Découvrir

Cinq BD et romans graphiques pour réveiller sa fibre écolo

Mise à jour le 20/12/2023
Jeune femme en train de lire une bande dessinée
« Une image vaut mille mots ». Et si c’était vrai ? De la protection des cétacés à la découverte de la permaculture, ces cinq bandes dessinées et romans graphiques s’engagent pour la planète.
À noter
Une seule inscription permet d’emprunter dans toutes les bibliothèques de prêt de Paris. L’emprunt des livres, revues, BD, partitions, des textes lus sur CD, des méthodes de langue, etc., sont gratuits. L'inscription est ouverte à tous, adultes ou enfants, Parisiens ou non. Plus d'infos ici. Et si vous aimez les BD, plus d'idées sorties par là !

Pour parler la langue des arbres

En 2017, l’Allemand Peter Wohlleben racontait dans un livre, vite devenu un best-seller et traduit dans quarante langues, ce que vingt ans de travail comme garde forestier lui ont enseigné des arbres, de leur évolution jusqu’à la manière dont ils nous permettent de respirer. Il voit aujourd’hui son conte fabuleux adapté en bande-dessinée, et les arbres n’ont jamais paru si vivants.
La Vie secrète des arbres, par Peter Wohlleben, Fred Bernard et Benjamin Flao (Les Arènes)
La couverture du livre La Vie secrète des arbres, par Peter Wohlleben, Fred Bernard et Benjamin Flao (Les Arènes)
La Vie secrète des arbres, par Peter Wohlleben, Fred Bernard et Benjamin Flao (Les Arènes)
Crédit photo : Presse

Pour sauver des vaquitas

Le vaquita est un petit cétacé dont il ne reste qu’une dizaine aujourd’hui. C’est pour le protéger lui, ainsi que d’autres espèces menacées, que le journaliste et activiste Hugo Clément a fait de la préservation du vivant son combat. Dans ce roman graphique, il témoigne de sa prise de conscience et de sa lutte quotidienne, le tout illustré par les dessins lumineux de Dominique Mermoux.
Le théorème du Vaquita, par Hugo Clément, Vincent Ravalec et Dominique Mermoux (Fayard)
La couverture du livre Le théorème du Vaquita, par Hugo Clément, Vincent Ravalec et Dominique Mermoux (Fayard)
Le théorème du Vaquita, par Hugo Clément, Vincent Ravalec et Dominique Mermoux (Fayard)
Crédit photo : Presse

Pour une leçon d'espoir optimiste

Comment produire une agriculture écologique, durable et saine ? Pour répondre à ces questions, Marie-France Barrier est partie caméra à l’épaule à la rencontre de ces hommes et femmes qui choisissent courageusement de changer les manières de faire. En résultent un documentaire en 2017, puis une bande-dessinée en 2023, illustrée à l’aquarelle par Marie Jaffredo. Ensemble, elles nous font voyager sur les chemins de France. Après ce long voyage, une association a vu le jour, Des enfants et des arbres, qui a permis la plantation de 40 000 arbres par plus de 6 000 enfants.
Paysans, le champ des possibles, par Marie-France Barrier, Céline Gandner et Marie Jaffredo (Steinkis)
La couverture du livrePaysans, le champ des possibles, par Marie-France Barrier, Céline Gandner et Marie Jaffredo (Steinkis)
Paysans, le champ des possibles, par Marie-France Barrier, Céline Gandner et Marie Jaffredo (Steinkis)
Crédit photo : Presse

Pour lutter contre l'éco-anxiété

À mi-chemin entre le roman graphique et le guide pratique, Petites leçons de permaculture enseigne les bienfaits du respect des écosystèmes et des cycles naturels. Il raconte surtout, en filigrane, l’histoire de Philibert et de Julie, deux personnages attachants dont l’amour pour la nature n’a d’égal que l’amour qu’ils se portent l’un à l’autre. Inspiré de l’histoire d’Alexandra Garibal, l'autrice, cet ouvrage inventif et décalé ouvre une porte sur le joyeux monde de la permaculture, dont on découvre qu’il est davantage une philosophie sociale qu’un concept limité à l’agriculture.
Petites leçons de permaculture, par Alexandra Garibal et Audrey Lainé (Dargaud)
La couverture du livre Petites leçons de permaculture, par Alexandra Garibal et Audrey Lainé (Dargaud)
Petites leçons de permaculture, par Alexandra Garibal et Audrey Lainé (Dargaud)
Crédit photo : Presse

Pour comprendre son ado (ou lui faire passer un message)

Bao est une ado normale. Elle envoie des centaines de sms par jour, discute de petits copains avec ses amies et, comme tous ceux de sa génération, s’inquiète du sort de la planète. Très engagée, la jeune fille se bat pour un mode de vie plus vert. Entre désobéissance civile, militantisme écologique et engagement chez les jeunes, Nora Dåsnes aborde dans cette BD des thèmes nécessaires et terriblement d'actualité.
Le jour où j’ai voulu sauver la forêt, par Nora Dåsnes (Casterman)
La couverture du livre Le jour où j’ai voulu sauver la forêt, par Nora Dåsnes (Casterman)
Le jour où j’ai voulu sauver la forêt, par Nora Dåsnes (Casterman)
Crédit photo : Presse
Default Confirmation Text
Settings Text Html

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations