Ville de Paris

Évènement

Frans Krajcberg, le militant

Du jeudi 12 janvier au samedi 22 avril 2023
« Frans Krajcberg, le militant » dresse le portrait d'un artiste pionnier, dont l'œuvre et le message sont exceptionnels. Héraut de la défense de la planète, il s'est battu toute sa vie pour nous sensibiliser aux questions environnementales.
La vie de Frans Krajcberg est une « Traversée du feu » (titre de la biographie de Claude Mollard et Pascale Lismonde, parue en 2005 lors de la grande rétrospective de Bagatelle). Un parcours initiatique qui nous emmène de la mort vers la renaissance et la vie : L'exposition invite le visiteur à marcher dans les pas de Frans Krajcberg, des années 1960 à 2000. De l'émerveillement à la révolte ! De la Nature sublimée à la Nature massacrée ! De la contemplation à l'Action !
Les œuvres de la collection permanente accueillent le public avec ses « totems », bois brûlés ramassés sur les lieux des incendies. Ils témoignent de la force avec laquelle Frans Krajcberg dénonçait les ravages subis par les terres dévastées par le feu. Les troncs calcinés deviennent des arbres magnifiés, redressés et parés de pigments naturels pour alerter et réveiller nos consciences endormies.
Dans les salles temporaires, une installation immersive nous plonge dans son univers créatif d'artiste engagé. Une sélection de photographies, de films inédits et d'archives, provenant de sa collection personnelle ou de proches montrent sans fard la violence de son combat (il a été plusieurs fois menacé de mort). Paraná, Mato Grosso, Amazonie… le Brésil brûle sous nos yeux ! En 1986 son ouvrage photographique « Queimadas » dénonce sans ambiguïté le rôle de l'homme dans cette destruction massive. Un an plus tard, Walter Salles réalise le documentaire "Krajcberg, le poète des vestiges".
Frans Krajcberg, le militant
Frans Krajcberg, le militant
Crédit photo : Frans Krajcberg
Les photographies de Frans Krajcberg montrent des arbres en flammes, des paysages en cendres, des brasiers qui se consument, des ciels noirs de fumées rougeoyantes… et parfois, au milieu de ce désert de mort, une racine… un embryon de fougère… ou une fleur délicate, promesse de renaissance, accrochent le regard de l'artiste. La Nature s'impose de nouveau sur les terres dévastées ! Tous les cycles de la vie sont scrutés par son œil infaillible et nous obligent à ouvrir grands les yeux. Oui, nous pouvons tous agir !
Le dénonciateur, le militant révolté, et l'artiste se rejoignent dans un même geste photographique, avec un seul objectif : pousser un cri d'alerte pour sensibiliser le spectateur. Ses photographies, prises au milieu des flammes, accusent avec force tout en demeurant un « acte artistique». La force esthétique des compositions, le travail de la lumière, ou encore l'angle de prise de vue accentuent l'émotion de celui qui les regarde. L'oeil de Frans Krajcberg se concentre sur la beauté de la nature en destruction : une couleur, un détail, une forme particulière… autant d'éléments qui nourriront son inspiration par la suite. Sur les lieux de la déforestation, Frans Krajcberg repérait les éléments naturels qu'il allait collecter, assembler, peindre et retravailler en atelier pour les transformer en "Révoltes": totems parfois monumentaux, qui, dès les années 1970 incarnaient pour lui un véritable « cri pour la planète ».
Mise à jour le 10/01/2023

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations