L’action internationale de la Ville de Paris

Focus
Mise à jour le 22/05/2024
Vue sur la Seine et la Tour Eiffel
L’action internationale de Paris s’inscrit dans le cadre des priorités de la municipalité en matière d’attractivité et d’innovation, d’écologie urbaine, défense des droits humains, de solidarité internationale et de coopérations de ville à ville. Elle s’opère notamment via son engagement multilatéral dans plusieurs réseaux de villes et le pilotage de projets en partenariat avec plus d’une centaine de villes.

Ville-Monde & diplomatie des villes

Capitale de la France, Paris reçoit de nombreuses représentations étrangères, dans le cadre de visite d’Etat, de rencontres ville à ville, d’événements culturels et sportifs, et d’échanges entre des délégations plus techniques. Le savoir faire parisien reconnu à l'international s'illustre par les visites de nombreuses délégations techniques qui viennent s'inspirer et échanger avec les experts de nos directions.
La Ville accueille et aide à l’organisation d’événements internationaux, de rencontres politiques, de projets artistiques, portés par des défenseurs des droits dans le monde, pour donner une tribune et une visibilité à leurs combats et sensibiliser les Parisiens.
En 2024, Paris accueille le monde entier à l'occasion des Jeux Olympiques et Paralympiques.
Chiffres clés
70 pactes d'amitié et de coopération
64 délégations accueillies en 2022
119 associations subventionnées
31 citoyens d'honneur
4,6M€ de fonctionnement
1,3M€ d'investissement
34 agents
Au quotidien comme en temps de crise, les maires agissent au plus près du terrain et des populations, apportant des réponses directes aux défis du développement durable, de l’inclusion et du dialogue social, enjeux de sécurité et de paix globale. Les liens entre les élus locaux se révèlent cruciaux, cette diplomatie des villes, ces relations infra-étatiques sont un levier des politiques internationales.

Ville-refuge et capitale des droits humains

C’est à Paris qu’ont été adoptées la Déclaration des droits de l’Homme et du Citoyen de 1789 et la Déclaration universelle des droits de l’Homme de 1948. Personnages illustres ou inconnus, ce sont autant de femmes et d’hommes qui ont construit Paris, qui se sont révolté·e·s, qui ont résisté à l’Occupation, qui ont connu la barbarie et qui se sont toujours relevé.e.s, plus fort.e.s et plus uni.e.s. Cette histoire procure à la ville de Paris une responsabilité particulière et oriente sa politique internationale.
Paris revendique le statut de ville-refuge. Elle accueille ainsi des populations victimes des conflits ou fuyant la privation de leurs droits et libertés fondamentales dans leur pays et répond ainsi à l’urgence migratoire avec un plan d’action transversal commencé avec le centre de premier accueil humanitaire en octobre 2016. Les populations fuyant, pour beaucoup, les conflits en Afghanistan, Irak, Soudan, ou le régime totalitaire érythréen posent aujourd’hui le défi de leur intégration : cet enjeu de la ville inclusive de demain portée par la municipalité, se fait notamment grâce à des programmes pilotes.
Le destin parisien de ville refuge appartient à l’histoire autant qu’à l’avenir : il confère à Paris un devoir d’hospitalité envers les populations qui n’ont d’autres choix que l’exil pour exercer leurs droits les plus fondamentaux.
  • Soutenir les défenseurs des droits en danger
Paris s’engage et soutient les défenseurs des droits en danger. Chaque année, la Citoyenneté d’Honneur de la ville de Paris est remise à des personnes s’étant particulièrement illustrées dans la défense des droits humains. Cette distinction a vocation à protéger ses récipiendaires et affirme la reconnaissance par Paris de combats portés pour les libertés fondamentales (Oleg Sentsov en 2018).
Ce soutien à ceux qui défendent les droits humains s’incarne aussi par un appui aux ONG engagées auprès des défenseurs comme la Fédération Internationale des Droits de l’Homme, dont la Ville soutient le projet de création d’une Maison des défenseurs des droits Paris. Pour soutenir les artistes en danger, la Ville est membre du réseau international ICORN (International Cities of Refuge Network).
La Ville accueille et aide à l’organisation d’événements, de rencontres politiques, de projets artistiques, portés par des défenseurs des droits dans le monde, pour donner une tribune et une visibilité à leurs combats et sensibiliser les Parisiens.
  • Défendre de la liberté d’expression et de la liberté la presse
Fidèle à son attachement à la liberté d’expression et à la liberté de la presse, la ville de Paris contribue aux combats menés par les ONG telles que Reporters sans frontières (RSF) et apporte son soutien aux journalistes mis en danger dans le monde pour l’exercice de leur métier. En ce sens, l’action de la Maison des Journalistes, soutenue par la Ville de Paris, est une action précieuse et une initiative unique au monde.
Depuis 2012, la Ville de Paris est partenaire du Prix photographique international Lucas DOLEGA. Ce prix, dont la cérémonie a lieu chaque année en janvier dans les salons de l’Hôtel de Ville, vise à soutenir et accompagner le travail exercé dans des zones à risques par des photojournalistes professionnels indépendants qui, par leur engagement personnel et la qualité de leur travail, auront su témoigner de leur attachement à la liberté de l’information.
  • Agir pour l’égalité femmes-hommes
En cohérence avec son engagement parisien pour l’égalité femmes-hommes, Paris agit à l’international pour promouvoir les droits des femmes.
Paris accueille souvent des grands témoins, comme en 2017, où Lamyia Aji Bachar, lauréate du prix Sakharov 2016 et porte-parole des femmes victimes des violences sexuelles de Daesh, a été accueillie par la Maire au Conseil de Paris. Le soutien de Paris à son combat s’est ensuite prolongé par une aide de 50 K€ en septembre 2017 à l’ONG Elisecare qui intervient directement auprès des femmes et enfants victimes de Daesh en Irak. En 2019, l’Hôtel de Ville a accueilli une conférence du Docteur Denis Mukwege, médecin et militant des droits humains en République Démocratique du Congo pour soutenir son combat et dénoncer les crimes commis contre les femmes dans son pays. En 2020, il a été fait citoyen d'honneur de la Ville de Paris.
  • Honorer et se souvenir : Les Citoyens d'honneur de Paris
La défense des valeurs resterait vaine si elle n’était pas adossée à un indispensable travail de mémoire. Ce travail prend la forme de nombreux hommages et commémorations et appelle souvent un travail avec les associations et la communauté scolaire afin transmettre cette mémoire aux plus jeunes parisiens.
La citoyenneté d'honneur de la Ville de Paris est une marque de soutien envers ces hommes et femmes qui ont souvent été condamnés ou faits prisonniers dans leur pays à cause de leur engagement. Paris récompense des citoyens du monde entier pour leur courage. Levier de mobilisation, cette distinction peut aussi constituer un outil de protection pour ses bénéficiaires. Si la plupart d’entre eux ont aujourd’hui retrouvé leurs libertés, certains demeurent encore prisonniers.

Ville engagée pour le climat

Paris s'engage fortement à l'international pour lutter contre le changement climatique, améliorer la qualité de l'air et promouvoir le développement durable. En collaborant avec d'autres grandes villes à travers le monde, Paris s’appuie sur les réseaux de grandes villes et métropoles du monde pour enclencher une dynamique mobilisatrice nécessaire pour d’atteindre ces objectifs.
Au carrefour des préoccupations citoyennes, nationales et internationales, Paris s’est très tôt engagée dans la lutte contre les changements climatiques. Dès 2007, la Ville de Paris s’est dotée d’un ambitieux Plan Climat, décliné en un vaste plan d’actions dans de multiples domaines : déplacements, habitat, urbanisme, gestion des ressources et des déchets, alimentation… Au niveau international, après avoir organisé le Sommet des élus locaux pour le Climat durant la COP 21 en 2015, elle agit aujourd’hui quotidiennement à la tête du Cities Climate Leadership Group(C40).
La capitale se place à la pointe du combat contre le changement climatique, pour la qualité de l’air et le développement durable. Elle s’appuie et mobilise les réseaux de grandes villes et métropoles du monde pour atteindre les Objectifs de Développement Durable préconisés par l’ONU.
Le C40, réseau de villes engagées pour le Climat créé en 2005, regroupe 90 des plus grandes villes du monde. Les villes du C40 ont pour objectif de mettre en œuvre l’Accord de Paris adopté lors de la COP21 et de limiter l’élévation de la température mondiale à 1,5°C.
Parmi les priorités du C40, figurent deux programmes directement inspirés d’initiatives parisiennes : Reinventing cities, un appel à projets d'urbanisme innovants à l'échelle des villes du C40 et Data City, un projet qui permettra aux meilleures start-up des villes du C40 d’utiliser des données pour améliorer la qualité de vie en ville.
Avec plus de 12500 villes de 6 continents et de 144 pays, le GCoM est le plus grand réseau mondial de villes engagées pour le leadership climatique des villes. Au total, ces villes représentent plus d'un milliard de personnes. Avec des objectifs d'atténuation du changement climatique qui devraient permettre de réduire les émissions mondiales de 4,1 GtCO2e en 2050, soit l'équivalent de 80 % des émissions annuelles de GtCO2 des États-Unis, les villes du GCoM démontrent qu'elles agissent déjà.
Alors que les nations s'efforcent d'atteindre les objectifs de l'Accord de Paris sur le climat, de plus en plus, de villes du monde entier s'engagent.
En 2023, Paris est identifié dans le réseau de villes comme un "phare mondial de progrès et d'inspiration en matière de climat" (Gregor Robertson, Maire de Vancouver). La maire de Paris est nommée nouvelle ambassadrice mondiale du GCoM pour contribuer au financement et à l'engagement des villes en faveur du climat avant la COP28.
Depuis 2004, l'organisation CGLU représente et défend les intérêts des gouvernements locaux et régionaux sur la scène mondiale et encourage la coopération entre les gouvernements. La Maire de Paris a été désignée par ses pairs, ambassadrice pour le futur de la planète.
L'objectif de Paris au sein du réseau CGLU est d'accroître le rôle et l'influence des collectivités locales et de leurs organisations représentatives dans la gouvernance mondiale, et défendre une administration locale efficace, innovante et proche du citoyen.

Solidarité et coopérations internationales

La solidarité envers les populations les plus démunies est l’une des priorités de l’action internationale de la Ville de Paris, qui y consacre plus de 6,5 M€ par an.
La Ville participe ainsi à l’atteinte des Objectifs du Millénaire pour le Développement adoptés par l’O.N.U. Première collectivité en matière d’aide publique au développement dans le monde, Paris offre un large panel d'aides et de soutiens pour défendre et projeter ses valeurs, ses savoir-faire et sa culture à l’étranger.
Cela se fait grâce à son engagement dans plusieurs réseaux de villes (C40, AIMF…) et plus de 70 pactes d'amitié et de coopération avec des villes du monde entier pour élaborer des réponses aux grands défis partagés : santé et lutte contre le VIH/sida, accès à l’eau, gestion des déchets, défense des droits humains et de l’égalité de toutes et tous.
A noter, Paris n’est jumelée qu’avec une seule ville, Rome. On le sait peu, mais le jumelage entre Paris et Rome a des conséquences heureuses pour les Parisiens qui ont la chance de séjourner à Rome. Ils ont en effet la possibilité – sur simple présentation d’un document officiel attestant leur domicile parisien – d’entrer gratuitement dans de nombreux musées de Rome.
  • Les aides d’urgence
Chaque année, la Ville de Paris dédie une partie de son budget international à des aides d’urgence. Plus d'1M€ a ainsi été versé depuis 2014 à des ONG françaises spécialisées en soutien aux populations victimes de conflits armés : comme par exemple en Afrique en soutien aux victimes de Boko Haram et de Daesh, en zone syro-irakienne en soutien aux réfugiés et déplacés du conflit, dont les femmes et enfants yézidis victimes des pires exactions commises par Daech en Irak, en Méditerranée en soutien aux migrants, au Bangladesh et en Birmanie en soutien aux Rohingyas, minorité persécutée en Birmanie.
  • Santé et lutte contre les pandémies
La solidarité parisienne se traduit dans les domaines de la santé et de la lutte contre les grandes pandémies, avec notamment plus de 30 millions d’euros engagés depuis 2001 pour la lutte contre le VIH/Sida. Chaque année, la Ville octroie des subventions dont l’enveloppe globale s’élève à 1,8M€, prioritairement auprès des femmes, des enfants et des populations les plus exposées. Ce sont en moyenne 500 000 personnes qui sont concernées par des actions de prévention et de dépistage et plus de 50 000 personnes vivant avec le VIH qui bénéficient d’une prise en charge de qualité.
Paris participe aussi au renforcement de la planification familiale et de la protection maternelle et infantile dans les villes francophones d’Afrique, dans le cadre d’un partenariat engagé avec la fondation Bill & Melinda Gates et l’AIMF.
En 2021 ce sont 1,7M€ qui sont consacrés au soutien de programmes efficaces et innovants portés par des associations françaises, des acteurs de la société civile et des ONG permettant le soutien de 27 projets. Sur ces 27 projets, 23 sont proposés sur le continent Africain et 4 projets dans les pays suivants : Bangladesh, Équateur, Haïti, Russie.
  • L’accès à l’eau et à l'assainissement
Avec 149 projets soutenus dans 50 pays depuis 2005, l’accès aux services essentiels constitue une des priorités de la politique de solidarité internationale de Paris.
Promouvoir l’accès à l’eau et l’assainissement dans les pays qui en sont le plus privés est l’un des axes prioritaires de l’action internationale de la Ville de Paris. Peu de Parisiens le savent, mais en tournant leur robinet d’eau potable, ils permettent aux populations défavorisées du monde entier d’avoir accès à l’eau et à l’assainissement. Paris est en effet l’une des premières collectivités françaises à avoir appliqué la loi Oudin-Santini, en créant, dès novembre 2005, un dispositif de solidarité internationale "Solidarité Eau et Assainissement".
Le budget voté par le Conseil de Paris pour le dispositif est plafonné à 1 M€/an. Ainsi, grâce à la contribution des parisiens sur leur facture d’eau (environ 60 cts d’€ d’euro/an pour une famille de quatre personnes), Paris a soutenu près de 70 projets dans 30 pays au profit de plus d’1,2 de bénéficiaires et pour un montant global de 7M€.
Dans le cadre des pactes de coopérations, plusieurs projets bilatéraux sont ainsi portés par la Ville et chaque année, l’appel à projets SOLIDAE (SOLidarité Internationale Déchets Assainissement Eau), permet aux associations d’obtenir une subvention de 200 000 euros pour un projet international d’aide et de soutien à l’accès à l’eau et à l’assainissement.
  • Lutte contre les déchets
Paris a été la 1ère collectivité à mettre en œuvre le « 1% déchets », en reversant une partie des recettes de la collecte des déchets pour la solidarité internationale. En 2025, près de 70% de la population mondiale habitera en ville, générant chaque année plus de 2 milliards de tonnes de déchets solides, aux effets néfastes sur la santé des personnes et sur l’environnement.
Pour répondre à ce défi primordial, et suite au bilan positif de la mise en œuvre du dispositif « solidarité Eau », Paris a décidé de lancer un nouveau dispositif similaire qui permet à la ville d’allouer une partie des recettes liées à la collecte des déchets au financement d’opérations de solidarité internationale.
Chaque année, l’appel à projets SOLIDAE permet aux associations d’obtenir une subvention de 75000€ pour un projet international d’aide et de soutien à une meilleure gestion des déchets ménagers.
  • La coopération technique urbaine
La coopération technique entre Paris et d’autres villes s’appuie sur l’intervention d’experts issus des services et agences de la Ville de Paris et de ses partenaires. Elle mobilise des architectes, des spécialistes de la voirie et des transports, du logement, du patrimoine, des espaces verts, de la propreté ou encore de la santé, des affaires scolaires…
Paris réalise ces projets avec l’aide de partenaires institutionnels, techniques et financiers comme le Ministère français des Affaires étrangères et du Développement international et d’autres bailleurs comme la Commission européenne ou l’Agence Française de Développement (AFD). Depuis plusieurs années, Paris accompagne des projets d’envergure dans des domaines variés : transports, assainissement, santé, propreté, espaces verts… Véritables laboratoires d’expérimentation, ces coopérations ont vocation à se diversifier dans les années à venir pour couvrir le large spectre des thématiques prioritaires pour Paris parmi lesquelles l’aménagement du territoire, le développement durable, l’économie et les services numériques, la transition énergétique….
Vous souhaitez proposer un projet international ?
Un projet autour de l’accès à l’eau, l’assainissement, l’énergie, la gestion des déchets ? Un projet de solidarité internationale ? Un projet culturel, citoyen et européen ? Vous pouvez postuler aux appels à projets internationaux :
SOLIDAE
SOLIDEV
Label Paris Europe

Quelles étapes à respecter ? TELECHARGEZ ICI

Capitale culturelle et francophone

Paris rayonne à travers son patrimoine, sa culture, son histoire et elle attire aujourd’hui un public de visiteurs et d’investisseurs toujours plus nombreux. Le tourisme, la mode et le luxe, la gastronomie, la culture et l’éducation, la santé, le développement durable ou encore de la science sont autant de secteurs dans lesquels les échanges internationaux ne sont pas une exception mais une réalité au quotidien.
En 2018, et pour la première fois de son histoire, la destination du Grand Paris a dépassé les 23 millions d’arrivées hôtelières, elle a été nommée la ville la plus gay friendly du monde et, avec plus de 100.000 mètres carrés dédiés à l'hébergement de startups et plus de 40 incubateurs, elle est un territoire d’innovation unique.
  • Capitale francophone
Ville de dialogue et d’échange, de paix et d’histoire, Paris partage avec sa langue, le français, un destin commun, augmenté de l'indéniable rayonnement culturel de la capitale. Au sein de la communauté francophone, formée de 274 millions de locuteurs répartis sur les cinq continents, Paris rayonne et attire les écrivains, artistes, mais aussi la jeunesse, les acteurs économiques, politiques, sans compter les nombreux visiteurs et touristes.
Paris diffuse aussi les œuvres du monde francophone, que ce soit dans ses 70 bibliothèques et nombreuses librairies, ses théâtres, salles de concerts, diffuse ses créations, fait résonner ses enjeux et débats. Par son soutien aux industries culturelles et ses partenariats avec l’Institut français, Paris participe à la promotion de la langue française sous toutes ses formes. Paris se place aussi au centre du réseau des villes francophones, notamment avec l’AIMF, l'Association Internationale des Maires Francophones, qui rassemble 221 villes dans le monde.
  • Capitale culturelle
Avec plus de 70 bibliothèques, 17 conservatoires, 100 équipements culturels municipaux, dont le Théâtre du Châtelet, Théâtre de la Ville , le Centquatre, la Gaîté Lyrique et 96 édifices cultuels… Paris rayonne par une offre culturelle unique au monde, créative, ambitieuse, exigeante et innovante. La Ville accueille aussi près de 900 tournages par an et 3 millions de visiteurs dans les musées municipaux. L’importance et la qualité de ses institutions, la richesse des propositions artistiques, la variété de ses acteurs et un dialogue des cultures dynamique entre Paris et les villes-monde sont un puissant attrait international. A titre d’exemple, Nuit Blanche, créée à Paris en 2002, est organisée aujourd’hui dans de nombreuses villes du monde (Bruxelles, Kyoto, Melbourne, Taipei, Los Angeles, Mexico, Accra…).
Le socle de l’action culturelle internationale repose sur un dialogue réaffirmé des cultures, dans un souci d’ouverture à tous les publics et sur une exigence artistique renouvelée au service de la diversité culturelle. Paris mène de nombreux programmes culturels avec plus de 40 capitales et grandes villes étrangères qui permettent à la scène artistique parisienne de s’exporter à l’étranger et d’accueillir les artistes et intellectuels du monde entier.
Pour mettre en œuvre ses ambitions, Paris dispose de plusieurs dispositifs parmi lesquels des résidences d’artistes, une convention avec l’Institut français, des dispositifs de soutien aux acteurs culturels parisiens, la participation active dans certains réseaux comme et le réseau ICORN (International Cities of Refuge Network) des villes-refuges pour artistes exilés.
Paris a rejoint le réseau ICORN (International Cities of Refuge Network), en 2011 en partenariat avec, entre autres, la Cité Internationale des Arts, les Bibliothèques de Paris, Reporters Sans Frontières et la Maison des Journalistes. Le premier résident à Paris a été Mana Neyestani, dessinateur caricaturiste iranien. L’adhésion au réseau ICORN, aux côtés d’une cinquantaine d’autres villes (Stockholm, Mexico, Oslo, Francfort, Barcelone, etc.), renforce l’engagement de Paris comme ville-refuge.
Paris est la capitale qui réunit le plus grand nombre d'instituts culturels étrangers. Ils sont 58 centres regroupés au sein de cette association unique au monde, de l'Amérique latine en passant par la Méditerranée, l'Europe, l'Asie, l'Extrême et le Moyen Orient : le FICEP, Forum des instituts culturels étrangers à Paris.

L’Europe au service des Parisiens

Fortement attachée au projet européen, Paris porte à l’échelle locale des actions pour rendre l’Europe plus proche des citoyens, faire prospérer ses réalisations concrètes dans le quotidien des parisien.ne.s.
  • Paris a signé des accords européens avec de nombreuses villes européennes
Amsterdam, Athènes, Barcelone, Berlin, Bucarest, Copenhague, Erevan, Genève, Istanbul, Lisbonne, Londres, Madrid, Milan, Moscou, Prague, Rome, Saint Pétersbourg, Sofia, Stockholm, Tblissi, Turin, Varsovie et Vienne. >> CARTE interactive des accords européens
Paris est également membre de réseaux de grandes villes européennes, comme Eurocities, Energy Cities ou le CCRE.
Moment de dialogue, d’information et de célébration de l’Union européenne, la journée de l’Europe est un temps fort co-organisée avec la Représentation de la Commission à Paris, le Bureau de représentation du Parlement en France et la Maison de l’Europe, elle a lieu chaque année en mai - Mois de l’Europe - sur le parvis de l’Hôtel de Ville et dans les arrondissements.
  • Stratégie « Europe 2020 » : Paris et l’Union Européenne s’engagent
Via sa stratégie « Europe 2020 », l’Union Européenne vise une croissance plus intelligente, durable et inclusive. Ses fonds structurels et d’investissement, ses divers programmes permettent de répondre aux besoins locaux. Paris et l’Union Européenne s’engagent pour rendre la ville toujours plus solidaire, dynamique et agréable à vivre et mettent leurs moyens en commun pour soutenir de nombreux projets concrets et utiles aux Parisiens.
Grâce au soutien du Fonds Social Européen (FSE), Paris finance des actions d’insertion professionnelle en faveur des Parisien(ne)s les plus fragiles ou éloignés de l'emploi. Au total, ce sont plus de 25 M€ qui seront déployés dans le cadre du Programme Opérationnel National FSE pour l’Emploi et l’Inclusion en métropole 2014-2020.
Vers les quartier prioritaires des 18e, 19e et 20e arrondissements de Paris, un dispositif de développement urbain, Investissement Territorial Intégré (ITI), doté de 10 M€ (du Programme Opérationnel Régional FEDER-FSE 2014-2020 d’Ile-de-France) finance de nombreux projets locaux de création d’entreprises, de formation, de technologies et d’usages numériques et améliorera de l’environnement urbain.
A travers ces deux dispositifs, Paris facilite et encourage l’accès des acteurs parisiens aux fonds européens et les accompagne dans le montage et le suivi de leur projet.
Paris soutient vos projets européens

La Ville accompagne les associations, avec le Label Paris Europe, dans leurs projets à dimension européenne. Les montants accordés vont jusqu'à 10 000€ dans la limite de 50% du budget global du projet, le label est ouvert aux associations loi 1901, aux ONG, fondations, universités, lycées, collèges et écoles élémentaires parisiennes.
Votre projet implique un ou plusieurs partenaires issus des pays de l’Union européenne, favorise une meilleure compréhension du projet européen et ses valeurs à travers : la participation citoyenne et l’engagement collectif, la pluralité culturelle et linguistique, la lutte contre les discriminations, l’économie sociale et solidaire, les échanges éducatifs et le numérique… Candidatez !

Contact : ft-ynoryrhebcr@cnevf.se[sg-labeleurope puis paris.fr après le signe @]

  • Soutien aux associations européennes
Paris soutient les rencontres et l’enrichissement mutuel des cultures européennes à Paris en soutenant des associations européennes : elle participe aux initiatives culturelles du FICEP et de l’European Union National Institutes for Culture (EUNIC), des réseaux internationaux de promotion de cultures internationales et à celles des institutions européennes, comme la Journée Européenne des Langues (26 septembre) ou le Prix LUX de Cinéma européen.

Contact

Ville de Paris – Délégation générale aux Relations internationales
9, place de l'Hôtel de Ville 75196 Paris RP
[sg-relationsinternationales puis paris.fr après le signe @]ft-eryngvbafvagreangvbanyrf@cnevf.se[sg-relationsinternationales puis paris.fr après le signe @]

Abonnez-vous à l'Actu internationale

Pour recevoir la newsletter et l'actu internationale de la Ville de Paris, entrez votre email ICI.