Évènement

50 ans dans l'œil de Libération

Du mardi 7 novembre 2023 au dimanche 18 février 2024
La chute du mur par Depardon
Les Archives nationales accueillent, jusqu'au 18 février 2024, dans la cour d’honneur de l’hôtel de Soubise, l’exposition 50 ans dans l’œil de Libé. Choisies parmi la foisonnante production iconographique du quotidien Libération, qui fête ses cinquante ans en 2023, les photos exposées composent le film d'une mémoire à la fois intime et collective.

Un autre regard sur l’actualité en unes et en images

Titre de presse engagé, fondé en février 1973 sous l'impulsion de Jean-Paul Sartre et Serge July, notamment, Libération a été pionnier par sa manière de penser et de produire des photographies, situées au cœur de sa ligne éditoriale, ainsi qu’en témoigne cet « art de la une », marque de fabrique inimitable du journal. En cinq décennies, Libération a produit des dizaines de milliers d’articles et de photographies. De la mobilisation sur le plateau du Larzac, à l’élection de François Mitterrand, en passant par la Marche des Beurs, le mariage pour tous, ou la guerre en Ukraine… Libé raconte le monde en images, offrant un espace d’expression singulier et sans équivalent à des centaines d'hommes et de femmes, qui ont façonné une certaine idée de la photographie de presse. Une photographie d’auteurs, au service de l’actualité, avec un seul mot d’ordre : casser les codes. Huit unes grand format, et 48 photographies de presse sélectionnées parmi des dizaines de milliers, sont présentées de manière chronologique, vitrines d’un journal qui reste un véritable laboratoire d’expérimentations, ou, selon les mots de Serge July, « un territoire immense, en perpétuelle extension ».

Entrée du fonds Libé aux Archives nationales

À l’occasion de l’anniversaire de sa création, Libération a choisi de donner aux Archives nationales la majeure partie des archives de son service photographique, afin de préserver la part la plus précieuse de son patrimoine documentaire, et d’y donner largement accès au public. Ce trésor d’images, dont une part conséquente est inédite, représente plus de 500 000 tirages photographiques, distribués en autant de dossiers thématiques et géographiques qui dessinent les contours d’une histoire contemporaine de la France et du monde, à la charnière entre deux siècles. Ces archives visuelles reflètent les orientations politiques et esthétiques du journal mais traduisent aussi son influence déterminante dans l’écosystème de la photographie médiatique et son soutien sans précédent aux photographes, à travers ses commandes de reportages entiers. En entrant aux Archives nationales, les archives photographiques de Libération opèrent une mutation, d’une temporalité journalistique vers le temps long de l’histoire. Cet ensemble rejoint aux Archives nationales les trente-deux fonds issus d’organes de presse, d’agences, de dirigeants de journaux et de journalistes, comme celui du Petit Parisien puis du Parisien libéré, ou encore du service photographique du quotidien Le Monde, entré en 2020 aussi par un don.
Mise à jour le 19/12/2023

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations