Ouvrir la recherche
Attention, cet article n'a pas été mis à jour depuis le 17/03/2020, il est possible que son contenu soit obsolète.
Le saviez-vous ?

Coronavirus : les réponses aux questions les plus courantes

Mise à jour le 04/05/2020
Depuis le 17 mars, des mesures ont été prises pour réduire les contacts et les déplacements. Un dispositif de confinement est mis en place sur l’ensemble du territoire. On fait le point sur des questions de la vie courante.

Enfance (en vue du déconfinement)

Comment va se dérouler l'accueil des enfants en crèches ?

La Ville de Paris prépare la réouverture progressive des établissements d’accueil de la petite enfance à compter du 12 mai, dans le plus strict respect des conditions sanitaires. La capacité d’accueil différera d’un établissement à l’autre en fonction de la configuration des locaux. .Dans un premier temps, au moins pendant 15 jours, l’accès aux crèches sera limité aux familles inscrites en crèche et remplissant les critères prioritaires suivants.
Lire l'article sur le sujet.

Et l'accueil des enfants dans les écoles ?

pour l'accueil dans les écoles, la priorité sera donné aux :
•Enfants dont les parents sont contraints d’aller travailler. Comme c’est déjà le cas aujourd’hui mais élargi aux enfants des personnels de la RATP ou encore aux enfants en situation de handicap.
•Enfants en décrochage scolaire, dont les enseignants par exemple n’ont pas de nouvelles. Ce sera à l’éducation nationale de faire cette sélection.
Les cantines fonctionneront selon des modalités fixées dans les prochains jours.
Lire l'article

Questions de santé

Peut-on se rendre chez un médecin ou privilégier une téléconsultation ?

Les cabinets médicaux restent ouverts, mais attention : il est demandé aux personnes qui ressentent les symptômes du Coronavirus (fièvre ou sensation de fièvre, toux) de ne pas se rendre chez leur médecin de ville. En cas de symptômes légers, il faut d’abord appeler son médecin traitant ou opter pour une téléconsultation, désormais remboursable à 100 % en cette période de crise sanitaire.
En cas de fièvre sur plusieurs jours accompagnée de difficultés respiratoires, vous devez contacter le Samu (15), mais ne vous rendez pas chez votre médecin ou dans un hôpital, au risque de propager le virus. Néanmoins, un état grippal avec une fièvre modérée ne justifie pas un appel au 15. Dans ce cas, contactez votre médecin traitant.
Un numéro vert a également été mis en place par le gouvernement pour répondre aux questions relatives au Coronavirus : 0 800 130 000 (24h/24 et 7j/7).
Si vous suivez déjà un traitement, parlez-en à votre médecin et/ou consultez la plateforme mise en ligne par le gouvernement www.covid19-medicaments.com, mais ne pratiquez pas l'automédication.
Pour toute autre consultation, appelez votre médecin traitant avant de vous rendre sur place.

Les pharmacies sont-elles ouvertes ?

Oui. Les pharmacies ainsi que les commerces de matériel médical restent ouverts. Il faut toutefois respecter une distance de sécurité d'un mètre au moins entre chaque personne.

Les centres de Protection maternelle et infantile (PMI ) sont-ils ouverts ?

Peut-on se rendre chez le dentiste ?

Depuis le 14 mars, il est recommandé aux chirurgiens-dentistes de limiter leur activité à la prise en charge des urgences uniquement. Appelez votre dentiste si vous aviez rendez-vous pour définir de l'urgence de votre cas et d'une éventuelle consultation.
Le Conseil national de l’Ordre des chirurgiens-dentistes a par ailleurs mis en place un numéro d'urgence : 09 705 00 205. Plus d'infos ici

Que faire si on casse ses lunettes pendant cette période ?

Trois syndicats d’opticiens ont mis en place un dispositif de service minimum destiné aux patients. Certains magasins sont ouverts quelques heures par semaine, sur rendez-vous, pour le renouvellement des équipements cassés ou perdus, le renouvellement des équipements inadaptés uniquement sur nouvelle ordonnance spécifiant le caractère d’urgence, et la délivrance d’un équipement optique pour tout personnel soignant dans le cadre du plan Covid-19 .
Plus d'infos sur le site urgence opticien

Peut-on se faire opérer ?

Toutes les capacités hospitalières nationales sont mobilisées. Les consultations, les opérations non urgentes et les soins non essentiels sont reportés dans les hôpitaux jusqu'à nouvel ordre.

Que faire en cas de décès ?

Les services funéraires de la Ville de Paris restent ouverts.
Pour les déclarations de décès à Paris, afin de réduire les contacts, les opérateurs de pompes funèbres sont incités à ne plus se déplacer dans les services d’état civil parisiens et à effectuer leurs démarches liées aux décès par mail.
Les documents permettant l’établissement de l’acte de décès, les autorisations de fermeture de cercueil et les autorisations de crémation sont à adresser par mail au service d’état civil concerné. Vous trouverez l’adresse mail et le fax pour chaque mairie d’arrondissement en cliquant sur ce lien. Une fois ces documents établis, la mairie d’arrondissement les adressera par mail à l’opérateur funéraire concerné.
Les services d’état civil parisiens restent évidemment ouverts et disponibles pour les familles qui souhaiteraient faire cette démarche directement en mairie d'arrondissement.

Travail

Peut-on aller travailler ?

Le gouvernement préconise le télétravail autant que possible. Si le télétravail n’est pas possible, vous pouvez vous rendre sur votre lieu de travail en transport en commun ou par des moyens personnels, muni d’une attestation (à télécharger ou à rédiger sur papier libre), d’une carte d’identité et d'un justificatif de votre employeur
Dans ce contexte, votre employeur est tenu d’adapter votre emploi du temps pour assurer votre sécurité.
Pour l'attestation de sortie, il est possible depuis le 06 avril, de la générer sur votre téléphone mobile.

Comment faire quand on a des enfants ?

Depuis lundi 16 mars au matin, tous les lieux accueillant des enfants sont fermés. Dans ce cadre, les parents en activité professionnelle sont invités à recourir au maximum au télétravail. Pour celles et ceux contraint·e·s de garder leurs enfants à domicile, une prise en charge du versement du chômage partiel sera faite par l'État, sous conditions : l'enfant à charge doit avoir moins de 16 ans, et si les deux parents peuvent demander un arrêt de travail indemnisé, ils ne peuvent pas le faire en même temps.
Plus d'informations sur Paris.fr ou sur le site du ministère du Travail.

Pour les enfants des personnels indispensables, comme les soignants ou les commerçants, la Ville de Paris a mis en place des de nombreuses mesures comme des places dans des établissements d’accueil de la petite enfance, des écoles, des collèges afin de permettre la continuité du travail de ces personnels. Lire l'article.

Que faire en tant que salarié ou employeur ?

Quelles sont les mesures de soutien aux entreprises et aux indépendants ?

Le gouvernement a mis en place des mesures de soutien immédiates aux entreprises. Télécharger la brochure explicative.
En complément des aides de l' Etat, la Ville de Paris a mis en place des mesures pour aider les entreprises parisiennes en difficulté.
Lire l'article sur le sujet

Stationnement

Si on doit se déplacer pour son travail ou rester chez soi, doit-on payer le stationnement ?

Le stationnement résidentiel et l'ensemble du stationnement dans les rues parisiennes est gratuit.

Y-a -t-il des dispositions particulières pour les soignants ?

Oui les personnels de santé peuvent se garer sur les places réservées aux livraisons.
Par ailleurs, depuis le 3 avril, le stationnement dans les parkings souterrains concédés est gratuit pour les soignants. Pour cela, il faut utiliser les applications dédiées et se faire connaitre auprès des opérateurs : SAEMES et INDIGO.

Sorties en plein air

Peut-on sortir dans les parcs et jardins ?

Non. Lundi 15 mars à 16h, la Ville de Paris a fermé tous ses parcs et jardins pour éviter tout rassemblement. Cela concerne aussi les bois et les cimetières.
Par ailleurs en date du 31 mars, en plein accord avec la Ville de Paris, la préfecture de Police a décidé d’interdire l’accès de certaines zones des bois de Vincennes et de Boulogne à toute personne, y compris aux riverains. Lire l'article sur les zones interdites.

La pratique sportive individuelle est-elle limitée ?

Oui. Sur décision de la Ville de Paris et de la préfecture de police, les règles du confinement sont renforcées en limitant la pratique sportive individuelle. À compter du 8 avril, les sorties pour des activités sportives individuelles ne seront plus autorisées entre 10h et 19h sur l’ensemble du territoire de Paris. Elles restent donc autorisées de 19h à 10h, au moment où l’affluence dans les rues est la plus faible.
Lire le communiqué de presse
Vous devez vous munir de l'attestation dérogatoire en vigueur. Depuis le 6 avril, il est possible de la générer sur votre téléphone mobile
La marche en journée est en revanche autorisée, à plus forte raison en tant que recommandation médicale.

Peut-on sortir prendre l’air ?

Pour les adultes : selon les consignes du gouvernement, il est possible d’aller faire de l’exercice physique autour de son domicile (max 1 km) et uniquement à titre individuel, sans aucun rassemblement. Attention cependant à compter du 8 avril, les sorties pour des activités sportives individuelles ne sont plus autorisées entre 10h et 19h sur l’ensemble du territoire de Paris. Elles restent autorisées de 19h à 10h, au moment où l’affluence dans les rues est la plus faible. Lire le communiqué de presse. Décision de la Ville de Paris et de la préfecture de police.

Vous devez vous munir de l'attestation dérogatoire en vigueur. depuis le 6 avril, il est possible de la générer sur votre téléphone mobile

Pour calculer la zone de 1 km dans laquelle vous pouvez vous déplacer, autour de votre domicile, vous pouvez consulter la carte de Paris sur le site Esri France.

Pour les enfants : si un parent autorise l'enfant à sortir seul pour faire une course (boulangerie, primeurs), toujours à proximité du domicile et "dans un temps bref", l'enfant doit impérativement sortir avec sa pièce d'identité et son attestation de déplacement dérogatoire, sur laquelle doit figurer son identité, la raison de son déplacement et la signature du tuteur légal.
Pour les sorties indispensables à l’équilibre des enfants comme l'activité physique (toujours à proximité du domicile, dans un temps toujours "bref", dans le respect des gestes barrières et en évitant tout rassemblement avec d'autres familles ou d'autres enfants), il est fortement recommandé d'accompagner son ou ses enfants mineurs. Les parents comme les enfants devront tous être munis de leur pièce d'identité et de leur attestation de déplacement dérogatoire propre (si par exemple un parent accompagne ses deux enfants, trois attestations seront nécessaires).

Peut-on sortir son animal de compagnie ?

Oui, pour lui permettre de satisfaire ses besoins ou pour un rendez-vous vétérinaire. Vous devrez vous munir de l’attestation correspondante (voir la réponse ci-dessus).
Pour l'attestation de sortie, il est possible depuis le 06 avril, de la générer sur votre téléphone mobile.

Peut-on partir en vacances ?

Il n'est pas possible de quitter la France ni de voyager en France pour ses loisirs ou ses congés.
Le Gouvernement a annoncé le 13 avril que les "frontières avec les pays non-européens resteraient fermées jusqu'à nouvel ordre." Les frontières de l'espace Schengen sont fermées depuis le 17 mars 2020.

Courses

Peut-on aller faire des courses alimentaires ?

Les magasins alimentaires (supermarchés, boulangeries, boucheries, poissonneries…), les pharmacies, les banques, les stations essences et les bureaux de tabac-presse sont accessibles. Tous les marchés alimentaires sont cependant fermés. Les espaces culturels et les cafétérias de la grande distribution sont par ailleurs fermés.
Attention cependant à respecter une distance de 1 mètre minimum avec les personnes qui vous entourent lorsque vous sortez faire vos courses. Lavez-vous les mains avant et après vos déplacement, et pensez à vous munir de l’attestation dérogatoire correspondante.
Pour l'attestation de sortie, il est possible depuis le 06 avril, de la générer sur votre téléphone mobile.

Y-a-t-il des commerçants qui livrent en ce moment ?

Oui des commerçants parisiens proposent la livraison à domicile, pour permettre aux Parisiens isolés ou fragiles de limiter leurs déplacements.
Consultez la carte qui recense ses commerçants.

Les marchés alimentaires sont-ils ouverts ?

A la suite des déclarations du Premier ministre lundi 23 mars, et en concertation avec le préfet de Paris, la maire de Paris a décidé de fermer tous les marchés alimentaires de la capitale à compter du mardi 24 mars. Aucune dérogation n' a été accordée.

Doit-on faire des réserves d'eau en bouteille ?

Non. Il n’y a aucun risque de contamination de l’eau potable, qui peut donc être consommée sans aucun risque. L’eau de Paris est protégée contre ce virus comme elle l’est contre toute menace biologique. Eau de Paris a mis en place plusieurs étapes de traitements de l’eau, dits traitements « multibarrières ». Ces traitements permettent d’éliminer tous les virus, dont le Coronavirus. La qualité de l’eau est contrôlée régulièrement par l’agence régionale de santé Île-de-France.
Dans le réseau d'eau non potable indépendant du réseau d'eau potable, des tests menés le 19 avril ont révélé la présence de traces infimes du virus. L’utilisation de ce réseau a été immédiatement suspendue. Lire l'article.

Peut-on se faire livrer un repas ou acheter à emporter ?

Les restaurants ont fermé leurs portes le 15 mars, comme les bars, brasseries, cafés et discothèques, jusqu'à nouvel ordre.
En revanche, les activités de vente à emporter et de livraison sont maintenues dans les restaurants et débits de boissons, avec la recommandation d'éviter tout contact physique.

Le "click and collect" est-il autorisé pour les magasins ne pouvant accueillir du public ?

Oui, le « click and collect » est possible pendant le confinement. Certains commerçants, artisans et indépendants, dont l’activité est autorisée, proposent des solutions d’achat à distance / retrait de commande (« click & collect ») ou de livraison pour les magasins de vente n’ayant pas l’autorisation de recevoir du public. Il est rappelé que les déplacements des particuliers ayant pour objet le retrait d’un colis ou d’une commande sont autorisés au titre des « déplacements pour effectuer des achats de première nécessité », quelle que soit la nature du bien. Cette disposition concerne à la fois l’activité de « click & collect » en magasin, et l’activité dite de « point relais ». Cette activité est en effet conforme à l’article 8 du décret du 23 mars 2020, sous réserve de l’application des mesures barrières.

Services divers

Quels sont les services de la Ville ouverts en ce moment ?

Le service de la Poste est il assuré ?

La Poste a modifié son organisation pour se recentrer sur ses missions essentielles tout en préservant la santé de ses clients et des postiers. La distribution du courrier, des colis et de la presse peut être ralentie. Nous vous invitons à consulter leur questions réponse directement sur le site de la Poste

Personnes fragilisées ou personnes à la rue

Peut-on rendre visite à des parents dépendants ou des proches âgés?

Vous pouvez le faire uniquement pour vous occuper de personnes vulnérables, comme les personnes handicapées ou empêchées, et en vous rappelant que les seniors sont les personnes les plus exposées aux complications liées au Coronavirus. Il faut donc les protéger le plus possible de tout contact et porter une attention encore plus renforcée aux gestes barrières.

Concernant les Ehpad, Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé annonçait, le 19 avril, la possibilité d'un droit de visite, « à la demande du résident », dans les Ehpad et les établissements accueillant des personnes en situation de handicap. A Paris, les premières visites ont démarré le 22 avril. Trois à cinq visites sont organisées par jour et par Ehpad. Dans un premier temps, les visites de deux personnes maximum par résident peuvent être autorisées tous les quinze jours en extérieur ou dans un espace collectif. En chambre, une seule personne est autorisée à rendre visite. Lire notre article

Par ailleurs une grande campagne de dépistage débutée dès le 6 avril permet de tester les 15 Ehpad gérés par la Ville et se poursuit dans les autres Ehpad du territoire parisien. Lire l'article.

Pour les personnes à domicile Le portage des repas à domicile de la Ville de Paris est maintenu.

Que se passe-t-il pour les personnes sans abri ?

Lire notre article sur les dispositifs pour les personnes sans-abri
Par ailleurs, à la demande des associations d'aide aux personnes sans domicile fixe et aux personnes les plus fragiles socialement, le gouvernement a reporté de deux mois la fin de la trêve hivernale tombant normalement chaque année le 31 mars.

Comment puis-je aider dans cette période ?

Comment se rendre utile dans la lutte contre la pandémie de Covid-19, tout en respectant les consignes de confinement ? Vous pouvez consulter notre article qui recense les nombreuses initiatives qui permettent à tous ceux qui le souhaitent d'agir.

Déménagement

Puis-je déménager malgré le confinement ?

Les déménagements restent possibles s’ils ne peuvent pas être reportés, par exemple si vous aviez déjà posé votre préavis et que votre bail arrive à sa fin. Mais veillez à respecter les gestes barrières. Munissez-vous également d’une attestation sur l’honneur, que vous rédigez, expliquant que vous vous déplacez pour le motif d’un déménagement, dont vous précisez la date et les deux adresses de départ et de destination. Sachez également que vous pouvez aussi entrer en contact avec votre bailleur afin de lui demander de continuer à occuper le logement que vous deviez quitter. S’il est d’accord, il vous faudra alors signer une convention d’occupation temporaire et continuer à payer votre loyer.
Pour plus d’information, contactez les juristes de l’ADIL : vasb@nqvy75.bet[info puis adil75.org après le signe @] ou au :
-09 70 461 221 - 09 70 405 414 - 09 70 461 023 - 09 70 407 672
(Numéro provisoire, coût d'un appel local depuis la France, sauf surcoût imposé par certains opérateurs France)

Puis-je faire appel à une société de déménagement ?

Vous pouvez contacter une entreprise de déménagement, c’est elle qui vous répondra si elle est en capacité de mener des déménagements. C’est à l’entreprise d’organiser la sécurité de ses salariés et de respecter les consignes sanitaires.

Loyer travaux rénovation

Pour toutes les questions concernant votre logement

Lire l'article consacré au sujet en retrouvant des questions/réponses les plus courantes.

Cérémonies

Peut-on se rendre dans son lieu de culte ?

Il n’est pas possible de participer à un rassemblement ou une réunion de plus de 20 personnes au sein d’un lieu de culte. Pour les ouvertures et fermetures des lieux, il faut vous renseigner auprès de votre lieu de culte.

Comment se déroulent les cérémonies funéraires ?

Sur consignes de l’Etat, les cérémonies funéraires ne peuvent pas se dérouler avec plus de 20 personnes, en lieu clos comme en extérieur dans les cimetières. Les personnels de la Ville sont pleinement mobilisés pour assurer la continuité du service public funéraire. Les procédures administratives sont toutes maintenues et réalisées sous forme dématérialisée dans l’ensemble des cimetières parisiens, ce qui permet de fluidifier les procédures.

Propreté et déchets

Doit-on continuer à sortir et rentrer les bacs comme d’habitude ?

Oui, la collecte des déchets est toujours assurée pendant cette période, et les consignes concernant la gestion des bacs ne changent pas. Il est important de continuer à bien les respecter afin de faciliter les opérations quotidiennes de collecte.

Pourquoi un même camion collecte-t- il à la fois des bacs jaunes et des bacs verts ?

La collecte quotidienne des ordures reste toujours assurée, avec une organisation adaptée au contexte. Cependant, les centres de tri parisiens ont été durant la période de confinement fermés afin de limiter le risque d'exposition des personnels. Les bacs verts et les bacs jaunes ont pu provisoirement être mélangés dans les bennes de collecte.
Les centres de tri rouvrant progressivement, la collecte sélective sera à nouveau complètement opérationnelle à partir du 25 mai.
Afin de garder les bonnes habitudes, nous vous incitons toutefois à poursuivre vos gestes de tri à la maison !

Que doit-on faire des masques et des gants usagés ? Et les mouchoirs ?

Pour protéger les agents, merci de jeter mouchoirs, masques et gants usagés dans un sac à part et d’attendre 24 heures avant de les jeter dans un sac poubelle bien fermé.

La collecte des déchets alimentaires (bac marron) dans le 2e, 12e et 19e se poursuit-elle ?

Non. Pour faire face à la crise sanitaire et limiter les risques biologiques pour les éboueurs, la collecte des déchets alimentaires n'est plus assurée dans les 2e, 12e et 19e arrondissements (seuls arrondissements concernés par la collecte des déchets alimentaires en porte à porte). Merci de jeter vos déchets alimentaires dans les bacs d'ordures ménagères (bacs verts).
La collecte des bacs marrons reprendra le 25 mai.

J'ai fait du tri dans mes vêtements. Puis-je les apporter à la borne textile près de chez moi ?

Afin de préserver la sécurité des employés concernés, la collecte des bornes textile est suspendue jusqu’à nouvel ordre.

Comment me débarrasser d’un objet encombrant (meuble, pots de peintures, gravats.) ?

Pour faire face à la crise sanitaire et notamment protéger les agents, la prise de rendez-vous pour l’enlèvement des encombrants est suspendue jusqu'à nouvel ordre. De même les déchèteries (espaces-tri) et les points tri sont fermés jusqu'à nouvel ordre. Merci de reporter vos dépôts d'encombrants à plus tard.

Le dispositif Trimobile (petits encombrant) est-il maintenu ?

Le service Trimobile est suspendu pendant toute la période de confinement afin de protéger les agents municipaux. Merci de garder vos objets jusqu’à la reprise normale des activités.

La Ville de Paris continue-t-elle à nettoyer les rues ?

La crise oblige la Ville de Paris à se réorganiser et s'adapter jour après jour afin de garantir la sécurité de tous les agents. 1000 agents de la propreté sont mobilisés chaque jour sur le terrain pour la collecte et le nettoiement des chaussées et des trottoirs. La reprise des activités de nettoiement mécanique de lavage et d’aspiration a été anticipée et l’usage de l’eau dans l’espace public parisien a été validé par l’Agence régionale de santé (ARS).
Afin d'agir rapidement, la ville de Paris a proposé aux maires d'arrondissement, au plus près du terrain, de faire remonter sans délai les secteurs qu'ils jugent prioritaires pour que les services de la propreté interviennent et répondent à leur demande.
Par ailleurs, il est demandé aux Parisiens de veiller à bien ramasser les déjections canines et à ne déposer aucun encombrant sur la voie publique et à jeter leurs déchets (aussi les gants et les mouchoirs) dans les poubelles de rue et non par terre.

Pourquoi les rues ne sont-elles pas désinfectées ?

Des protocoles de lavage ont été validés par l'Agence régionale de santé (ARS) et depuis, des opérations ont lieu dans tous les arrondissements de Paris.
Le Ministre chargé de la santé a saisi le Haut Conseil pour la Santé Publique (HCSP) pour demander de réaliser une étude comparative des pratiques déployées dans d'autres pays, notamment en Chine et en Corée du sud .
Le HCSP a délivré le 4 avril 2020 les recommandations suivantes: « Devant l’absence d’argument scientifique de l’efficacité des stratégies de nettoyage spécifique et de désinfection de la voirie sur la prévention de la transmission du SARS-CoV-2 dans les pays asiatiques (en dehors de son impact psychologique sur la population) :
· de ne pas mettre en œuvre une politique de nettoyage spécifique ou de désinfection de la voirie dans le contexte de l’épidémie de COVID-19 ;
· de continuer d’assurer le nettoyage habituel des voiries et du mobilier urbain avec les équipements de protection habituels des professionnels ;
· de ne surtout pas employer d’appareils pouvant souffler des poussières des sols de type souffleurs de feuilles ».
Il confirme les recommandations délivrées par l’Agence Régionale de la Santé d'Île de France qui indiquait que « le nettoyage des rues, avec les matériels et les équipements de protection individuelle habituels est à maintenir sans risque, l’aspersion de javel ou autre désinfectant est inutile tout en étant dangereuse pour l’environnement. »

Malgré l'arrêt de la levée des encombrants, que faire si on en voit dans la rue ?

L’application Dans ma Rue reste disponible pour signaler, depuis chez vous, les dépôts sauvages d'encombrants. Cela aidera les agents de la propreté à les repérer et à les traiter.

Que se passe-t-il pour le compost ? Peut-on continuer à composter ?

Les conditions optimales d’exploitation du compostage collectif en pied d’immeuble n’étant pas réunies, la Ville de Paris préconise donc la suspension temporaire de ces dispositifs.
Les déchets alimentaires doivent, durant cette période de confinement, être déposés avec les ordures ménagères dans le bac à couvercle vert. Le lombricompostage individuel peut, quant à lui, être poursuivi.

Suite à la mise en place de procédures spécifiques de protection des livreurs contre le COVID19, les livraisons de matériel de compostage et de matière sèche reprennent progressivement pour les composteurs collectifs en pied d’immeuble. Les demandes à caractère urgents sont à envoyer à [dpe-compostage puis paris.fr après le signe @]qcr-pbzcbfgntr@cnevf.se[dpe-compostage puis paris.fr après le signe @].
Pour les démarrages de lombricomposteurs individuels, les commandes de vers peuvent être à nouveau passées.

Les visites de maitre composteur ne sont pas encore assurées mais la Ville de Paris travaille activement à un plan de reprise.

Dans l’hypothèse où des référents auraient nécessité d’intervenir sur des composteurs collectifs, les recommandations sanitaires du ministère des Solidarités et de la Santé (https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus) doivent être respectées.
En particulier :
- se rendre individuellement sur le site de compostage et éviter tout contact ;
- utiliser des équipements de protection individuelle ;
- bien se laver les mains avant et après le dépôt de biodéchets ;
- désinfecter les manches à outils avant et après utilisation.

J'ai des punaises de lit, comment me débarrasser de mon matelas ?

Les rendez-vous pour les encombrants sont suspendus. Néanmoins, face à un cas de punaises de lit, nous vous invitons à nous contacter sans attendre via ce formulaire de contact pour nous préciser votre situation. Nous vous apporterons l’appui nécessaire.

J’aimerais remercier les éboueurs pour leur mobilisation ? Que puis-je faire ?

La chose la plus importante à faire reste de bien gérer ses déchets et de bien fermer ses sacs poubelle afin de limiter le risque pour nos agents. Merci également de ne pas trop remplir les bacs qui doivent pouvoir rester fermés. On constate aussi que de nombreux Parisiens mettent des petits mots de soutien ou des dessins d’enfants sur les bacs. N'hésitez pas à faire de même !

Animaux de compagnie

Peut-on sortir son animal de compagnie ?

Oui, pour lui permettre de satisfaire ses besoins ou pour un rendez-vous vétérinaire. Vous devrez vous munir de l’attestation correspondante

Peut-on allez chez le vétérinaire ?

Les vétérinaires assurent la permanence des soins, mais seulement s'il y a urgence. Ils continuent aussi de vendre de la nourriture ou de fournir des médicaments.
Vous devez cependant, avant de vous rendre sur place, contacter votre vétérinaire par téléphone. Le vétérinaire évalue le niveau d’urgence et vous donne ou non un rendez-vous. Une seule personne adulte accompagne l’animal. Désinfectez vos mains en entrant. Bannissez tout contact (pas de poignée de main) et respectez les distances de sécurité. Ne touchez à rien dans la salle d’attente et dans la salle de consultation. Les paiements sans contact direct sont à privilégier. Et n’oubliez pas de vous laver souvent les mains.
Source des recommandations : Ordre national des vétérinaires

Doit-on désinfecter son animal ?

Non il ne faut pas désinfecter votre animal avec de la Javel ou du gel hydroalcoolique. Des vétérinaires ont alerté sur les réseaux sociaux sur ces pratiques dangereuses. Le site internet de l'Organisation mondiale de la santé animale (OIE) mentionne ceci : " la propagation actuelle du COVID-19 est le résultat d'une transmission d'homme à homme. À ce jour, rien ne prouve que les animaux de compagnie puissent propager la maladie. Il n'est donc pas justifié de prendre des mesures à l'encontre des animaux de compagnie qui pourraient compromettre leur bien-être ".
De manière générale, la consigne est de rester chez soi autant que possible afin de se protéger soi-même, mais aussi les personnes qui pourraient être vulnérables, et empêcher la propagation du virus.

Plus d’infos

Depuis de nombreuses semaines, élu·e·s et services municipaux travaillent en étroite collaboration avec les autorités publiques nationales pour prévenir et freiner l’épidémie de coronavirus.

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr, nous vous invitons à faire part ci-dessous de votre commentaire ou suggestion.

Paris.fr utilise des cookies à des fins statistiques, pour le fonctionnement des vidéos ou fonctionnalités de partage par des services tiers. En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.