Ville de Paris

Actualité

Repérer et réparer les violences faites aux femmes : une sélection de podcasts et de vidéos

Mise à jour le 24/11/2022
Sommaire
Revenir en haut
Qu'elles soient physiques ou psychologiques, les violences faites aux femmes ont des conséquences sur les corps comme sur la santé mentale de celles-ci. Mécanismes d'emprise, dérèglement des comportements, libération de la parole… Des signes avant-coureurs jusqu'au processus de reconstruction, nous vous proposons une sélection de ressources en ligne pour comprendre le cycle des violences et savoir accompagner au mieux une victime.

Des podcasts

Réparer les violences

Ce podcast en cinq épisodes écrit par la journaliste Jennifer Padjemi est une immersion à la Maison des femmes de Saint-Denis, unité de soins unique en son genre qui prend en charge les femmes en difficulté ou victimes de violences. Ce podcast a une double vocation : faire entendre les voix de ces femmes et de celles et ceux qui les soignent. À travers ces paroles, raconter les répercussions des violences subies sur le corps, l’esprit et la vie tout entière. Raconter aussi un collectif et un modèle de « médecine et de prise en charge globale de la violence », qui fonctionne et qui doit être développé en France et à l’international.

Ce contenu est hébergé par embed.acast.com
En l'affichant, vous acceptez ses conditions d'utilisation
et les potentiels cookies déposés par ce site.

Après le silence

La violence provoque chez les femmes et les enfants qui en sont les témoins des traumatismes profonds. Ne pas mettre de mots sur ceux-ci entraîne de graves conséquences. Ce podcast part à la rencontre d'un service d’urgence médico-judicaire de Marne-la-Vallée, où l’on recueille les premières preuves attendues par la police. Son équipe informe et rassure en parallèle les victimes, tandis qu'une psychiatre tente de leur redonner goût à la vie dans son cabinet de la région parisienne. À chaque étape, ces praticien·ne·s luttent contre les violences faites aux femmes par la force des mots.

Se reconstruire après avoir subi des violences

« Avez-vous déjà été victime de violence ? » Une question de prévention recommandée aux médecins par la Haute Autorité de Santé depuis 2019. La journaliste Maud Benakcha a interrogé Mathilde Delespine, sage-femme responsable de l’unité de soins dédiée aux femmes victimes de violences au sein de La Maison des femmes de Saint-Denis. Est-ce que la société armerait mieux les victimes dans leur reconstruction ? Notre époque offrirait-elle de meilleures ressources pour se reconstruire après un traumatisme ? Sent-on déjà les effets positifs de la libération de l’écoute sur la reconstruction ?

Ce contenu est hébergé par embed.acast.com
En l'affichant, vous acceptez ses conditions d'utilisation
et les potentiels cookies déposés par ce site.

Léa ou l’impunité

Léa, 23 ans, a grandi entre Aix-en-Provence et Marseille, et vit aujourd’hui à Paris. À 15 ans, alors que son père est gravement malade, elle rencontre celui qui deviendra son compagnon pendant quatre ans. Elle a 16 ans quand elle reçoit les premières gifles de son petit ami. Cinq plaintes et près de quatre ans plus tard, le calvaire s’arrête enfin. Elle raconte son parcours judiciaire fastidieux, son isolement, sa reconstruction et la solidarité qu’elle trouve auprès d’autres « survivantes ».

Des hommes violents

Condamnés par le tribunal pour violences conjugales, douze hommes d'univers différents sont contraints par la justice de participer à un groupe de parole pendant six mois. Ils commencent par clamer unanimement leur innocence, ou par refuser de reconnaître leurs torts. Puis évoluent, ou pas. Ce podcast s’attache séance après séance à suivre leur avancée, à partir à leur rencontre, à les écouter. Il est nourri des propres interrogations du narrateur, Mathieu Palain, sur le mouvement #metoo et la question des masculinités aujourd’hui. Et mis en perspective avec trois récits de victimes.

Qui sont les conjoints violents ?

Si 225 000 femmes sont victimes de violences conjugales chaque année, c’est qu’il existe des centaines de milliers d’hommes violents. Comment expliquer les comportements de ces hommes ? Pourquoi sont-ils souvent dans le déni ? Peuvent-ils changer ? Dans « Les couilles sur la table » de Victoire Tuaillon, on tente d'y répondre avec maître Isabelle Steyer, avocate de victimes, mais aussi intervenante dans les groupes d’hommes condamnés pour violences conjugales.

Cette vidéo est hébergée par youtube.com
En l'affichant, vous acceptez ses conditions d'utilisation
et les potentiels cookies déposés par ce site.

Des vidéos

La Maison des femmes de l'AP-HP

Pour améliorer le parcours et la prise en charge des victimes de violences, l’AP-HP a créé la maison des femmes de l’AP-HP. Trois structures sont ouvertes :
  • au sein de l’hôpital Bichat – Claude-Bernard (18e)
  • dans l'hôpital Pitié-Salpêtrière (13e)
  • au sein de l'hôpital Hôtel-Dieu (4e).
Ces trois structures proposent un accompagnement global, personnalisé et coordonné pour toutes les victimes de violences. Cette vidéo vous présente le dispositif mis en place, qui s'appuie sur un véritable réseau hospitalier.

Cette vidéo est hébergée par youtube.com
En l'affichant, vous acceptez ses conditions d'utilisation
et les potentiels cookies déposés par ce site.

Les Conséquences des violences sur la santé

L'association RÉSONANTES, qui a pour but de lutter contre les violences sexistes et sexuelles, en sensibilisant notamment les 15-24 ans et les jeunes adultes, reçoit dans cet entretien Muriel Salmona. Dans son travail, cette psychiatre met en évidence le lien entre violences subies et genèse de certains symptômes psychiques ou psychiatriques. Elle évoque dans cette vidéo, en termes simples et concrets, les conséquences des violences sur la santé, et plus particulièrement celles des violences conjugales et sexuelles.

Cette vidéo est hébergée par youtube.com
En l'affichant, vous acceptez ses conditions d'utilisation
et les potentiels cookies déposés par ce site.

Des victimes de violences conjugales font face aux clichés

Pendant trente minutes, Étiquette donne la parole à des personnes qui ont toutes en point commun un vécu, une profession, une religion, une passion, un lien social, etc. Un échange bienveillant où chacun·e devra répondre à des préjugés qui la concernent. Dans cet épisode, Laure-Kenza, Imane, Capucine, Julie, Joane et Ali sont des victimes de violences conjugales qui vont échanger sur leur expérience de ces violences, et sur les étiquettes qui les accompagnent au quotidien. Lesquelles sont vraies, lesquelles sont fausses ?

Cette vidéo est hébergée par youtube.com
En l'affichant, vous acceptez ses conditions d'utilisation
et les potentiels cookies déposés par ce site.

On ne tue jamais par amour

Dans ce récit choral, des victimes racontent par leurs voix anonymes la mécanique de la violence conjugale. Emprise, domination, peur, souffrance physique et psychologique, désespoir caractérisent ces relations, qui font souvent écho à un modèle familial déjà violent. À travers la danse, Kevin Gay crée un décalage saisissant et dénonce la faiblesse de la réponse publique.

Cette vidéo est hébergée par youtube.com
En l'affichant, vous acceptez ses conditions d'utilisation
et les potentiels cookies déposés par ce site.

Marie et Fred

Voici deux courts métrages de 15 minutes, qui racontent deux moments de la vie d'une femme victime de violences. Cette campagne belge de lutte contre la violence conjugale a été produite il y a dix ans, mais n'a rien perdu de son actualité. S'ils sont avant tout pédagogiques et forcent certains traits psychologiques pour une meilleure compréhension, ces films décrivent bien les mécanismes d'emprise, de rabaissement, et la difficulté de rompre le lien avec l'agresseur pour la personne victime de violences.

Cette vidéo est hébergée par youtube.com
En l'affichant, vous acceptez ses conditions d'utilisation
et les potentiels cookies déposés par ce site.

Cette vidéo est hébergée par youtube.com
En l'affichant, vous acceptez ses conditions d'utilisation
et les potentiels cookies déposés par ce site.

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations