Ouvrir la recherche
Actualité

Des visites guidées de Paris avec Feminists in the City

Mise à jour le 17/09/2020
Le projet « Feminists in the city » propose une formule simple: découvrir un quartier tout en découvrant un pan de l'histoire du féminisme, le tout sous la forme d'une balade des plus agréables. Nous avons testé pour vous l'une d'entre elles: « La chasse aux sorcières: les femmes puissantes de Paris », qui propose d'explorer le 5e arrondissement.
Par un bel après-midi de septembre, nous sommes 20 curieux·ses à se réunir au cœur du 5e arrondissement de Paris, l'un des plus chargés d'histoire, afin d'en découvrir un secret trop peu ébruité, celui des femmes puissantes qui en ont arpenté les allées. Parmi ce joyeux groupe, un quart d'hommes, intéressés semble-t-il par l'histoire de la lutte pour l'égalité entre les genres: une bonne nouvelle pour le féminisme!



Ce jour-là, la visite commence par un tour de parole. Pas de panique, il ne s'agit pas de se présenter les un·e·s après les autres comme en 6ème B, mais simplement de donner le premier mot qui nous vient à l'esprit à l'évocation du terme « féminisme ». Les réponses éclectiques fusent, des plus classiques, « égalité », « liberté », « sororité » aux plus surprenantes comme « poils »… Le ton est lancé, la balade sera participative et bon enfant. Une dizaine d'arrêts constitue cette visite guidée d'environ 1h45. Le rythme est tranquille et le fait de se déplacer dans le quartier permet de rester concentré·e sur les précieuses informations fournies par notre guide du jour, Shoraya.
La visite débute place de la Montagne Sainte-Geneviève et dès les premières paroles de Shoraya. nous apprenons que cette Geneviève-là n'est autre que la Sainte patronne protectrice de la ville de Paris et qu'elle a sauvé la ville à plusieurs reprises pendant sa longue vie et même après sa mort ! Pour comprendre comment cette sorcellerie est possible, une seule solution: tenter l'aventure Feminists in the city !

Je ne savais même pas tout ce qu'avait fait Sainte-Geneviève alors que j'étais au collège Sainte Geneviève… j'ai bien fait de venir!

Maé, en balade avec Feminists in the city


Il ne s'agit pas ici de vous spoiler toute la visite mais de vous donner envie de découvrir le matrimoine parisien… Si vous connaissez Clovis mais pas Clotilde, si vous avez du mal à citer une femme artiste peintre du XXème siècle, ou encore si pensiez que la chasse aux sorcières s'était arrêtée au Moyen-Âge, ne vous inquiétez pas, c'est normal, puisque l'histoire des femmes a souffert et souffre encore d'une médiatisation trop faible, à laquelle Feminists in the City compte bien remédier !
Le Panthéon
Le Panthéon
Camille Frouin


A l'issue de la visite, Nolwenn et Maé sont toutes deux enchantées. Les deux amies avaient choisi cette visite consacrée à « La chasse aux sorcières: les femmes puissantes de Paris », intriguées par ces femmes qui ont marqué l'histoire mais dont le temps a parfois effacé les noms, mais aussi en raison du lieu, le fameux quartier latin qu'elles affectionnent particulièrement. « J'aimerais bien tenter aussi la visite dédiée au street-art féministe dans le 13ème, c'est chez nous donc ce serait d'autant plus intéressant d'en savoir plus sur ces artistes féminines qui investissent les murs ! »

3 questions à Shoraya, notre guide du jour

Comment es-tu devenue l'une des guides officielles de Feminists in Paris ?

Je suis actuellement bibliothécaire mais j'ai depuis longtemps la certification de guide-conférencière, alors une ou deux fois par semaine, j'arpente Paris pour faire découvrir à mes groupes une histoire des femmes beaucoup trop méconnue. Depuis le confinement, Feminists in the City propose également des masterclasses, dont certaines que j'ai plaisir à animer.



Cet engagement féministe a-t-il toujours fait partie de ta vie ?

Je pense que j'étais féministe avant de mettre un mot dessus mais, comme pas mal de personnes de ma génération, se dire « féministe » était mal vu. Plus jeune, j'avais moi-même de mauvaises habitudes patriarcales, comme juger les tenues des autres filles par exemple. Quand j’ai eu ma fille, je me suis mise à regarder le monde différemment. J'ai commencé à lire des ouvrages féministes. Tout à coup, je me suis rendue compte de toutes les discriminations qu'on subissait, nous les femmes. Ça m'a ouvert une porte sur un nouveau monde, et j’aimerais que ma fille ait conscience de tout ça. Je veux passer le flambeau à autant de femmes que possible, notamment à travers ces visites guidées féministes.



Les personnes qui s'inscrivent à tes visites sont-elles déjà toutes acquises à la cause féministe ?

La plupart du temps, c'est vrai qu'on prêche des converti­­·e·s déjà très au fait des luttes féministes. Mais parfois, certaines personnes viennent parce qu'on leur a offert la visite, ou parce qu'elles sont curieuses, mais tout en restant trop frileux·ses pour se revendiquer « féministes ». Je ne les juge pas mais j'espère apporter ma petite pierre à leur réflexion. Je raconte souvent une anecdote: une fois j'ai fait une visite pour un enterrement de vie de garçon. C'est génial de voir que des hommes s'intéressent vraiment à nos combats, et même si ce jour-là la moitié du groupe n'a pas montré un grand intérêt, ce qui compte, c'est l'autre moitié (le marié a adoré) !
Visite guidée féministe - Feminists in the city
Visite guidée féministe - Feminists in the city
Camille Frouin

6 quartiers à explorer…

Nous ne vous avons décrit là que l'une des six balades proposées par Feminists in Paris. Oserez-vous « La libération sexuelle contée par des hystériques », qui propose d'explorer le 18e arrondissement, entre Pigalle et Montmartre ? Plutôt fan de street-art ? Alors la visite « Street-art et Féminisme » de la Butte-aux-Cailles est faite pour vous. Pour réviser vos classiques féministes, rendez-vous dans le 6e arrondissement pour un parcours qui retrace la vie de Simone de Beauvoir. Les femmes révoltées de Paris, qu'elles soient révolutionnaires, militantes ou artistes engagées, vous seront racontées le long d'une balade dans le quartier du Châtelet. Et comme le féminisme des Feminists in the City est inclusif, une dernière balade propose de découvrir les femmes queer du cimetière du Père Lachaise.

… ainsi que deux musées

Les Feminists in the City proposent également de vous guider dans les méandres du Louvre et du Musée d'Orsay. Ces deux mastodontes parisiens peuvent parfois être difficiles à appréhender tant ils sont vastes. Par le prisme du féminisme et de son histoire, Feminists in the City proposent une visite thématique en s'attardant sur des œuvres clés comme celles de Camille Claudel à Orsay ou La Liberté guidant le peuple au Louvre. L'occasion d'une réflexion sur la place du « deuxième sexe » dans l'histoire de l'art.
Evènement
Visitez Paris avec des féministes hystériques
Adresse22 Rue de Douai, 75009 Paris
Date(s)Du jeudi 5 décembre 2019 au vendredi 31 décembre 2021

22 Rue de Douai, 75009 Paris

Du jeudi 5 décembre 2019 au vendredi 31 décembre 2021

Ce contenu est hébergé par giphy.com
En l'affichant, vous acceptez ses conditions d'utilisation
et les potentiels cookies déposés par ce site.

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr, nous vous invitons à faire part ci-dessous de votre commentaire ou suggestion.

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations