Évènement

Le cycle « Portrait de Hong Kong » continue au Forum des images !

Du mercredi 3 avril au dimanche 7 juillet 2024
Pour cette dernière thématique de la saison, cap vers Hong Kong, sublime ville-cinéma et canon de la pop culture, à travers plus de 100 séances faisant dialoguer passé mythologique et présent politique. Projections, cours de cinéma, séances jeu vidéo et BD, cartes blanches et rencontres…
Ce portrait de Hong Kong célèbre la mythologie d’un cinéma qui a disparu sous nos yeux (avec plusieurs âges d’or, dont celui du grand cinéma d’action des années 1980-1990) et témoigne des enjeux politiques du moment, sur place ou à travers la diaspora, face aux censures qui s’exercent sur les œuvres et les artistes. Ce programme fait ainsi dialoguer passé mythologique et présent politique.

Cette vidéo est hébergée par youtube.com
En l'affichant, vous acceptez ses conditions d'utilisation
et les potentiels cookies déposés par ce site.

Vidéo Youtube

La rétrocession en marche

1984. Les premiers ministres de la République populaire de Chine et du Royaume-Uni, Zhao Ziyang et Margaret Thatcher, se retrouvent à Pékin pour la signature du traité encadrant le processus de rétrocession de Hong Kong. Le compte à rebours fatidique vers 1997 et la perspective du désastre économique, social et politique à venir, nourriront tout un pan du cinéma hongkongais, du Chinese Box de Wayne Wang (1997) au Made in Hong Kong de Fruit Chan (1997). L’année 1984 est aussi choisie par le programmateur hongkongais Clarence Tsui pour une carte blanche sur ce moment charnière.

Du kung-fu…

Le cinéma de Hong Kong s’est fait connaître dans le monde entier grâce à ses films d’arts martiaux qui trouvent leur origine dans la tradition de l’opéra chinois. Les journalistes et auteurs François et Max Armanet le font connaître à partir de 1981 par leurs articles dans Libération avec le soutien de Serge Daney. Ils présentent leur documentaire Kung Fu, cinéma de Hong Kong et sélectionnent des chefs-d’œuvre de Chang Cheh (La Rage du tigre, 1971) ou de Liu Chia-liang (La 36e Chambre de Shaolin, 1978). Les films de sabre, appelés « wu xia pian », sont alors au plus haut de leur renommée.

… au polar

À partir des années 1980, sous l'influence de personnalités telles que Jackie Chan, le polar prend peu à peu le pas sur le kung-fu. Parmi les raretés programmées : Cops and Robbers d’Alex Cheung et l’électrisant Long Arm of the Law de Johnny Mak.
Temps fort du mois de mai :
-Retrouvez ici la page complète dédiée aux temps forts de la thématique "Portrait de Hong Kong"

WEEK END CARTE BLANCHE A MAX ET FRANCOIS ARMANET : samedi 4 et dimanche 5 mai
La fureur du dragon, de Bruce Lee, samedi 4 à 14h30
Kung Fu, cinéma de Hong Kong, de Max et François Armanet, samedi 4 mai à 17h
Police Story, de Jackie Chan, samedi 4 mai à 19h
La 36e Chambre de Shaolin, de Liu Chia-liang, samedi 4 mai à 21h
The Grandmaster, de Wong Kar-wai, dimanche 5 mai à 15h30
La Rage du tigre, de Chang Cheh, dimanche 5 mai à 18h30
Raining in the Mountain, de King Hu, dimanche 5 mai à 20h30

SEANCE 100% doc : Séance spéciale Hong Kong
Revolution of Our Times : mardi 14 mai à 20h
Alors que Hong Kong s’apprête à ratifier la loi d’extradition de 2019 qui marque l’ultime reprise en main par la Chine de ce territoire, la rue se soulève. Retour sur ce moment révolutionnaire inédit.

RENCONTRE :
Échos de la cité cachée : dévoiler l’énigme de la ville fortifiée de Kowloon à Hong Kong : mercredi 15 mai à 18h30
L’enclave, aujourd’hui démolie, de la cité de Kowloon a nourri de multiples fantasmes. À l’aide de témoignages, extraits vidéo et photographies, l’artiste Lok Kan revient sur l’histoire urbaine et sociale de cette zone de non-droit.

SEANCE POPUP ! :
Playful X Police Story : jeudi 23 mai à 18h30
Le film le plus célèbre et sans doute le meilleur de Jackie Chan, dont l’énergie comique et les cascades folles continuent d’impressionner.
Mise à jour le 30/04/2024
Trier par

À lire aussi

Vous ne connaissez toujours pas ?

Sélection des bons plans intemporels, mais qui valent le coup toute l'année !