Évènement

Découvrez le cycle « Portrait de Hong Kong » au Forum des images

Du mercredi 3 avril au dimanche 7 juillet 2024
Pour cette dernière thématique de la saison, cap vers Hong Kong, sublime ville-cinéma et canon de la pop culture, à travers plus de 100 séances faisant dialoguer passé mythologique et présent politique. Projections, cours de cinéma, séances jeu vidéo et BD, cartes blanches et rencontres…
Ce portrait de Hong Kong célèbre la mythologie d’un cinéma qui a disparu sous nos yeux (avec plusieurs âges d’or, dont celui du grand cinéma d’action des années 1980-1990) et témoigne des enjeux politiques du moment, sur place ou à travers la diaspora, face aux censures qui s’exercent sur les œuvres et les artistes. Ce programme fait ainsi dialoguer passé mythologique et présent politique.

Cette vidéo est hébergée par youtube.com
En l'affichant, vous acceptez ses conditions d'utilisation
et les potentiels cookies déposés par ce site.

Gagnez des cartes d'accès

Cette thématique revient en 100 séances sur l'âge d'or du cinéma hong-kongais. A cette occasion, la rédaction est heureuse de vous faire gagner cinq cartes pour accéder à l'intégralité des séances de ce cycle. Tirage au sort mercredi 10 avril !
Chungking express © the jokers (4)
Crédit photo : @ABM

Hong Kong, la ville et ses fantômes

Hong Kong fait partie de ces villes dont la forme et l’histoire se sont construites au fil des guerres ou des dominations successives. Entre l’Empire chinois, la colonisation britannique, l’occupation japonaise et la rétrocession à la Chine, c’est une région à la croisée des langues et des cultures, autant qu’un carrefour économique stratégique. La question est donc double : comment les arts, et en particulier le cinéma, s’y sont-ils développés à travers les époques et quel imaginaire la ville a-t-elle suscité à travers le monde ? Question à laquelle il nous faut répondre en faisant dialoguer la ville réelle et la ville fantasmée.

Une histoire de cinéma riche et variée

L’histoire du cinéma hongkongais débute avec l’invention du cinématographe lui-même. À peu de choses près. Les relations avec Shanghaï sont essentielles et méritent qu’on s’y attarde, ne serait-ce que parce que certains tournages y ont été délocalisés. Cet âge classique a produit bien des chefs-d’œuvre méconnus. Le cinéma de genre a structuré l’économie du cinéma hongkongais, notamment à travers les grands studios, dont la Shaw Brothers est le plus emblématique. Durant plusieurs décennies, la firme familiale a produit des comédies musicales, des fresques historiques, jusqu’à son âge d’or des années 1960-1970 où le wu xia pian devient sa marque de fabrique, avec des acteurs stars (David Chang, Ti Lung) et des réalisateurs qui forgent le style du film d’action hongkongais (Chang Cheh, dont John Woo fut l’assistant). Une nouvelle vague arrive dans les années 1980, qui signe la fin du studio, et voit naître les auteurs majeurs du cinéma d’action, dont l’inventivité folle sera pillée par les cinéastes américains, à commencer par Tarantino (pensons à Tsui Hark, Johnnie To, John Woo, Ringo Lam, etc.). Enfin, Wong Kar-wai, dans les années 1990, symbolise la mélancolie formelle de la rétrocession en 1997.

Un canon de la pop culture

Ce cinéma de genre est l’une des sources principales de la culture populaire, un maelstrom de figures et de motifs, au point d’avoir constitué l’un des canons de la pop culture. Le jeu vidéo a largement exploré cette nouvelle grammaire apportée par un cinéma aussi violent et érotique que spectaculaire et expérimental. Côté bande dessinée, il y a toute la tradition du manhua, inspirée de la tradition chinoise, tout comme des mangas et des comics. Des arts qui ne manquent pas de verser dans la subversion politique, au gré des dogmes de la censure. Ajoutons que les stars du cinéma hongkongais, à commencer par Bruce Lee, sont devenu·es des icônes de l’imaginaire collectif, dont nous revisitons l’influence singulière.
Temps fort du mois d'Avril :
-Retrouvez ici la page complète dédiée aux temps forts de la thématique "Portrait de Hong Kong"

SOIREE D'OUVERTURE : Mercredi 3 avril
Nomad, de Patrick Tam, 20h
+ Accès gratuit au vernissage de l’exposition photographique de Françoise Huguier, en sa présence à 19h.

SEANCES POPUP ! :
La nuit du générique spécial Hong Kong : jeudi 4 avril à 20h
10e édition, spéciale Hong Kong.

• Rencontre jeu vidéo : explorer la création indépendante Hong Kongaise : samedi 13 avril à 16h
Focus sur les jeux de la créatrice Allison Yang Jing et les enjeux de la création vidéoludique à Hong Kong.

• Rencontre : le Hong Kong de Mary Stephen : samedi 13 avril à 18h30
La monteuse Mary Stephen évoque son Hong Kong à travers des extraits de films choisis parmi des cinéastes avec lesquels elle a collaboré.

Conférence Hong Kong connexion : jeudi 18 avril à 19h30
De Chungking Express à Shenmue II, de The Dark Knight : Le Chevalier noir à Sleeping Dogs, voyage cinématographique et vidéoludique inédit en territoire hongkongais.
MADE IN HONG KONG
Crédit photo : @ABM
Mise à jour le 10/04/2024
Trier par

Vous ne connaissez toujours pas ?

Sélection des bons plans intemporels, mais qui valent le coup toute l'année !

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations