Ville de Paris

Découvrir

Iris, rhododendrons, c'est la pleine saison au Parc floral !

Mise à jour le 25/05/2022
Au Parc floral, un des quatre sites du Jardin Botanique de Paris, les jardiniers s'affairent tout au long de l'année pour offrir aux visiteurs un magnifique spectacle une fois le printemps venu.

Une exceptionnelle collection d'iris

Jusqu'au début du mois de juin, c'est la saison des iris ! Et le Parc floral en a une superbe collection, labellisée par le Conservatoire des collections végétales spécialisées.
La tâche des jardiniers qui en prennent soin est double : assurer leur épanouissement et les répertorier. Il faut savoir que les spécialistes de l'iris sont peu nombreux, ce qui donne lieu à de nombreuses erreurs d'identification sur internet et ailleurs.
« Certains s'approprient même des variétés et les renomment en faisant croire qu'il s'agit d'une création ! », s'étonne la responsable de la gestion informatique du patrimoine végétal au Jardin Botanique. « Les répertorier, c'est les protéger. » Et la photothèque mise à jour tout au long de l'année en est le meilleur garant.
Les iris sont présentés par ordre chronologique de création, de 1830 à 1960, ce qui permet de voir que les modes sont très différentes selon les époques. Avant la guerre, les Français étaient les meilleurs obtenteurs (créateurs). Chacun a son style, et les rares connaisseurs savent les reconnaître.
Jusqu'au 26 mai, élisez le plus bel iris parmi ceux qui participent au concours Franciris grâce au bulletin disponible sur place.
Le saviez-vous ?
Le rhizome (la partie renflée que l'on aperçoit sur la terre, mais qui n'est pas la racine) de l'iris de Florence, une fois séché, réduit en poudre et distillé, est vendu à prix d'or aux professionnels de la parfumerie pour ses notes poudrées aux senteurs de violette. Il sert aussi de fixatif. Mêlé à de la poudre de riz, il parfumait déjà les perruques et les vêtements à la Renaissance.

Six hectares de rhododendrons

Sur près de 6 hectares, les rhododendrons s'épanouissent au Parc floral. Les jeux de transparence, les contrastes et les nuances entre les verts, les marron et les couleurs éclatantes des rhododendrons sont savamment orchestrés par l'équipe de cinq jardiniers.
Ces arbustes persistants aiment la compagnie et côtoient de nombreuses plantes :
  • les pins, qui leur apportent l'ombre dont ils ont besoin ;
  • les fougères, qui en fanant et se décomposant leur apportent l'acidité nécessaire.
Les copeaux de sapin, appelés « broyat », viennent aussi en renfort après Noël. Sans cette acidité, les rhododendrons ne survivraient pas.
« Les visiteurs sont tellement attirés par la beauté des fleurs qu'en s'approchant pour les photographier, ils piétinent parfois des plantes tout aussi intéressantes, mais qui fleurissent plus tard, sans même les voir », confie l'une des jardinières.
Ils sont devenus si familiers dans les jardins français que l'on oublie souvent qu'ils ont voyagé depuis les lointaines montagnes de l'Himalaya.
Le saviez-vous ?
Les rhododendrons et les azalées, botaniquement parlant, c'est la même chose ! Et connaissez-vous la différence en une azalée chinoise et une azalée japonaise ? La Chinoise fait des fleurs espacées et mouchetées. Les fleurs des Japonaises sont plus grosses et regroupées.
Parc Floral de Paris
Route de la Pyramide
75012 Paris
Complément d'adresse

Accès : Esplanade du Château de Vincennes ou route de la Pyramide (bois de Vincennes).

Il est conseillé de privilégier les transports en commun. Autour du parc, le stationnement est payant, limité en période de forte affluence.

 

 

Bus
46, 112, 201
RER
Vincennes, ligne A
Métro
Château-de-Vincennes, ligne 1
Velib
Station 12125, pyramide entree parc floral
Station 12124, route de l'artillerie
Station 43401, parc du stationnement / gare rer

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations