Évènement

Trouble dans le portrait : une exposition de Christophe Beauregard

Du mercredi 13 avril au mercredi 29 juin 2022
Le photographe Christophe Beauregard investit la Mairie du 10e et présente quatre séries de portraits évoquant tour à tour la désocialisation, le corps voilé, le narcissisme et l’uniformisation de l’image corporelle. Une exposition à découvrir du 13 avril au 29 juin 2022 (vernissage le mardi 12 avril, à partir de 19h), à la Mairie du 10e.
Le corps humain – corps social, corps intime – est le sujet de prédilection de Christophe Beauregard. Parallèlement à ses portraits de célébrités et au fil de séries consacrées à l’univers du cirque (Pinder, 1993), aux personnes tatouées (Pentimento, 2011) ou encore aux paparazzi (hush… hush, 2014), Christophe Beauregard n’a de cesse d’interroger son rapport au photoreportage.
À la société friande de « spectacle » (Guy Debord), le photoreportage fournit sans délai les images qu’elle attend, valorisant le scoop, le spectaculaire et l’excitation émotionnelle. Le reportage photographique, pour autant, est l’effet d’une mise en scène, d’une perspective orientée. Domaine par excellence du « Ça a été » (Roland Barthes), la photographie est également celui du faux-semblant.
L’exposition Trouble dans le portrait présente quatre séries photographiques réalisées par Christophe Beauregard entre 2007 et 2020. Semantic Tramps (2007) se consacre à la désocialisation, à ses images et à ses clichés médiatiques. It’s Getting Dark (2011-2014) offre une réflexion, menée par l’image et le geste, sur le corps voilé. Le meilleur des mondes ? (2012) et Why Not Portraits ? (2019) pistent l’identité contemporaine sur fond de culture du narcissisme et d’uniformisation de l’image corporelle. Christophe Beauregard photographe s’y fait entremetteur : il théâtralise ses prises de vue, recourt à la « photographie mise en scène », jusqu’à jouer avec ses modèles, devenus les otages de leur propre mise en image.
Mise à jour le 25/03/2022

Vous ne connaissez toujours pas ?

Sélection des bons plans intemporels, mais qui valent le coup toute l'année !

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations