Une expo photo rend hommage aux sportifs réfugiés

Actualité
Mise à jour le 07/06/2024
Photo de Krisildo Guce, coach de danse moderne dans les rues parisiennes
Du 17 juin au 30 août, découvrez les parcours de sportifs olympiques et paralympiques ou d’anonymes, à travers 24 photographies exposées sur les murs de la caserne Napoléon (Paris Centre). Une expo en partenariat avec le Haut-commissariat des nations unies pour les réfugiés (HCR).
Pour tous ces sportifs, le sport est vecteur d’inclusion, source d’espoir et signe de paix. A l’occasion de la Journée mondiale du réfugié, découvrez notamment les portraits de :
  • Parfait Hakiziman, maître de para-taekwondo, réfugié burundais au Rwanda et membre de l’équipe des réfugiés aux épreuves paralympiques des Jeux 2020,
  • Krisildo Guce, jeune passionné de danse et réfugié albanais à Paris qui enseigne aujourd’hui la danse pour l’association Kabubu dans le cadre du programme Terrains d’Avenir,
  • Masomah Ali Zada (en photo ci-dessus), une jeune cycliste olympique, réfugiée afghane en France depuis son départ contraint en 2016 avec sa famille et cheffe de mission de l’équipe olympique des réfugiés des Jeux de Paris 2024.
A l’occasion de la Journée mondiale du réfugié, Paris ville-refuge, met la lumière sur ces hommes et ces femmes qui se battent pour faire reconnaître leurs droits et vivre leur passion. Le sport est une échappatoire à leurs conditions humanitaires, climatiques et économiques.
Aux quatre coins de la planète, ce sont des associations et des organisations internationales telles que l’Olympic Refuge Foundation, notamment à travers l’équipe olympique des réfugiés, qui œuvrent pour l’inclusion et l’amélioration de la situation de ces réfugiés contraints de laisser leur vie derrière eux pour espérer une vie meilleure.
Exposition gratuite à découvrir du 17 juin au 30 août, sur les murs de la Caserne Napoléon, place Baudoyer, Paris Centre. Métro : Hôtel de Ville
En savoir sur l'équipe olympique des réfugiés
L'équipe olympique des réfugiés est née en 2016 aux Jeux olympiques de Rio.
Lors de l'Assemblée générale des Nations Unies convoquée en octobre 2015, confronté à la crise mondiale des réfugiés qui forçait des millions de personnes dans le monde à se déplacer, Thomas Bach, président du Comité international olympique annonçait sa création.
L’équipe des réfugiés des Jeux de Paris 2024, menée par Masomah Ali Zada, cycliste olympique lors des Jeux de Tokyo en 2020, se compose de 36 athlètes de 11 nationalités différentes qui concourront dans 12 disciplines. Leur objectif : démontrer que les réfugiés sont un atout pour la société et envoyer un message d’espoir, d’appartenance et d’inclusion.

À lire aussi

Vous ne connaissez toujours pas ?

Sélection des bons plans intemporels, mais qui valent le coup toute l'année !