Ville de Paris

Actualité

À la Goutte d'Or, on apprend à boxer en musique

Mise à jour le 29/07/2022
Cet article fait partie de Un été en Formes Olympiques
Cet été, Paris vit au rythme du festival « En Formes Olympiques ». Son objectif ? Mêler culture et sport, alors que les Jeux olympiques de 2024 approchent à grand pas. Nous vous proposons de découvrir ces activités proposées gratuitement à tous les Parisiens. Direction le square Léon (18e) où l'on enchaîne les frappes avec du bon son.
« Allez, tout le monde enfile des gants ! » Mehdi, 28 ans, est venu animer bénévolement les cours de boxe du Barbès Music Boxing. Cet enfant du quartier a découvert la boxe à travers des films d’arts martiaux, incarnés par le mythique Jean-Claude Van Damme. De la boxe anglaise à la boxe thaïlandaise, il n'y a eu qu'un pas. Puis Medhi s'est envolé vers la Thaïlande où il s'est formé pendant trois ans. « À mon retour, j’ai voulu transmettre ce que j’avais appris, pour que les gens du quartier puissent en profiter ».
Boxe, Festival Forme olympique au square Léon (18e)
Hugo, le DJ, a conçu sa playlist pour s’adapter aux cours : 15 minutes d’échauffement, 15 minutes de leçon, puis 15 minutes d’étirement avec une musique plus calme.
Clément Dorval / Ville de Paris
Aux platines, on trouve Hugo, 21 ans, qui mixe du rap et des musiques africaines. « Je dois trouver les bons morceaux pour donner du rythme sans déconcentrer les participants. Ça m’a aussi permis de découvrir de nouveaux morceaux, car je mixe plutôt de l’électro/house normalement ».
Autour de lui, les enfants sautillent de joie au rythme de la musique. Les uns aident les autres à fixer les gros gants puis commencent à enchaîner les frappes sous les conseils de Mehdi. Aminata, Fatoumata et Aïcha viennent jouer dans le parc tous les jours. Elles ont découvert la boxe par hasard et sont venues essayer. Si Fatoumata trouve l’exercice fatigant, Aïcha aimerait continuer à la rentrée.

Repérer des jeunes prometteurs

Boxe, Festival Forme olympique au square Léon (18e)
Yacine, 7 ans et demi, est déjà passionné par le sport. Hyper motivé, il enchaîne les passes seul ou avec Mehdi.
Clement Dorval / Ville de Paris
« Gauche, droite, gauche ! » Samir, éducateur dans le 19e, est venu prêter main-forte à l’entraînement. Face à lui, Mohamed a le souffle court. Le jeune adolescent de 16 ans a déjà participé à plusieurs cours de boxe au square Léon. Il apprécie particulièrement d’apprendre à esquiver les coups, un peu moins l’endurance nécessaire à cet entraînement intensif.
Car l’un des objectifs du Barbès Music Boxing, c’est aussi de repérer des jeunes prometteurs pour les former à la rentrée. Un suivi est donc mis en place tout l’été pour les accompagner.

Le Barbès Music Boxing, une collaboration entre acteurs du quartier

Boxe, Festival Forme olympique au square Léon (18e)
Assitan est la fondatrice de Yaralé. Coach et encadrante, elle a réussi à réunir plus d’une dizaine de personnes pour travailler sur le projet Barbès Music Boxing.
Clement Dorval / Ville de Paris
« L’objectif, c’est de mixer les disciplines, les cultures et les générations dans un lieu qui rassemble tout le monde, le square Léon », résume Assitan, fondatrice de l’association Yaralé à l’initiative du projet. « Pour ça, on a rassemblé tous les talents et toutes les compétences du quartier ».
« Le partenariat avec le FGO-Barbara a permis de créer du lien », ajoute Assitan. Car l’équipement culturel voisin n’a pas seulement mis à disposition ses locaux pour stocker le matériel de boxe et de musique. Il a aussi participé aux réunions et mis en relation les différents acteurs indispensables à la réussite du projet.
En témoigne la présence de Cebos, photographe de 32 ans venu suivre le projet. « Depuis 7 ans, je fais un reportage sur Barbès. Étant de la Goutte d’Or, j’ai accès à tous les endroits, beaux et moins beaux. Ici, je veux montrer que le sport rassemble toujours. » Une exposition prévue le 3 septembre permettra au public de découvrir ses photographies prises durant les cours.
Boxe, Festival Forme olympique au square Léon (18e)
Ramatoulaye a 4 ans. C’est sa mère Oumou qui l’a amenée au square de son enfance. Pendant que la petite frappe le sac de sable, Oumou profite d’un massage offert par Marie.
Clement Dorval / Ville de Paris
À côté du terrain d'entraînement, Marie a installé son fauteuil de massage. Originaire du quartier, elle propose aux mères de famille de s'arrêter un instant pour être massées gratuitement. L'occasion de leur rappeler qu'elles aussi ont le droit d'être chouchoutées et qu'on prenne soin d'elles.
Plus efficace que les longs discours, le Barbès Music Boxing semble avoir atteint son objectif : réunir des hommes et des femmes de tout âge et de tous horizons autour du sport et de la musique. Prochaine session le 3 août de 9 h à 12 h, préparez-vous !

Plus d'infos

Default Confirmation Text
Settings Text Html

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr, nous vous invitons à faire part ci-dessous de votre commentaire ou suggestion.

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations