Ville de Paris

Découvrir

Promenez-vous parmi les arbres au cœur de Paris

Mise à jour le 30/03/2022
Envie d'une balade arborée au centre de Paris ? Partez à la découverte du plus vieil arbre de la capitale, d’essences méditerranéennes et d’autres qui adorent avoir les pieds dans l’eau, à l’occasion d’une balade champêtre qui vous mènera de la place des Vosges (Paris Centre) au square René-Viviani (5e).
Balade parmi les arbres
Balade parmi les arbres
Carole Barraud / Kiblind

1. Tilleuls et marronniers, place des Vosges

Une fois n’est pas coutume, on oublie l’alignement parfait des bâtiments en brique rouge de l’ancienne place Royale et on profite de cette balade pour observer les arbres centenaires qui l’occupent. Tout de suite saute aux yeux le contraste entre les tilleuls à la taille en rideau (taille géométrique et esthétique qui permet de limiter le volume de l’arbre) et les marronniers d’Inde non taillés au centre. Quittez ensuite la place par la rue des Francs-Bourgeois, puis tournez dans la rue Pavée, la troisième sur votre gauche.
La place des Vosges (4e)
La place des Vosges et ses marronniers
Sophie Robichon / Ville de Paris

2. Les Lilas des Indes de la rue des Rosiers

Avant de pénétrer rue des Rosiers, vous pouvez admirer l’imposant micocoulier planté dans la rue Pavée, un arbre méditerranéen qui résiste très bien aux conditions urbaines. Longez ensuite l’alignement de lilas des Indes. Ces arbres de petit développement, au tronc lisse et clair, assurent la végétalisation de certaines rues étroites du Marais. Au numéro 10 de la rue, jetez un œil au jardin des Rosiers-Joseph-Migneret, havre de verdure du quartier, puis rejoignez tranquillement la place Saint-Gervais de l’autre côté de la rue de Rivoli.
Végétalisation rue des Rosiers
Rue des Rosiers
Clement Dorval / Ville de Paris

3. L’orme de la place Saint-Gervais

Sur cette place située juste derrière l’Hôtel de Ville, auparavant appelée « Carrefour de l’Orme », l’orme de Saint-Gervais servait au Moyen Âge de lieu de rassemblement aux habitants du quartier pour régler leurs créances. Descendant d’une longue lignée, l’arbre actuel a été replanté en 1935. Remontez la rue François-Miron puis une fois la place Baudoyer passée, prenez à droite dans la rue piétonne des Barres qui file vers la Seine et admirez au passage les érables qui la bordent par endroits. Traversez la Seine sur le pont Louis-Philippe pour atteindre l’île Saint-Louis
L'orme trône fièrement devant l'église Saint-Gervais-Saint-Protais
L'orme de la place Saint-Gervais
Jean-Pierre Viguié/Ville de Paris

4. Les peupliers de l'île Saint-Louis

Immanquables ! À la pointe de l’île, les peupliers de la place Louis-Aragon bénéficient de l’une des vues les plus agréables de Paris, entre les quais de l’île de la Cité et l’Hôtel de Ville. Patrimoine vivant des berges de Seine, très adaptés aux conditions de crues ou d’inondations, ils sont très souvent plantés en accompagnement des cours d’eau. Leur hauteur élevée et leur port effilé caractéristique permettent de les repérer même lorsque l’on est éloigné de la Seine, qu’ils partagent avec les platanes. Continuez la balade par le pont Saint-Louis qui mène à l’arrière de Notre-Dame, puis tournez à gauche en longeant le parc Jean-XXIII.
l'île Saint-Louis
L'île Saint-Louis
©Henri Garat / Ville de Paris

5. Tamaris et arbre à fleurs de soie du square Jean-XXIII

Au bord du square Jean-XXIII, situé derrière Notre-Dame, on peut observer au mois d’août la floraison rosée d’un tamaris (classé « Arbre remarquable ») et d’un albizia (arbre à fleurs de soie). On y trouve également des cerisiers du Japon, un grand noisetier de Byzance, un charme pyramidal, un épicéa bleu et un arbre à miel. Traversez ensuite le pont de l’Archevêché et tournez à droite pour longer le quai de Montebello, ses peupliers et ses bouquinistes. Prenez ensuite sur votre gauche dans la rue du Haut-Pavé, puis à droite rue de la Bûcherie jusqu’au square René-Viviani.
Le square Jean XXIII  le 24 avril 2013.
Le square Jean-XXIII avant l'incendie de Notre-Dame
Marc Verhille / Ville de Paris

6. Le robiner du square René-Viviani

Juste devant l’église Saint-Julien-le Pauvre, le square René-Viviani abrite un robinier faux-acacia. Planté en 1601 par le botaniste Jean Robin, qui introduisit l’espèce, il est réputé comme étant le plus vieil arbre de Paris. Arbre caduc (qui perd ses feuilles à l’automne), il fleurit de mai à juin en déployant de longues grappes de fleurs blanches odorantes. En fin de balade, profitez un instant des bancs alentour ombragés par les tilleuls du square pour contempler ce bel ancêtre si particulier, avec ses béquilles qui le soutiennent.
Robinier faux acacia du Square Viviani
Robinier faux acacia du square Viviani
Deborah Lesage / Ville de Paris
Vous êtes peut-être passé près de lui sans savoir que vous croisiez le plus vieil arbre de Paris. Nous avons imaginé poser quelques questions au robinier du square Viviani (5e), face à Notre-Dame, presque un monument, lui aussi. 418 ans vous contemplent.
Le platane, champion toutes catégories
À l’occasion de cette balade, vous observerez quelques platanes, très présents notamment sur les rives de Seine. Introduit en France dès la Renaissance, et recommandé en plantations par l’ingénieur Adolphe Alphand sur les voies et dans les parcs parisiens, il est encore en tête des essences plantées. Le platane peut vivre plusieurs siècles et atteindre jusqu’à 35 mètres de hauteur, surtout si ses racines sont immergées. Sa grande résistance aux agressions du milieu urbain en fait l’arbre d'alignement par excellence.

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr, nous vous invitons à faire part ci-dessous de votre commentaire ou suggestion.

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations