Ville de Paris

Évènement

MARCEL PROUST - La fabrique de l’œuvre

Du mardi 11 octobre 2022 au dimanche 22 janvier 2023
À l’occasion du centième anniversaire de la mort de Marcel Proust, la BnF propose une exposition conçue comme une véritable traversée d’À la recherche du temps perdu. Conduisant le visiteur à travers les étapes de la composition du roman, elle raconte la fabrique de l’un des plus grands chefs-d’œuvre de la littérature à travers près de 370 documents – manuscrits, tableaux, photographies, objets, costumes –, issus de l’exceptionnel fonds Proust de la Bibliothèque et d’autres collections publiques ou privées.
Comment Marcel Proust a-t-il composé À la recherche du temps perdu ? Comment cette œuvre a-t-elle été imaginée, fabriquée, transmise, y compris après la mort de l’écrivain en 1922, jusqu’à devenir l’une des plus célèbres de la littérature mondiale ? L’exposition, organisée tome par tome, raconte l’histoire d’À la recherche du temps perdu en s’appuyant sur les résultats de la recherche proustienne depuis vingt ans.
Le parcours mène le visiteur à travers les étapes de la composition du roman, jusqu’au cas particulier des derniers volumes dont l’établissement du texte, après la mort de Proust, est dû à son frère Robert et à l’équipe de la Nouvelle Revue française. Elle met en lumière l’histoire éditoriale, du refus de Du côté de chez Swann par les éditions de la NRF, alors que Gaston Gallimard deviendra dès le deuxième tome l’éditeur indissociable du nom de Proust, à la construction de la postérité de l’œuvre, sans oublier la consécration par le prix Goncourt en 1919.
Marcel Proust. À la recherche du temps perdu. Manuscrits autographes. Soixante-deux cahiers de brouillons comportant des ébauches des différentes parties de la Recherche à divers stades de leur rédaction.
Marcel Proust. À la recherche du temps perdu. Manuscrits autographes. Soixante-deux cahiers de brouillons comportant des ébauches des différentes parties de la Recherche à divers stades de leur rédaction.
Crédit : BnF
Comprendre la fabrique de l’œuvre, tel est l’objectif de l’exposition, à la lumière de récents événements tels que la publication d’inédits comme l’Agenda 1906 – carnet de notes préparatoires à la première partie de Du côté de chez Swann –, ou des Soixante-quinze feuillets de 1908 – état le plus ancien du roman –, et la numérisation de l’intégralité du fonds Proust, qui ont ouvert de nouvelles perspectives à la recherche.
Le parcours de l’exposition déroule l’ordre des volumes, de Du côté de chez Swann (1913) au Temps retrouvé publié à titre posthume en 1927, en respectant la tomaison originale choisie par Proust et sans masquer l’inachèvement du roman. À chaque volume correspond une salle de l’exposition, avec son choix d’épisodes, certains très attendus – comme la madeleine –, d’autres moins connus du public. C’est ainsi que le visiteur chemine dans l’œuvre, depuis l’invention du célèbre incipit « Longtemps, je me suis couché de bonne heure… », jusqu’à la dernière partie conçue comme un recommencement propre à éclairer la dimension cyclique d’À la recherche du temps perdu.
Mise à jour le 28/07/2022

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations