Évènement

L'artiste contemporain Mr. investit la galerie Perrotin

Du samedi 20 janvier au samedi 2 mars 2024
Mr. Invoke It and a Flower Shall Blossom à la galerie Perrotin
La galerie Perrotin est heureuse de présenter Invoke It and a Flower Shall Blossom, la huitième exposition de Mr. à la galerie et la quatrième à Paris. Pour cette nouvelle exposition, l’artiste dévoile une nouvelle série de peintures et de shaped canvas ainsi que deux sculptures et un ensemble d’oeuvres sur papier.
Pour un public français, l’oeuvre de Mr. est étrangement familière. Chez l’artiste japonais, se remixe à foison une imagerie devenue presque omniprésente : celle des films d’animation (anime), des jeux vidéos et des mangas qui irriguent les cultures adolescentes depuis les années 1980, à part presque égale avec les productions étasuniennes. Son impact visuel en Europe est lui-même un vieil héritage. Il reconduit en quelque sorte le choc produit dans la seconde moitié du XIXe siècle par la découverte de l’ukiyo-e (« monde flottant »), dont on sait le rôle décisif dans l’avènement de la Modernité.
Pour toute une frange de l’art contemporain japonais, ces esthétiques ne sont d’ailleurs pas séparées par une frontière étanche. Tout au contraire elles se combinent, et c’est de leur interpénétration qu’est né dans les années 1990 le mouvement Superflat. Selon Takashi Murakami, qui en est tout à la fois le théoricien et le premier représentant, celui-ci ne se résume pas à la description d’un « pop art » japonais dopé à l’industrie du transdivertissement. Tout en affirmant la légitimité des esthétiques propres aux cultures adolescentes, le Superflat assume l’héritage des maîtres anciens de la peinture et de l'iconographie bouddhique, à commencer par la bidimensionnalité.
Dans la continuité de Takashi Murakami dont il fut l’assistant, Mr. s’est fait plus spécifiquement l’ambassadeur de l’Otaku. Au Japon, ce terme désigne l’enfermement obsessionnel, principalement en ligne, dans les jeux vidéos et les anime. Il pourrait se traduire par « geek » ou « nerd », avec la même nuance dépréciative. Dans l’étendue des médiums travaillés par l’artiste - peinture, aquarelle, sculpture, installation, film, photographie… - on repère une série d’invariants qui le rangent du côté des esthétiques populaires japonaises contemporaines.

A propos de l'artiste

Né en 1969 à Cupa, Japon
Habite et travaille à Saitama, Japon
L’esthétique néo-pop de Mr. se déploie dans ses peintures, sculptures, installations et vidéos. Associé au mouvement Superflat, il utilise les mangas et les animés pour dépeindre ses propres fantasmes. Bien qu’il tire constamment ses thèmes et motifs de la sous-culture Otaku ou du fandom, il se décrit lui-même comme un artiste Otaku. Son esthétique proche du dessin animé est essentiellement animée par des jeunes personnages, qui évoquent des sentiments de moe – un terme japonais exprimant une forte affection idéalisée, généralement envers des personnages de fiction. Dans un style Kawaii typique, il dépeint parfois des traits enfantins (visages ronds, yeux écarquillés, cheveux colorés) aux airs innocents. Contrastant avec la gaieté de ses personnages, une réflexion plus large sur la solitude, l'anxiété et la peur sous-tend son travail. Les environnements chaotiques dans lesquels Mr. met en scène certaines de ses expositions peuvent faire écho à la défaite du Japon durant la Seconde Guerre mondiale ou à la catastrophe nucléaire de Fukushima Daiichi.
Mise à jour le 24/01/2024

À lire aussi

Vous ne connaissez toujours pas ?

Sélection des bons plans intemporels, mais qui valent le coup toute l'année !