Ouvrir la recherche
Actualité

Coronavirus : les équipes de la propreté restent mobilisées

Mise à jour le 02/04/2020
Malgré le coronavirus, les équipes de la propreté de la Ville de Paris continuent d'assurer le ramassage des poubelles et le nettoiement des rues parisiennes en adaptant leur organisation : équipements de protection, désinfection du matériel et des véhicules.
Pour la Ville, la priorité est d'assurer les missions essentielles du service public, dont la collecte des déchets et le nettoiement des rues. Ainsi, 1 000 agents de la propreté sont mobilisés chaque jour sur le terrain, 130 camions bennes de la Ville et 130 véhicules de prestataires privés collectent les déchets quotidiennement. Enfin, près de 100 engins sont utilisés pour le nettoiement des chaussées et des trottoirs.
Des protocoles de lavage ont été validés par l'Agence régionale de santé (ARS) et depuis, des opérations ont lieu dans tous les arrondissements de Paris.
Le Ministre chargé de la santé a saisi le Haut Conseil pour la Santé Publique (HCSP) pour demander de réaliser une étude comparative des pratiques déployées dans d'autres pays, notamment en Chine et en Corée du sud . Puis, en s'appuyant sur ce comparatif et les connaissances à date sur le COVID-19, d'indiquer si la mise en œuvre d'un nettoyage et/ou d'une désinfection de tout ou partie de l'espace public serait opportune.
Si la réponse du HCSP sur l’opportunité s'avère positive, une saisine de l' Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (l’ANSES) sera envisagée pour préciser les éléments relatifs au protocole de désinfection.
Dans l’attente, l’Agence régionale de Santé (ARS) comme le Ministère considèrent que :
Compte tenu d’une part de la faible persistance du virus sur les surfaces et d’autre part de l’obligation générale de confinement, la charge virale dans l’environnement doit être considérée comme négligeable.
De plus les mesures barrières sont maintenant bien connues et plutôt bien appliquées par nos concitoyens. Il reste recommandé de se laver les mains dès le retour à domicile.
Le nettoyage des rues, avec les matériels et les équipements de protection individuelle habituels est à maintenir sans risque.
L’aspersion de javel ou autre désinfectant est inutile tout en étant dangereuse pour l’environnement.
Du fait de la saisine indiquée ci-dessus, il est opportun d’attendre le résultat des travaux en cours avant d’entreprendre des actions qui pourraient comporter par ailleurs des risques environnementaux.
Afin d'agir rapidement, la ville de Paris a proposé aux maires d'arrondissement, au plus près du terrain, de faire remonter sans délai les secteurs qu'ils jugent prioritaires pour que les services de la propreté interviennent et répondent à leur demande. Par ailleurs, il est demandé aux Parisiens de veiller à bien ramasser les déjections canines et à ne déposer aucun encombrant sur la voie publique.
JCDecaux a rouvert 140 sanisettes. Toujours en lien avec les mairies d'arrondissement, la géographie des sanisettes ouvertes pourra évoluer en fonction des besoins. Ces sanisettes sont pourvues à l'extérieur de fontaines d'eau potable.
Avec le confinement et la fermeture des restaurants, le volume d’ordures produit chaque jour à Paris a cependant baissé. Mercredi 25 mars, 12 900 tonnes de déchets avaient été collectés alors qu'en temps normal, la collecte avoisine 19 000 tonnes.

Tri et ramassage, une organisation transitoire

La collecte quotidienne des ordures reste toujours assurée, avec une organisation adaptée au contexte. Compte tenu de la fermeture des centres de tri afin de limiter le risque d'exposition des personnels, les bacs verts et les bacs jaunes pourront provisoirement être mélangés dans les bennes de collecte. Afin de garder les bonnes habitudes, nous vous incitons toutefois à poursuivre vos gestes de tri à la maison, ce qui facilitera la reprise lors du retour à la normale. Les consignes de sortie et de rentrée des bacs ne changent pas.
La collecte du verre (bacs blancs et colonnes à verre) ainsi que les stations Trilib continuent de fonctionner normalement. En revanche, la collecte des bornes textile est interrompue. Merci de ne pas y déposer vos vêtements et textiles jusqu'à la reprise normale des activités.
Nous vous demandons également de ne pas sortir vos encombrants en cette période. L’application Dans ma Rue reste par ailleurs disponible pour signaler, depuis chez vous, les dépôts sauvages d'encombrants.
Pour les 2e, 12e, et 19e arrondissements, concernés par la collecte des déchets alimentaires(bacs marrons), cette collecte est suspendue. Merci de jeter vos déchets alimentaires dans le bac vert.

Le compostage désormais limité

En raison des mesures sanitaires liées à la pandémie de Coronavirus, aucune visite de maître composteur, ni aucune livraison de matériel ne peuvent être assurées. Les conditions optimales d’exploitation du compostage collectif en pied d’immeuble n’étant pas réunies, la Ville de Paris préconise donc la suspension temporaire de ces dispositifs.
Les déchets alimentaires doivent, durant cette période de confinement, être déposés avec les ordures ménagères dans le bac à couvercle vert. Le lombricompostage individuel peut, quant à lui, être poursuivi. Pour les démarrages d’appareils les livraisons de vers n’étant pas assurées dans de bonnes conditions, il est déconseillé de procéder aux commandes.
Dans l’hypothèse où des référents auraient nécessité d’intervenir sur des composteurs collectifs, les recommandations sanitaires du ministère des Solidarités et de la Santé (https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus) doivent être respectées.
En particulier :
- se rendre individuellement sur le site de compostage et éviter tout contact ;
- utiliser des équipements de protection individuelle ;
- bien se laver les mains avant et après le dépôt de biodéchets ;
- désinfecter les manches à outils avant et après utilisation.

Des règles de sécurité rigoureuses

Face à cette épidémie, la Ville de Paris s'est adaptée et protège ses agents de propreté. Les agents chargés de la collecte ont des consignes très précises et sont équipés pour assurer leur mission en toute sécurité.
  • Une réorganisation des équipes pour limiter le nombre d’agents au même endroit est mise en place ainsi qu'un roulement afin que les agents mobilisés puissent se reposer.
  • Les agents mobilisés sur le terrain bénéficient de masques de protection pendant toute la durée de la crise sanitaire. Des consignes de répartition dans les véhicules ont également été données. Lorsque c’est impossible, les deux rippeurs et le conducteur sont dotés de masques en cabine le temps du trajet garage - zone de collecte. Du gel est mis à disposition dans les véhicules.
  • Le service de prévention de la propreté a diffusé une dizaine de fiches de procédures adaptées à la situation, y compris en matière de nettoiement des véhicules et des locaux. Les bennes sont ainsi lavées et désinfectées tous les jours selon un protocole rigoureux. En plus d'un rappel systématique des gestes barrière classiques, des consignes spécifiques ont aussi été données concernant les vestiaires afin de respecter la distance d’un mètre entre chaque personne.

Des gestes simples pour les protéger

Aidez les agents à prendre soin d'eux et de la Ville, ne remplissez pas trop les poubelles et fermez bien les sacs, jetez mouchoirs, masques et gants dans un sac à part et attendez 24 heures avant de les mettre à la poubelle. Ne sortez pas vos encombrants jusqu'à nouvel ordre.

Des attentions solidaires pour les soutenir

De nombreux Parisien·ne·s conscient·e·s du dévouement des agents de la propreté les remercient, en laissant des petits mots de soutien. N'hésitez pas à faire de même !

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr, nous vous invitons à faire part ci-dessous de votre commentaire ou suggestion.

Paris.fr utilise des cookies à des fins statistiques, pour le fonctionnement des vidéos ou fonctionnalités de partage par des services tiers. En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.