Ville de Paris

Évènement

Alberto Giacometti / Salvador Dalí. Jardins de rêves

Du mardi 13 décembre 2022 au dimanche 9 avril 2023
L’exposition « Jardins de rêves » associe de manière inédite le travail d’Alberto Giacometti et de Salvador Dalí autour de la création d’un jardin imaginaire au tout début des années 1930.
L’exposition « Jardins de rêves » associe de manière inédite le travail d’Alberto Giacometti à celui de Salvador Dalí autour de la création d’un jardin imaginaire au début des années 1930. Giacometti et Dalí, membres du groupe surréaliste, fréquentent alors les mêmes cercles. L'échange entre eux est vif, intellectuel, créatif, et leurs œuvres entrent dans un dialogue fécond.
Cette exposition met en lumière leur amitié ainsi que leur goût commun pour l’exploration d’espaces rêvés.
Au début des années 1930, Giacometti et Dalí imaginent en commun un jardin extraordinaire pour le vicomte et la vicomtesse de Noailles. Ce projet à quatre mains, connu par des dessins, comporte des œuvres surréalistes de Giacometti dans un vaste paysage onirique caractéristique du style de Dalí. Ce paysage fantasmé intègre aussi un environnement sculptural conçu par Giacometti pour un espace en plein air, le Projet pour une place.
L’Institut Giacometti présente pour la première fois la reconstitution du Projet pour une place. Installation de grande ampleur, ce chef-d’œuvre, élaboré en 1931, illustre la conception du jardin que partagent Giacometti et Dalí, pensé comme un espace illusoire et fantasmé, et leur goût pour les formes ainsi que les images ambigües.
Des prêts exceptionnels complètent cette exposition originale : des œuvres majeures du peintre catalan telles que La Vache spectrale (1928 - Centre Pompidou, musée national d'art moderne), La Mémoire de la femme-enfant (1929 - Musée Reina Sofia, Madrid) et Femme à tête de roses (1935 - Kunsthaus, Zürich) font écho aux œuvres surréalistes du sculpteur suisse.
« Jardins de rêves » explore ainsi les liens profonds qui existent entre les toiles oniriques de Dalí et les sculptures énigmatiques de Giacometti, habitées par une même recherche autour de la sexualité, du paysage et du songe.
Commissaire : Emilie Bouvard.
Philippe Halsman, Tête sur la table, 1948 / Jacques-André Boiffard, Portrait d’Alberto Giacometti, 1931
Crédit photo : © Philippe Halsman Estate, 2022 / Archives Fondation Giacometti
Mise à jour le 08/11/2022

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations