Évènement

Caroline Bachmann « Le Matin »

Du dimanche 17 septembre au dimanche 17 décembre 2023
Lune reflet rouge, 2018. Huile sur toile. collection privée, Genève, Suisse / Grande vague, 2022. Huile sur toile.
Le Centre d’art contemporain d’Ivry – le Crédac et le Centre culturel suisse. On Tour s’associent pour inviter l’artiste suisse Caroline Bachmann à réaliser sa première exposition personnelle en France.
En dialogue avec l’artiste, Claire Hoffmann (responsable des arts visuels au Centre culturel suisse et curatrice) et Claire Le Restif ont sélectionné un ensemble d’œuvres récentes, natures mortes de fleurs, série de portraits d’artistes contemporaines et paysages, traités de manière singulière, tant du côté de l’expérience intérieure que de la représentation. S’étendant sur les trois salles du Crédac, cette monographie offre un point de vue exhaustif sur la pratique de l’artiste, intégrant une série de dessins rarement exposés et une sélection de peintures de l’artiste américain Louis Eilsheimus provenant de la collection personnelle de Caroline Bachmann.
Enfants ou adultes, dans un moment d’observation contemplative, nous avons tous·tes joué à trouver des formes dans les nuages ou dans le paysage environnant. Cette activité ludique nous pousse vers l’abstraction momentanée d’une forme concrète (un nuage, une colline) afin de la transformer en une autre figure reconnaissable (un château, une étoile filante, une partie du corps humain). Le nuage, la colline ou la montagne, flottent ainsi dans une perception qui relève à la fois du réel qui nous entoure et, à la fois, d’une réalité intérieure qui, si elle nous est propre, peut faire l’objet d’une expérience partagée voire universelle. Depuis 2013, Caroline Bachmann explore une peinture figurative nourrie d’une pratique artistique conceptuelle ainsi que de ses recherches menées pendant dix ans sur Marcel Duchamp avec l’artiste et historien de l’art Stefan Banz (1961‐ 2021). Ses portraits, ses natures mortes de fleurs, et ses paysages, questionnent la notion de perception, de temps et de ce que l’artiste appelle la « reconnaissance » : « le fait de retrouver quelque chose que l’on connaît déjà, qui existe en nous de façon latente, qui était comme assoupi ».
À propos de Caroline Bachmann
Après une formation de graphisme à l’École des arts décoratifs de Genève, Caroline Bachmann s’installe à Barcelone de 1986 à 1991, où elle travaille en tant que graphiste. À Rome, elle vit de 1991 à 2002, œuvrant à la restauration de dessins anciens et elle entame une pratique artistique basée sur la photographie et le dessin. Alors, ses photographies et installations, que l’on pourrait qualifier de conceptuelles, s’intéressent à la relation entre le sujet et la réalité objective et la réalité subjective: comment les expériences sensorielles vécues s’impriment en nous et nous habitent ? Depuis 2013, Caroline Bachmann explore une peinture figurative. Sa pratique d’atelier, principalement picturale, est orientée par une attention particulière aux outsiders de l’avant-garde. Elle revisite les sujets du modernisme pour proposer une peinture figurative comptant principalement sur des métaphores subjectives, sur la densification des formes, et sur une certaine insistance dans le processus de fabrication.
Mise à jour le 06/12/2023

À lire aussi

Vous ne connaissez toujours pas ?

Sélection des bons plans intemporels, mais qui valent le coup toute l'année !