Ouvrir la recherche
Service

Paris, capitale des droits LGBTQI+

Mise à jour le 19/06/2019
La Ville de Paris a toujours porté un idéal de tolérance et de liberté. Afin de lutter contre toute forme de discrimination LGBT-phobes, la capitale s'engage à poursuivre son travail de prévention, ainsi qu’à accompagner et valoriser la vie associative et militante du milieu LGBTQI+ parisien.

Défendre l’égalité des droits

Paris, capitale des droits LGBTQI
Paris, capitale des droits LGBTQI
Mairie de Paris

Soutien aux associations et à la Marche des Fiertés

Le paysage associatif LGBTQI+ parisien est riche de nombreux projets qui contribuent à changer les mentalités et conquérir de nouveaux droits. La Ville de Paris soutient l’Interassociative LGBT, et assure un engagement constant auprès des associations qui n'ont souvent ni locaux ni salarié.e.s.
A ce titre, la capitale accompagne la Marche des Fiertés, démontrant sa volonté de combattre la lesbophobie, l'homophobie, la biphobie et la transphobie. Elle subventionne l’évènement, apporte un soutien technique (équipement de sécurité, nettoyage…), et revêt, pour l'occasion, les couleurs de l'arc-en-ciel sur le fronton de ses mairies, et son mobilier urbain. 90 organismes (associations, syndicats, associations d’entreprises…) y participent et pas moins de 500 000 visiteurs sont encore attendus cette année.
Dans le cadre des Gay Games Paris 2018 à l'occasion de la Quinzaine des Fiertés, des passages piétons aux couleurs de l'arc-en-ciel ont été installés dans le 4e arrondissement. Ce dispositif pérenne a été étendu en 2019 sur deux autres carrefours dans le 2e et 10e arrondissements.

Un "Out d’Or" pour sortir des clichés

Créée lors des débats du Mariage pour tous, l'association des Journalistes LGBT+ veille au traitement équilibré et non-discriminant des sujets LGBTQI+ par les médias.
Elle organise les Out D'or, qui récompense les artistes, journalistes et personnalités dont l’action ou la conduite permet de sortir des clichés et des stéréotypes autour de la communauté LGBTQI+. Fort du succès public et médiatique de la première édition, la seconde se tiendra le 19 juin à la Maison aux Métallos.

Solidarité avec tous les publics LGBTQI+

Les seniors

Le Centre d’Action Sociale de la Ville de Paris (CASVP) développe une formation à l’accueil des personnes LGBTQI+ vieillissantes, notamment au sein des EHPAD. En lien avec l’association Grey Pride, elle travaille à un label "Grey Pride Bien-venue" pour les établissements d’accueil et de service médico-social de la Ville de Paris.

Ce label comprendrait un plan de formation et la signature d’une charte d’engagement donnant lieu à une évaluation.

D’autres projets sont également à l’étude pour développer la colocation entre personnes âgées LGBTQI+, et lutter contre l’isolement.

Les réfugiés

La situation politique de certains pays comme la Tchétchénie, la Syrie, l’Égypte, l’Ouganda ou encore la Côte d’Ivoire entraîne de nombreux départs et appels à l’aide en direction de la France et de Paris. De plus en plus d’associations se mobilisent sur cette question:
  • MAG Jeunes LGBT et son dispositif WelcomeOut
  • Shams France, l'association LGBTI des personnes maghrébines et moyen-orientales vivant en France.
  • L’ARDHIS, qui oeuvre à la reconnaissance des personnes homosexuelles et transsexuelles à l'immigration et au séjour.
Expo de l’ARDHIS
Expo de l’ARDHIS
Xavier HERAUD
La Ville de Paris reste mobilisée pour l’accueil des migrant·e·s LGBTQI+ qui portent souvent une histoire traumatisante et dont le retour dans leur pays d'origine est synonyme de danger. Un travail quotidien est fait avec France Terre d’Asile et Aurore pour permettre leur accueil dans des dispositifs d’urgence et les orienter dans leurs démarches administratives.

Administration bienveillante

Paris, capitale des droits LGBTQI: Administration bienveillante
Paris, capitale des droits LGBTQI: Administration bienveillante
Mairie de Paris

Prévention, signalement et accompagnement des victimes

Le travail de prévention et de repérage des discriminations est quotidien. Plusieurs acteurs y sont associées: le Centre LGBT, SOS homophobie, le MAG Jeunes LGBT, OUTrans ou Acceptess-T. Des formations, dédiées aux jeunes publics, ont été mises en place.
Le MAG Jeunes LGBT est l’une des associations les plus actives à Paris . Elle intervient en milieux scolaires, auprès des jeunes et des personnels adultes qui se sentent désemparés ou ne savent pas comment réagir dans des situations d’urgence. Elle dispose pour cela d'un agrément, tout comme SOS Homophobie.
La Ville de Paris soutient également l’association pour les policiers et gendarmes LGBTQI FLAG ! et encourage la création d’une cellule d’accueil dans certains commissariats pour accompagner les victimes de crimes et délits LGBT-phobes.

Des démarches administratives adaptées

Paris détient le record de France des mariages pour les couples de même sexe avec 4 980 mariages depuis 2013, sur 44 031 mariages célébrés à Paris. Cela représente plus de 11% de mariages de couples de même sexe, quand la moyenne nationale s’établit à 3%.
La loi a récemment transféré aux communes la compétence en matière de changement de prénom. Une minorité des demandes concerne un parcours de transition identitaire, mais il est essentiel que cette démarche se déroule du mieux possible, tout comme d’offrir un accueil adapté.
Mariage pour tou.tes: ils se sont dit oui! Retrouvez le témoignage de Sylvain. Il nous raconte ce que la loi ouvrant le mariage aux couples de même sexe, définitivement adoptée le 23 avril 2013, a changé pour eux.
Sylvain Cheyrouse Mariage pour tous
Sylvain Cheyrouse Mariage pour tous
Sylvain Cheyrouse

Culture et festivités

Paris, capitale des droits LGBTQI
Paris capitale des droits LGBTQI
Mairie de Paris

Partenariat avec l'Inter-LGBT

La Ville de Paris soutient les initiatives de l’Inter-LGBT, emblématiques du combat pour une égalité des droits. Le Printemps des Assoces, par exemple, permet de découvrir la richesse et la diversité de l’engagement associatif du milieu LGBTQI+, avec près de 100 associations présentes et plus de 7 000 visiteur·euse·s.
La Quinzaine des Fiertés, lancée en 2016, a vocation à devenir un véritable festival pluridisciplinaire présent dans tout Paris. Evénement phare de cette quinzaine, la Marche des Fiertés, se déroulera cette année le 29 juin 2019. Organisée par des militants bénévoles, elle mobilise plusieurs dizaines d’associations autour d’un mot d’ordre revendicatif commun.
Marche des fiertés
Marche des fiertés
Sophie Robichon

Un lieu dédié aux archives et à la mémoire des communautés LGBTQI+

La Maison des cultures LGBTQI + (locaux du 22 rue Mahler dans le 4e arrondissement, ex galerie des Bibliothèques) a pour objectif la mise en place d’un centre de ressources et d’un espace de valorisation des cultures LGBTQI+ en favorisant le développement de nouveaux projets.
Les axes principaux du projet de préfiguration sont la construction de partenariats (la Direction des Affaires culturelles, les établissements publics de la Ville de Paris, la Mairie de Paris Centre, le réseau associatif et institutionnel comme la Délégation Interministérielle à la Lutte Contre le Racisme, l'Antisémitisme et la Haine anti-LGBT-DILCRAH, les Archives nationales, la Cité du Genre de l’Université Sorbonne Paris Cité-USPC, etc.) ainsi que la construction de projets avec les habitant·e·s et les usager·e·s. Une attention forte sera portée à l'utilisation des locaux par le réseau associatif mais plus largement par l’ensemble des parisien.ne.s.
La Ville de Paris souhaite :
  • Co-construire de nouvelles animations avec les publics favorisant l’inclusion sociale pour une appropriation positive de la maison, en mettant notamment en œuvre les recommandations du rapport Paris, ville phare de l’inclusion et de la diversité.
  • Permettre aux associations, petites et grandes, d’utiliser ce lieu de manière collaborative, en répondant à leurs différents besoins dans une logique de partage des espaces et de mise en réseau de leurs actions.
  • Permettre la valorisation scientifique, mémorielle et culturelle des fonds patrimoniaux, par le biais de partenariats de recherche, publications, colloques, conférences, expositions, événements physiques mais aussi leurs diffusions auprès du grand public via toutes autres actions comme par exemple la création d’une interface numérique pour en permettre l’accès au plus grand nombre.
Les dimensions participatives et intergénérationnelles du projet sont des lignes directrices importantes pour cette nouvelle maison des cultures LGBTQI +.

L'adhésion de la Ville de Paris au Rainbow City Network en décembre 2019

Paris est la seule ville française acceptée, depuis 2016, dans le réseau mondial des villes LGBT-friendly, le « Rainbow Cities Network » (RCN). Le RCN compte à ce jour quelque 30 villes membres acceptées, dont 20 sont représentées lors des réunions annuelles. En 2019, le réseau est devenu une association internationale dont la première assemblée s’est tenue les 23 et 24 octobre 2019 au Luxembourg.
La ville de Paris a adhéré à l’association Rainbow Cities Network (RCN) en 2019 (validation de l’adhésion lors du Conseil de Paris des 9-11 décembre 2019).

Des scènes alternatives en plein essor

Les soirées LGBT-friendly, nombreuses, attirent un public mixte dans tous les quartiers de Paris. La scène voguing parisienne, héritière des luttes antiracistes et contre les stéréotypes de genres, est l’une des plus actives au monde. La communauté des drag queens et drag kings connaît un nouvel élan, avec le développement de soirées thématiques et l’envoi dans certaines compétitions internationales de délégations parisiennes.
Pour rappel, ces deux scènes alternatives sont nées de la lutte pour l’égalité des droits et la revendication. A Paris, la politique n’est jamais loin sous les paillettes! Les drag queens étaient en première ligne lors des manifestations de Stonewall à New York en 1969, événement fondateur des luttes pour les droits des personnes LGBTQI+.

Santé et prévention

Paris, capitale des droits LGBTQI: Santé et Prévention
Paris, capitale des droits LGBTQI: Santé et Prévention
Mairie de Paris

Les Solidays

Evénement citoyen, les Solidays mobilise la jeunesse autour des enjeux de la lutte contre le sida. Cette année, l’espace de la Ville de Paris au festival sera aux couleurs des fiertés LGBTQI+.

La Ville de Paris entend ainsi rappeler le rôle du militantisme LGBTQI+ dans l’avancée des droits, rendre hommage à leurs combats et victoires contre le VIH, mais aussi honorer la mémoire de la communauté gay.

Solidays
Solidays
© François Grunberg / Mairie de Paris

#PARISSANSSIDA

#PARISSANSSIDA est l’initiative de la Ville de Paris pour mettre fin à la transmission du VIH et aux discriminations que subissent les personnes séropositives et les communautés les plus exposées à l’épidémie, en particulier les hommes homo ou bisexuels et les personnes trans.
Et si aujourd’hui nous avons des raisons d’espérer la « fin du sida », notre ville a payé un très lourd tribut à cette épidémie qui a décimé la communauté homosexuelle parisienne dans les années 1990. C’est pourquoi #PARISSANSSIDA est aussi une dimension de l’action municipale pour la reconnaissance des droits des personnes LGBTQI+.
Ce programme s’appuie sur un comité stratégique réunissant l’ensemble des acteurs de la lutte contre le VIH et sur l’action de l’association Vers Paris sans sida, créée en 2016 à l’initiative de la Ville de Paris.
Les premiers résultats sont arrivés en septembre 2019 : après plus d’une décennie de stagnation, le nombre de nouveaux diagnostics de VIH a baissé de 16% au total à Paris en trois ans, et de 22% chez les hommes homo ou bisexuels.
En vidéo, une bonne nouvelle célébrée par la communauté
Pour s’adresser aux hommes gays et bisexuels, #PARISSANSSIDA a créé le personnage de Dr Naked , mis en scène dans des vidéos, des publicités et présent lors d’événements comme les Solidays et la marche des fiertés LGBT.
#PARISSANSSIDA a également conçu l’offre VIH TEST , le dépistage du VIH sans frais et sans ordonnance dans tous les laboratoires de Paris et des Alpes-Maritimes.
#PARISSANSSIDA soutient le développement d'offres de santé sexuelle adaptées aux besoins des communautés dans leur diversité à travers ses partenaires Afrique Arc-en-ciel, Aremedia, Le 190 ou encore Le Kiosque / Checkpoint.
Enfin, avec l’association Acceptess-T, #PARISSANSSIDA crée un réseau d’accueil et d’accompagnement des transidentités dans les administrations parisiennes et les services d’accès au droit de la capitale.

Tourisme et rayonnement international

Paris capitale des droits LGBTQI: Capitale LGBT Friendly internationale
Paris capitale des droits LGBTQI: Capitale LGBT Friendly internationale
Mairie de Paris

Un tourisme LGBTQI+ pour tou.te.s!

La Ville de Paris soutient la création d’une association qui réunira les associations LGBTQI+, l'Office du Tourisme de Paris, les professionnels du tourisme, des partenaires privés et les institutions du territoire. Elle aura vocation à intégrer les réseaux internationaux existant comme l’International Gay and Lesbian Travel Association, l’Inter-Pride pour la World Pride ou l’European Pride Organizers Association pour l’Euro Pride afin de candidater à l’accueil de grands événements internationaux mais aussi d’assurer et d’assumer le positionnement de Paris sur le secteur LGBTQI+.

Les bénéficiaires de ces retombées économiques seront incités à en partager le fruit avec les associations LGBTQI+ parisiennes, pour financer des initiatives nouvelles et accompagner celles déjà existantes. Cette association sera ainsi le vecteur de la promotion de Paris comme destination LGBTQI+ à l’international mais aussi à l’échelle plus locale, en mettant en avant des projets associatifs, culturels, militants, etc.

Accueil d'événements internationaux tel que les Gays Games

Paris a accueilli , du 4 au 12 août 2018, la 10e édition des Gay Games, les Mondiaux de la diversité. Organisée tous les quatre ans, il s’agit de la plus grande manifestation sportive, culturelle et festive du monde, ouverte à tout·e·s, pour tous les âges.
Paris 2018 Gay Games
Paris 2018 Gay Games
Gay Games
A l’occasion de cet événement, la capitale a tenu à sensibiliser à la lutte contre l’homophobie dans le sport et à poursuivre les actions engagées avec la Fédération Sportive Gaie et Lesbienne (FSGL) dans le cadre de l’accueil de l’Euro 2016.
Au programme, des interventions en milieu scolaire, des animations sportives, un cycle de conférences sur "Le sport, outil de lutte contre les discriminations, source de bien-être et de santé, levier d’accessibilité et d’égalité", une exposition, la création d’outils de formation aux questions LGBTQI+, des actions de prévention santé et une stratégie d’accueil touristique dédiée.
Gays Games Paris 2018
3 000 bénévoles, 100 000 visiteur·euse·s, ainsi que 12 000 participant·e·s venant de plus de 70 pays.
Une trentaine de sites sportifs et culturels de la Ville de Paris ont été mis à disposition (les stades Jean Bouin et Charléty, les Bois de Boulogne et de Vincennes, la Halle Carpentier, les Arènes de Lutèce ou encore l’Hôtel de Ville).
Vous ne trouvez pas l’information que vous cherchez ?
Posez votre question

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr, nous vous invitons à faire part ci-dessous de votre commentaire ou suggestion.

Paris.fr utilise des cookies à des fins statistiques, pour le fonctionnement des vidéos ou fonctionnalités de partage par des services tiers. En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.