Évènement

« Les Extatiques » : notre escapade dans les sous-sols de la Défense

Du vendredi 2 au dimanche 25 février 2024
Sous-sols de la Défense
Accrochez-vous bien : l’exposition du collectif Interstices fait son grand retour du 2 au 25 février. Ou comment éveiller ses sens dans les souterrains du quartier d’affaires parisien.

L’avis de la rédaction

De la Défense, on connaît surtout les grandes tours de verre, les travailleurs à l'allure pressée et son impressionnante offre de restaurants et de magasins. Mais saviez-vous que son centre névralgique abrite aussi un espace unique, préservé du tourbillon environnant ?
Logée dans les sous-sols du quartier d’affaires, sous l’esplanade, celle que l’on surnomme « la cathédrale engloutie » dévoile tous ses mystères à l’occasion de l’exposition « Les Extatiques ». Et on préfère vous prévenir : cette escapade clandestine vaut le détour !
Après avoir descendu deux escaliers et emprunté de longs couloirs couverts de graffitis, on arpente les 5 000 mètres carrés de souterrains investis par le collectif Interstices. Il fait humide, un peu froid et très sombre : pas de doute, nous voilà dans les profondeurs abandonnées d’un espace hors du commun !
Éclairé par des faisceaux lumineux, des néons et des LED, le lieu révèle progressivement fresques murales, installations, peintures et photographies.
Rames de métro rouillées, sculptures confectionnées à partir de bouchons de bouteilles plastiques, ruines capturées au milieu d’une jungle urbaine onirique, chaque œuvre qui compose ce parcours artistique nous propulse au cœur d’une végétation dépouillée, marquée par le passage des hommes.
Un dialogue continu entre la nature et la ville qui questionne la complexité de cette relation et fait écho aux messages engagés des artistes. Ici, on réutilise les objets usuels pour les transformer en œuvres d’art.
Avant de regagner la surface de la Terre, un petit détour s’impose dans l’atelier de Raymond Moretti où se cache Le Monstre. Une créature hybride gigantesque, emmurée dans cette caverne de 1 000 mètres carrés depuis cinquante ans… Chut, il dort.

De quoi ça parle ?

En partenariat avec Paris Face Cachée et pensée par le collectif Interstices, cette nouvelle édition des « Extatiques » dans les sous-sols de La Défense est l’occasion donnée à tous de découvrir ce lieu mystérieux.
Cette exposition invite le public à découvrir un lieu délaissé et méconnu pour aller plus loin dans l’appréhension de cet espace. Tel un explorateur urbain conscient, le visiteur déambule dans un parcours artistique qui pousse à réfléchir à l’ancienne utilité de ces volumes.

Interstices, qui sont-ils ?

Le collectif est composé d’artistes photographes, de vidéastes, de plasticiens, ou encore de musiciens. Leurs travaux tournent autour d’espaces abandonnés, cachés ou difficiles d’accès, créés par l’homme. Les créations contribuent à la production d’événements artistico-culturels ayant pour but de valoriser ces espaces auprès du public.
DEUX TYPES DE VISITES :
  • Visites de 1 h 30 - 17 euros (différents horaires du 2 au 25 février)
  • Visites de 45 minutes - 11 euros (à 12 h 15 et 13 h – le vendredi 2, du lundi 5 au vendredi 9, du lundi 12 au vendredi 23 février)
Depuis plus de dix ans, Paris Face Cachée propose durant 72 heures, début février, des moments uniques à vivre dans plus de 100 lieux de la région Île-de-France : Paris, Hauts-de-Seine, Val-de-Marne, Seine-Saint-Denis, l’Essonne. Des visites originales conçues spécialement pour l’événement qui fait de son public des passe-murailles, et l’invite à infiltrer des lieux confidentiels ou habituellement inaccessibles.
Mise à jour le 08/02/2024

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations