Évènement

Exposition FRAGMENTS par Maggy Dago, photographe et activiste féministe.

Du samedi 4 novembre au samedi 2 décembre 2023
« Fragments » est un projet photographique afro féministe commencé en 2021. Une série de portraits conçue comme une déclaration d’amour sorore par l’artiste, un femmage dédié aux femmes noires pour dénoncer la double discrimination qu’elles subissent :
« Je veux que nous soyons vues et entendues. Je n'ai pas été surprise de constater que presque toutes les femmes que j'ai rencontrées au cours du projet « Fragments » partagent les mêmes problématiques que moi, à savoir le manque de visibilité et de reconnaissance dans toutes les sphères sociales, le racisme intentionnel et toutes autres formes d’oppressions.
Je le fais aussi pour l’inspiration entre femmes, pour la représentation et pour la solidarité. Nous crierons victoire le jour où nous serons vraiment vues et entendues pour qui nous sommes. Nous crierons victoire le jour où notre couleur et notre sexe ne seront plus source d’oppression et d’injustice. Et même si je ne vois pas ce jour de mon vivant, j’espère contribuer à changer ces idées. »
Cette exposition présente la troisième saison de Fragments. Les photos ont été prises à Paris, Genève et Londres. Les deux dernières saisons ont fait l'objet d'un livre photo composé d’une centaine de portraits de femmes noires accompagnés de témoignages.
Le vernissage aura lieu le samedi 4 novembre à 16h à la bibliothèque Marguerite Durand. Ce sera l’occasion d’une rencontre et d’une discussion avec l’artiste et quelques-unes des femmes photographiées.
Dans cette série photographique, des femmes noires s’expriment. Écoutons-les !
Maggy Dago est née en Côte d’Ivoire et est arrivée en France à l’âge de 16 ans. Son travail photographique est guidé par deux valeurs fondamentales : la recherche d’authenticité et de justice. « J'aime partager ma vision du monde, mais j'aime surtout faire ressortir chez les gens ce que je trouve de plus humain, de plus beau et de plus authentique. J'aime quand les gens peuvent montrer à la fois leurs vulnérabilités et leurs forces sans tabous car selon moi ces deux aspects se valent et ne doivent pas être jugés. »
Maggy a commencé à s’intéresser au féminisme dans le cadre d'un programme de volontariat européen à Malte. « Ce fut le début d’une prise de conscience profonde des inégalités et des injustices subies par les femmes. J’ouvrais les yeux sur un monde patriarcal dont je n’avais pas réellement conscience. Le féminisme me donne la force et le courage de lutter contre toutes sortes de discriminations à l'égard des femmes. Aujourd’hui, la photographie est un moyen d’expression, mais surtout de (re)valorisation des femmes. »
Mise à jour le 06/10/2023

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations