Évènement

Rencontre et concert contemplatif : Christine Ödlund à l'Institut suédois

Le samedi 25 mai 2024
En résonance avec l’exposition « Suivre les ondes », qui présente notamment le travail de Christine Ödlund autour du son et des différentes formes de communication entre le vivant, elle donne avec son groupe Malörtens Vänner un concert contemplatif précédé d’une rencontre.
L’œuvre de Christine Ödlund se révèle dans une palette d’expressions infinie : des aquarelles délicates avec cycles, partitions, corps végétaux et mondes aquatiques, des œuvres vidéo, des installations sculpturales où le visiteur rencontre d’autres organismes vivants ou encore des œuvres sonores qui cherchent à entrer en contact avec différentes formes de vie. En correspondance avec les installations qu’elle présente dans l’exposition Suivre les ondes, où plantes et sons créent un biotope à part entière, Christine Ödlund interprète avec les membres de son groupe une musique provenant de l’écosystème le plus riche de la planète : le marais.
La composition Quatre dimensions d’un Marais est née des nombreuses visites de l’artiste dans un marais de Djurgården à Stockholm, où d’anciens lacs et étangs ont été plantés d’arbres et d’arbustes, véritables forêts inondées qui agissent comme des éponges et réservoirs géants. Autoharpe, shruti-box, voix et synthétiseur se mêlent ainsi aux enregistrements réalisés dans les airs et les eaux du marais, que Christine Ödlund considère comme une métaphore parfaite de l’art : « Le hasard et les coïncidences doivent rester en équilibre avec la matière et la structure solides, tout en se déplaçant dans les domaines de l’histoire et du mythe. La flore et la faune enseignent aux sens à rester à l’écoute. Le marais est à la fois beau et sinistre, d’un autre monde, et d’une certaine manière, relié à une autre dimension. Une quatrième dimension à la fois temporelle et spatiale, où l’artiste devient le lien entre la vie non humaine privée de paroles et l’humanité déconnectée de son environnement. »
Le groupe Malörtens vänner (littéralement, « les amis de l’armoise ») a été fondé par Christine Ödlund, avec Marcus Matt et Andreas Kalliaridis. Accompagnés par Fredrik Söderberg, ils livrent une interprétation méditative de Quatre dimensions d’un Marais. Après Tokyo, Oslo, Trondheim et Stockholm, c’est donc en plein Marais parisien que le groupe fait résonner entre eux les écosystèmes du monde.
Le concert est précédé d’une discussion entre Christine Ödlund et Sara Arrhenius, directrice de l’Institut suédois et co-commissaire de l’exposition Suivre les ondes.
Mise à jour le 19/04/2024

À lire aussi

Vous ne connaissez toujours pas ?

Sélection des bons plans intemporels, mais qui valent le coup toute l'année !