Ouvrir la recherche
Actualité

10 projets soutenus par l’appel à projets SOLIDAE 2020

Mise à jour le 12/11/2020
Sommaire
Depuis 2005, la Ville de Paris s’est engagée pour l’accès à l’eau potable, à l’assainissement, et à une gestion durable des déchets pour les populations qui en sont démunies dans les pays en développement. Avec 69 projets soutenus dans 25 pays pour un montant de 8,5 millions d’euros depuis 2005, l’accès aux services essentiels constitue une des priorités de la politique de solidarité internationale de Paris.
Ce soutien se fait dans le cadre de l’appel à projets SOLIDAE (SOLidarité Internationale Déchets Assainissement Eau), lancé en octobre 2020. Le Jury est composé de quatre adjoints à la Maire de Paris, co-rapporteurs de cette délibération, de représentants de tous les groupes politiques du Conseil de Paris, des directeurs des administrations concernées, de représentants d’Eau de Paris, du SYCTOM, du SIAAP et des usagers des services publics parisiens.
Au titre de l’édition 2019-2020, les projets de 10 associations ont été sélectionnés pour recevoir une subvention de la Ville de Paris d’un montant total de 894.016 euros sur la période 2020-2023, se décomposant en 628.316 euros, 215.699 euros et 50.000 euros au titre respectivement des « 1% eau-assainissement », « 1% déchets » et « 1% énergie ».

Édition 2020

  • L'association Systèmes Économiquement Viables pour l’Eau aux Suds (SEVES), pour son projet d’une durée de 15 mois d’accès à l’eau, à l’assainissement et à une gestion durable des déchets ménagers dans la ville de Vogan au Togo.
  • L’association Ensemble pour l’Espoir et le Développement (EED), pour son projet de collecte, tri et valorisation des déchets ménagers d’une durée de 36 mois à Diadjibiné et Tachott en Mauritanie.
  • L’association Agrisud International pour son Initiative ANAMAY, d’une durée de 24 mois, visant à développer des filières de vrac et de mettre en place des réseaux de recyclage dans la province de Luang Prabang au Laos.
  • L’association Gret, pour son projet de réalisation de mini-réseaux d’eau potable avec des forages solaires et de renforcement du service de l’eau de Tiguent, en Mauritanie, pour une durée de 24 mois.
  • L’association Le Partenariat, pour son programme d’accès à l’eau et à l’assainissement en milieu scolaire dans les régions de Matam et de Saint-Louis au Sénégal, pour une durée de 24 mois.
  • L’association CFS GK SAVAR, pour son programme de 36 mois permettant de développer d’accès à l’eau et à l’assainissement et de gestion des déchets dans les Sunderbans au Bangladesh.
  • L’association Entrepreneurs du Monde, pour son programme d’accès à l’énergie par des micro-réseaux dans la province du Quézon aux Philippines, pour une durée de 12 mois.
  • L’association Triangle Generation Humanitaire, pour son projet pluridisciplinaire d’accès à l’eau, à l’assainissement, à l’énergie et à la gestion des déchets dans la vallée de Thangpal au Népal, pour une durée de 30 mois.
  • L’association Solidarite Eau Sud pour son projet de renforcement du réseau d’eau du l’île de San Antao au Cap Vert, pour une durée de 12 mois.
  • L’association Fert pour son projet d’adduction en eau potable des collèges agricoles d'Ambalavao et d'Ambrondromisotra à Madagascar, pour une durée de 12 mois.

Retour sur l'édition 2019

Avec soixante associations présentant un projet (deux fois plus que pour la précédente édition), le succès de l’édition était au rendez-vous. Parmi les 45 dossiers éligibles, 30% présentaient un volet de gestion des déchets. Ce résultat dès la première année de sa mise en œuvre montre que cette thématique est désormais au cœur des actions de solidarité internationale
Les projets des associations suivantes ont ainsi été sélectionnés par le Jury SOLIDAE 2018-2019 :
  • L’Association de Développement Économique et Social en Afrique (ADESAF), pour son projet de captage d’une source et de distribution d’eau potable avec pompage solaire dans la Région des Plateaux au Togo.
  • L’association ADSCAL, pour son projet de construction d’un château d’eau et d’hybridation solaire du forage existant dans la Région de Matam au Sénégal.
  • L’association APAP-K, pour son projet d’installation d’un forage solaire et d’un réseau de distribution dans la province de Kinshasa en République Démocratique du Congo.
  • L’association AQUASSISTANCE, pour projet de création d’un forage et d’un réseau de distribution dans la Région de l’Ouest au Cameroun.
  • L’association ELANS, pour son projet de gestion de collecte et de valorisation des déchets ménagers dans la municipalité Mbouda au Cameroun.
  • L’association Entrepreneurs du Monde, pour son projet de production et de distribution d’énergies en milieu rural, dans la province de Quezon aux Philippines.
  • L’association HAMAP Humanitaire, pour son projet de réhabilitation et extension du réseau d’eau potable et de réalisation de branchements particuliers dans la région de Kolda au Sénégal.
  • L’association ICD Afrique, pour son projet d’installation de 3 mini-forages solaires et d’un réseau de distribution dans la région de Tambacounda au Sénégal.
  • L’association Inter Aide, pour son projet de création de points d’eau, de latrines et de mise en place d’un réseau de réparateurs et de pièces détachées dans quatre districts de Sierra Léone.
  • L’association Le Partenariat, pour son projet de gestion de collecte et de valorisation des déchets ménagers dans la municipalité de Laaounate au Maroc.
  • L’association Un Enfant Par la Main, pour son projet de construction de citernes familiales et communautaires, ainsi que de blocs sanitaires dans la Chaîne des Matheux en Haïti.

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr, nous vous invitons à faire part ci-dessous de votre commentaire ou suggestion.

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations