les Douches, 5 rue Legouvé, 75010 Paris

Default Confirmation Text
Settings Text Html

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations