Ville de Paris

Actualité

Ces grands projets qui attendent Paris en 2023

Mise à jour le 10/01/2023
Sommaire
Revenir en haut
Accélérer la révolution écologique, renforcer et développer les services publics aux Parisiens, créer de nouveaux logements, aider les familles et les publics les plus en difficulté, préparer les Jeux olympiques et paralympiques… Anne Hidalgo a dévoilé ce 10 janvier les principaux temps forts qui attendent les Parisiens cette année.
Vous souhaitez recevoir des infos sur l'actualité municipale ?
Default Confirmation Text
Settings Text Html

Vingt nouvelles rues aux écoles

Rues aux écoles : Avenue Lamoricière 12e
Des rues aux écoles pour davantage de sécurité.
Crédit photo : Joséphine Brueder / Ville de Paris
Parce que le dérèglement climatique ne cesse de s'amplifier, Paris va accélérer sa révolution écologique en 2023. D’abord, en redonnant plus de place à la nature. Ces douze prochains mois, le rythme des plantations va plus que doubler. Vingt nouvelles rues aux écoles verront le jour : les rues Pontoise dans le 5e arrondissement, Littré dans le 6e arrondissement, Bouton dans le 12e arrondissement, Philippe-de-Girard dans le 18e arrondissement, Rampal dans le 19e arrondissement et Le Vau dans le 20e arrondissement.

50 000 m2 d'espaces verts supplémentaires

École Maryse Hilsz
30 cours oasis verront le jour cette année.
Crédit photo : Joséphine Brueder / Ville de Paris
Toujours plus de verdure ! En 2023, seront créés notamment 30 cours Oasis, 7 nouveaux parcs et jardins comme rue Vivienne et dans l’îlot Saint-Germain, 3 nouveaux tronçons de petite ceinture dans le 18e arrondissement et 3 nouvelles promenades.
Les squares seront également rénovés, notamment le square Estienne d’Orves dans le 9e arrondissement, le square du Moulin de la Vierge dans le 14e arrondissement, le square Paul-Gilot dans le 15e arrondissement, le square Georges-Sarre dans le 11e arrondissement et le square Sarah-Bernhardt dans le 20e arrondissement, le square Forceval dans le 19e arrondissement.

Deux forêts urbaines dans le 14e et dans le 20e arrondissement

Photomontage de la forêt urbaine de la place de Catalogne vue depuis la rue du Commandant Mouchotte
Photomontage de la forêt urbaine de la place de Catalogne vue depuis la rue du Commandant Mouchotte
Crédit photo : Ville de Paris
2023 verra aussi le début des travaux de la deuxième forêt urbaine de la mandature après celle de la place de Catalogne dans le 14e arrondissement, qui sera inaugurée cette année. Plus de 2 000 arbres seront plantés sur le site d’une ancienne gare de marchandises de la petite ceinture, entre le jardin de la Gare de Charonne et le Cours de Vincennes, dans le 20e arrondissement.

Quinze centrales solaires pour faire rayonner les énergies renouvelables

Centre solaire sur le toit du gymnase Emile-Anthoine dans le cadre du Budget participatif
Centre solaire sur le toit du gymnase Emile-Anthoine.
Crédit photo : Guillaume Bontemps / Ville de Paris
Les énergies renouvelables continueront d'être déployées avec l’ouverture de quinze centrales solaires sur les toitures d’équipements publics, projet né d’une initiative citoyenne et soutenu par le Budget Participatif. La récupération de chaleur dans les égouts sera amplifiée. La « Coopérative carbone territoriale » continuera de mettre en relation les citoyens, les institutions, les entreprises et les porteurs de projets pour financer la transition énergétique.

Économie sociale et solidaire : deux nouveaux lieux pour produire et consommer différemment

Immeuble Berlier RIVP
L’hôtel Berlier dans le 13e arrondissement sera entièrement dédié au textile.
Crédit photo : Immeuble Berlier RIVP
Au printemps, Paris donnera un nouvel élan à l’économie sociale et solidaire avec l’ouverture de l’hôtel d’activités Serpollet, dans le 20e arrondissement, pour regrouper les activités de transformation alimentaire, notamment les invendus. Il y aura aussi la concrétisation du projet de l’hôtel Berlier dans le 13e arrondissement qui, lui, sera entièrement dédié au textile.

Urbanisme et climat : deux documents majeurs à adopter

Panoramique sur l'île de la cité
Paris assumera plus que jamais sa philosophie et son identité : moins de voiture pour un air plus pur.
Crédit photo : François Grunberg / Ville de Paris
Pour transformer Paris en profondeur, il s'agit d'en modifier les règles d'urbanisme notamment. Deux documents majeurs vont voir le jour : le PLU bioclimatique et le nouveau Plan Climat, pour dessiner le Paris des années 2024-2030 et penser chaque nouveau projet en l’adaptant au changement climatique. En 2023, Paris assumera plus que jamais sa philosophie et son identité : moins de voitures pour un air plus pur.

45 kilomètres de nouvelles pistes cyclables

Piste cyclable Quai d'Issy les Moulineaux
De très nombreux tronçons verront le jour cette année.
Crédit photo : Clement Dorval / Ville de Paris
Sont concernés, entre autres, les tronçons du boulevard du Palais et de la rue du Renard dans Paris Centre, du boulevard Saint-Michel et de la rue Saint-Jacques dans le 5e arrondissement, de la rue de Londres dans le 8e arrondissement, de la rue Lafayette dans les 9e et 10e arrondissements, de l’avenue Parmentier dans le 11e arrondissement, de l’avenue d’Ivry dans le 13e, de l’avenue du Général Leclerc dans le 14e, de la rue de Vaugirard dans le 15e arrondissement, de la rue du général Niox dans le 16e arrondissement et de la rue de Meaux dans le 19e arrondissement.
Début février, Paris dévoilera également la carte des « olympistes » que les associations vélos ont proposée. Ces nouvelles pistes relieront les sites olympiques et resteront en place après les Jeux.

Stop à la circulation de transit dans le cœur de Paris !

Nouvelle signalétique des anciennes coronapistes rue de Rivoli
Le cœur de Paris sera rendu aux piétons, aux vélos, aux commerçants, aux transports en commun et aux taxis.
Crédit photo : Guillaume Bontemps / Ville de Paris
Moins de voitures et moins de deux-roues, c’est aussi moins de bruit. 2023 connaîtra une étape décisive dans la zone à trafic limité (ZTL) pour apaiser le centre de Paris. À l’image de Lyon, Bordeaux, Nantes, Grenoble, Strasbourg ou Nice et d’autres grandes villes européennes comme Oslo ou Milan, le cœur de Paris sera rendu aux piétons, aux vélos, aux commerçants, aux transports en commun et aux taxis pour que les habitants et les promeneurs puissent profiter de leur quartier en toute tranquillité. Dans le même temps, les zones piétonnes dans les autres quartiers avec les maires d’arrondissement seront multipliées. Ces changements se feront en lien étroit avec les Parisiens.

Pacifier la ville avec l'adoption d'un code de la rue parisien

Des piétons lors de la Journée sans voiture 2018
Un code de la rue sera créé cette année.
Crédit photo : Joséphine Brueder/Ville de Paris
Pour associer les Parisiens aux solutions de demain, la Ville a mis en place les « Dialogues parisiens » au dernier trimestre 2022, qui a permis aux habitants de faire part d’un certain nombre de préoccupations. La première d’entre elles concerne la sécurité routière et la difficile cohabitation entre les piétons, les cyclistes, les trottinettes, les taxis, les véhicules de livraison et les bus. Paris s'engage à régler ces problèmes avec, dès le mois de février, un premier grand rendez-vous associant habitants, experts, partenaires publics comme privés, pour déboucher sur un « Code de la rue parisien ». L’Assemblée citoyenne a déjà commencé à travailler dessus. L’échéance est fixée à juin 2023.

Retrouver une qualité pour les transports publics

Autobus articulé de la RATP
Autobus articulé de la RATP.
Crédit photo : Henri Garat / Ville de Paris
Face à la dégradation du service que subissent les Franciliens depuis quelques mois, Paris continuera, avec d’autres maires de la métropole, à demander la fin de la privatisation du réseau des lignes de bus de la RATP, incompatible avec les Jeux de Paris 2024.

Se battre pour préserver le bon niveau des écoles

Enfants en classe
Paris luttera contre les menaces de suppression de postes d’enseignants.
Crédit photo : Laurent Bourgogne / Ville de Paris
Malgré les menaces de suppression de postes d’enseignants dans l’académie de Paris et de fermetures de classes sans précédent, la Ville ne souhaite pas l'envisager. C’est plutôt l’occasion de sortir de la crise, et non de l’amplifier. Moins d’élèves par classe, c’est plus de temps et d’attention pour chaque élève et l’occasion de développer de nouvelles pédagogies.

Renforcer les actions de santé

consultation médicale médecin
La Ville repensera les dispositifs d’installation des médecins libéraux.
Crédit photo : Jean-Baptiste Gurliat / Ville de Paris
Là aussi avec une situation complexe (urgences des hôpitaux, médecine de ville, déserts médicaux dans certains quartiers de la capitale, manque de médecins généralistes et de spécialistes en secteur 1), Paris se veut combatif.
En 2023, Anne Hidalgo, en sa double qualité de maire de Paris et de présidente du conseil de surveillance des hôpitaux parisiens, souhaite mettre en place la création d’une mission associant l’inspection générale de la ville, les élus, les habitants, les professionnels et les représentants du conseil de surveillance de l’AP-HP pour répondre aux inquiétudes des Parisiens.
Aussi, la Ville repensera les dispositifs d’installation des médecins libéraux pour les rendre plus cohérents et plus lisibles et proposera des mesures pour renforcer l’hôpital public. À noter, une nouvelle maison de santé pluriprofessionnelle dans le 13e arrondissement, rue Daviel.

Crèches, musées, bibliothèques… conserver et développer la qualité des services publics

Mère avec son bébé dans les bras à la crèche
Dispositif « Les samedis en famille » - Crèche Eginhard (4e).
Crédit photo : Joséphine Brueder/Ville de Paris
Face à l’augmentation des prix, Paris aurait pu décider de fermer certains services publics, d’augmenter les tarifs de cantine, de ne plus prendre en charge le passe Navigo pour les jeunes, les personnes en situation de handicap ou encore les seniors. « Nous aurions aimé que l’État soit aux côtés de Paris et des autres collectivités qui font face à l’inflation et à la hausse des prix de l’énergie. Il n’en est rien », a déclaré Anne Hidalgo.
Paris a donc fait le choix de se donner les moyens financiers de son autonomie et d'être à la hauteur des urgences à régler avec un niveau d'investissement inédit pour 2023, et ce jusqu’à la fin de la mandature. Ce plan d’investissement sera présenté en février.
Paris est donc en mesure de maintenir et développer tous ses services publics en 2023. Tous les équipements de la Ville resteront ouverts, qu’il s’agisse des gymnases, des musées, des bibliothèques. Comme prévu, 800 nouvelles places de crèche seront ouvertes dans tous les arrondissements et les tarifs de la cantine seront toujours limités à 13 centimes pour les familles les plus modestes. Les services de PMI comme les activités périscolaires resteront gratuits.

Réformer les aides sociales municipales

2 personnes échangent avec une personne sans abri lors de la 5e Nuit de la Solidarité à Paris.
Une équipe de terrain lors de la 5e Nuit de la Solidarité à Paris.
Crédit photo : Guillaume Bontemps / Ville de Paris
Les investissements municipaux continueront d'être consacrés à hauteur de 25 % aux quartiers populaires. 2023 verra la réforme à venir des aides sociales municipales pour qu’elles répondent mieux aux besoins des Parisiennes et des Parisiens.
Pour venir en aide aux familles et aux enfants à la rue, l’ouverture de gymnases et de locaux vides ne suffit plus. Il faudra de toute urgence que l’État mette en œuvre un plan global d’hébergement pour l’ensemble de ces enfants. Ce 11 janvier, à l’occasion d’une grande réunion de la solidarité organisée à l’Hôtel de Ville, professionnels et maires d’arrondissements se réunissent pour trouver et proposer des solutions. Et pour lutter contre la grande précarité à Paris, la prochaine Nuit de la Solidarité du 26 janvier permettra d’améliorer la prise en charge de la Ville.

Lutter contre l'isolement des seniors

Senior
Vigilance pour nos seniors.
Crédit photo : Joséphine Brueder / Ville de Paris
En 2023, dans le cadre du plan parisien de lutte contre l’isolement, Paris continuera à rénover les résidences seniors du CASVP, aux Épinettes dans le 17e arrondissement et à Beaunier dans le 14e arrondissement. Concernant les maltraitances vis-à-vis de nos aînés, Jean-Marie Delarue, ancien contrôleur général des prisons, mènera en 2023 une mission sur l’accès des personnes âgées à leurs droits dans les Ehpad parisiens.

3500 nouveaux logements pour les familles et les classes moyennes

Locataires dans un logement social de la Caserne des Minimes 3e.
L’objectif est d’atteindre 40% de logement public d’ici 2035.
Crédit photo : Joséphine Brueder / Ville de Paris
En 2023, ces nouveaux logements pour les familles et les classes moyennes seront réalisés en construisant de nouveaux appartements, mais aussi en transformant des bureaux. Par exemple, 254 logements sociaux vont sortir des anciens bureaux du ministère de la Défense sur l’îlot Saint-Germain dans le 7e arrondissement. L’objectif est d’atteindre 40 % de logement public d’ici 2035.
Cette année aussi, et pour la première fois, les locataires peuvent signaler directement à la mairie un loyer trop élevé et mettre le propriétaire en demeure de respecter la loi. Par ailleurs, il est désormais possible aux Parisiens aux revenus modestes de souscrire une assurance habitation négociée par la Ville de Paris.

800 nouveaux logements étudiants

Etudiante chez elle
Des livraisons en nombre de logements pour les étudiants sont prévues.
Crédit photo : Sophie Robichon / Ville de Paris
Parce qu'étudier à Paris signifie souvent un budget logement conséquent, 800 logements étudiants seront livrés en 2023. Qui plus est, comme en 2022, tous les jeunes Parisiens pourront trouver à Quartier Jeunes, dans l’ancienne mairie du 1er arrondissement, un accompagnement en matière de santé, d’emploi, de culture, de sport ou de logement.

Précarité énergétique : 5000 logements sociaux rénovés

Rénovation thermique de logements
Rénovation thermique de logements.
Crédit photo : Sophie Robichon / Ville de Paris
Paris va accélérer la rénovation des bâtiments. 5 000 logements sociaux seront rénovés cette année. Avec « Éco-rénovons Paris », les copropriétaires pourront également bénéficier d’aides significatives pour rénover leur logement. Au total, 22 500 logements privés seront rénovés d’ici 2026.
Rappelons aussi que les propriétaires engageant des travaux de rénovation thermique seront exonérés de la taxe foncière. Afin d'accélérer cette transition, et comme l’a suggéré l’Assemblée citoyenne, tous les syndics de copropriétaires se réuniront à l'Hôtel de Ville au premier trimestre.

Champs-Élysées, Concorde, Étoile, Notre-Dame, porte de la Chapelle… les grands projets se poursuivent

Chantier de l'Arena de la porte de la Chapelle, mars 2022
Chantier de l'Arena porte de la Chapelle.
Crédit photo : Bouygues Bâtiment Ile-de-France - Potion Médiatique/Sylvère Koulouris
De grands projets d’urbanisme verront le jour dans les prochains mois : l’embellissement des Champs-Élysées, de la place de l’Étoile à la place de la Concorde, avec le soutien du comité des Champs-Élysées. La porte de la Chapelle poursuivra également sa transformation avec des arbres, des allées plantées et des trottoirs élargis.
Enfin, le projet de grand parc piéton et végétalisé du Trocadéro et du pont d’Iéna doit continuer d'avancer, et les efforts tendront en 2023 vers sa réalisation. Pour Notre-Dame et ses abords, le chantier débutera à la fin des Jeux de Paris 2024.

Sécurité : 1 000 nouveaux policiers municipaux formés et assermentés

La police municipale fête sa première année, le 18 octobre 2022, sur le parvis de l'Hôtel de Ville.
La police municipale fête sa première année, le 18 octobre 2022, sur le parvis de l'Hôtel de Ville.
Crédit photo : Guillaume Bontemps / Ville de Paris
Pour assurer la sécurité des Parisiennes et des Parisiens, 1 000 nouveaux policiers municipaux seront formés et assermentés en 2023, avec pour missions de patrouiller dans les rues et d'assurer leur mission de tranquillité.
Pour une ville plus agréable, plus sûre et plus propre, la mairie donnera encore plus de pouvoirs aux maires d’arrondissement afin de mieux entretenir les rues, les places et les jardins.

Relations internationales : Paris, ville-refuge

Façade l'Hôtel de Ville aux couleurs de l'Ukraine (26/02/2022)
Façade de l'Hôtel de Ville aux couleurs de l'Ukraine.
Crédit photo : Guillaume Bontemps / Ville de Paris
En 2023, Paris sera plus que jamais une ville refuge pour celles et ceux qui fuient la guerre, le terrorisme, la misère, le réchauffement climatique. Paris se tiendra aux côtés des Ukrainiens, le temps que dureront la guerre et la reconstruction du pays.
Elle continuera aussi de soutenir les Ouïghours, les Arméniens, les Afghanes et les Afghans, les Iraniennes et des Iraniens. « Ce qui se passe en Iran est monstrueux : un régime qui tue sa jeunesse n’a aucun avenir. J’en appelle à la mobilisation internationale », a lancé Anne Hidalgo. Bientôt la tour Eiffel affichera fièrement le message de la révolution « Femme, vie, liberté ».
Paris veut également alerter sur le sort de la communauté kurde encore endeuillée par les terribles assassinats du 23 décembre, après l’attentat de 2013 qui a coûté la vie à trois militantes kurdes. « Beaucoup de questions restent sans réponse, c’est pourquoi j’ai demandé au président de la République que la lumière soit faite au plus vite. Je me rendrai cette année au Kurdistan irakien pour témoigner toute ma solidarité aux Kurdes. N’oublions jamais que nous leur devons notre liberté. Ils sont à Paris chez eux. Paris sera toujours une ville de résistance à la haine, à l’homophobie, au racisme, au sexisme, à l’antisémitisme. »

Une présence aux grands sommets internationaux

Association Internationale des Maires Francophones A.I.M.F
Association Internationale des Maires Francophones AIMF.
Crédit photo : Jean-Baptiste Gurliat/Ville de Paris
Il y a quelques semaines, trois prix Nobel de la Paix, Mohamed Fadhel Marfoud, Oleksandra Mavitchouk et Denis Mukwege ont publié une tribune pour soutenir le travail de diplomatie mené par les élus locaux.
Anne Hidalgo continuera de porter celle de Paris, notamment dans le cadre de Cités et Gouvernements Locaux Unis (CGLU) dont elle est ambassadrice spéciale pour la planète, sans oublier l'engagement en faveur de la francophonie avec la réunion de l’AIMF à Paris en avril et une assemblée générale à Cotonou en septembre.

Mémoire : hommage à ces étrangers qui ont libéré Paris

Street Art Popof Manouchian Art urbain Paris
Œuvre de street art en hommage au groupe Manouchian
Crédit photo : Clément Dorval / Ville de Paris
Paris continuera de transmettre son histoire et celle des oubliés. Plusieurs écoles prendront leurs noms en 2023, pour que les petites Parisiennes et les petits Parisiens s’approprient cette histoire commune. Un hommage sera rendu à tous les étrangers qui ont libéré Paris. Sera inaugurée prochainement la place des Tirailleurs-Sénégalais dans le 18e arrondissement.
Cette année marquera également le 80e anniversaire de l’arrestation des 23 résistants du groupe Manouchian, ces Arméniens, Espagnols, Italiens, Roumains, Hongrois ou Polonais qui se sont battus pour la liberté. À cette occasion, Paris dira sa reconnaissance pour ces hommes venus d’ailleurs. Un appel à l’entrée de Missak Manouchian au Panthéon sera également lancé.

Culture : ouverture de la Maison Gainsbourg, réouverture du Théâtre de la Ville rebaptisée…

Fresque devant la Maison Gainsbourg rue de Verneuil dans le 7e arrondissement.
Crédit photo : Mairie de Paris
2023 verra l’ouverture de nouveaux lieux, comme la médiathèque James Baldwin dans le 19e, la ferme Montsouris dans le 14e, mais aussi la Maison Gainsbourg rue de Verneuil dans le 7e arrondissement, à l’initiative de la famille. Les travaux pour l’école et le musée Giacometti se poursuivront aux Invalides.
Après leur record de fréquentation en 2022, avec 4,5 millions de visiteurs, les musées parisiens proposeront de belles expositions comme Nicolas de Staël au musée d’Art moderne et Sarah Bernhardt au Petit Palais.
Cette année verra aussi la réouverture de deux lieux : le musée Bourdelle et le Théâtre de la ville, rebaptisé Sarah Bernhardt, 100 ans après sa disparition. L’été sera particulièrement riche. Pour la première fois, et conformément à la consultation des Parisiens, Nuit Blanche sera organisée en juin, sur le thème de la Seine. Le feu d’artifice du 14 juillet sera dédié aux outre-mer et Paris Plage 2023 mettra à l’honneur Tahiti et la Polynésie.

Patrimoine : les fontaines des Innocents et Stravinsky retrouveront leur splendeur

Fontaine Stravinsky
La fontaine Stravinsky dans le quartier Beaubourg retrouvera tout son éclat.
Crédit photo : Clement Dorval / Ville de Paris
Valoriser le patrimoine, redonner à des trésors toute leur splendeur après leur restauration, ce sera le cas cette année de la fontaine des Innocents dans le quartier des Halles et de la fontaine Stravinsky dans le quartier Beaubourg. Du côté des édifices cultuels, les églises de la Madeleine dans le 8e, de Notre-Dame-de-la-Gare dans le 13e, Saint-Louis-en-l’île, Saint-Eustache et l’église luthérienne des Billettes à Paris Centre ou encore Saint-Jean-de-Montmartre dans le 18e, seront rénovées.

Égalité des droits : deux nouveaux espaces pour les LGBTQI+

LGBTQI+
Solidarité avec les personnes LGBTQI+.
Crédit photo : Joséphine Brueder / Ville de Paris
Comme annoncé, deux espaces dédiés aux personnes LGBTQI+ ouvriront en 2023 : l’espace interassociatif du Marais, rue Mahler (Paris Centre), pour soutenir les plus stigmatisées d’entre elles, notamment les migrants et les victimes de violences, mais aussi au centre d’archives qui ouvrira rue de Crimée dans le 19e arrondissement.

Handicap : accélération des travaux pour l'accessibilité dans chaque quartier

Mise en accessibilité de la Ville
Mise en accessibilité de la Ville.
Crédit photo : © Jean-Baptiste Gurliat / Ville de Paris
Pour cette dernière année avant les Jeux et pour répondre aux besoins des parathlètes et des 350 000 visiteurs en situation de handicap attendus, la cadence des travaux sera accélérée. La démarche des quartiers à accessibilité augmentée dans chaque arrondissement permettra d’améliorer l’accès des Parisiennes et des Parisiens aux services dont ils ont besoin. Après les Jeux de 2024, cette démarche concernera l’ensemble de Paris.
Enfin, dans le cadre du « plan école inclusive », pour que chaque enfant, quels que soient ses éventuels handicaps, puisse évoluer, grandir et apprendre dans sa salle de classe entouré de ses camarades, la Ville poursuivra le travail avec l’Éducation nationale, l’agence régionale de santé et les associations.

L'assemblée citoyenne et des Universités populaires pour développer la démocratie

 Démocratie locale , Nuit des débats
Paris continuera d'accroître ses actions en faveur de la démocratie citoyenne.
Crédit photo : Jean-Baptiste Gurliat / Ville de Paris
Pour continuer à donner aux Parisiennes et aux Parisiens le pouvoir de débattre et de décider ce qu’ils veulent pour leur quartier, leurs rues, leurs enfants, leurs familles, Paris continuera d'accroître ses actions en faveur de la démocratie citoyenne.
En mars, lors du Conseil de Paris, l’Assemblée citoyenne présentera les conclusions de ses travaux sur les sujets qu’elle a choisis : la lutte contre les inégalités avec l’apprentissage de la lecture, la rénovation énergétique ou encore le futur « Code de la rue ». Enfin, l’hôtel de ville sera le lieu du lancement de la première édition des « Universités populaires » pour que puissent se rencontrer citoyens et experts.

Préparer les Jeux olympiques et paralympiques

Cérémonie d'ouverture des Jeux paralympiques de 2024, la parade des athlètes
Cérémonie d'ouverture pour les Jeux paralympiques de 2024.
Crédit photo : Paris 2024
2023 sera tout aussi sportive que 2022 : coupe du monde du rugby, coupe du monde de tir à l’arc, match de NBA feront vibrer le sport à Paris. Mais ce ne sera rien à côté de la fête de 2024 ! Les Jeux olympiques et paralympiques se rapprochent à grands pas. Dès le mois d’avril, les volontaires pourront s’inscrire pour rejoindre l’aventure.
Le même mois, la semaine olympique et paralympique entrera dans les salles de classe pour que tous les enfants prennent part à la fête. Cette année sera l'année de préparation, dans l'objectif d'avoir des Jeux 100 % écologiques, qui feront de la Seine le théâtre de l’évènement, avec notamment le retour des baignades dans la Seine. « Les Jeux de Paris 2024 seront un évènement planétaire, le premier après la pandémie et, nous l’espérons, après la guerre en Ukraine, le premier à célébrer la fraternité mondiale retrouvée. Ce sont les valeurs de Paris. Nous les porterons avec fierté en 2024 », s'est réjouie la maire de Paris.

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations