Mariage pour tous et toutes: ils se sont dit oui!

A l'occasion de la quinzaine des fiertés LGBTQI, et alors que Paris est fier.e d'être une ville accueillante pour toutes et tous, Paris.fr a rencontré Sylvain, qui s'est marié, avec son compagnon Frédéric, en juillet 2017. Il nous raconte ce que la loi ouvrant le mariage aux couples de même sexe, définitivement adoptée le 23 avril 2013. a changé pour eux.

Sylvain Cheyrouse Mariage pour tous

C'était important de pouvoir vous marier?

"Le fait de pouvoir se marier n’était pas un rêve pour nous deux, à titre personnel, mais on peut dire que l’épouvantable Manif Pour Tous nous a radicalisés. Nous avons tout de même attendu l’année dernière pour nous lancer. C’est donc en juillet 2017 que notre mariage a été célébré dans la salle des mariages de la Mairie du XIIe arrondissement.

Nous connaissions déjà très bien la Maire, Catherine Baratti-Elbaz, ainsi que son équipe municipale, pour être dans l’arrondissement depuis 15 ans et croiser la Maire au travers de nos activités associatives. La majorité des élu.e.s était d’ailleurs présente et nous avons passé une journée absolument incroyable. Outre le côté militant de l’affaire, il s’agissait aussi, d’organiser une journée de fête, et même une énorme fête, à notre image donc: un événement engagé, festif et décalé !

Nous assumons pleinement le paradoxe qui fait que ce mariage pourtant pour tous, (mainstream pour essence, donc), était aussi, par son déroulement, pleinement un mariage GAY, un peu caricatural peut-être mais peu importe ! Pas de repas assis, de plan de table, de lancement de bal et autres choses habituelles. Le cérémonial tout à fait protocolaire de la Mairie s’est mélangé à l’intervention des Sœurs de la Perpétuelle Indulgence. Pour la suite, du sport, de la musique, des déguisements, des shows, des jeux, jusqu’à très tard..."

Que représente pour vous le Mariage pour tous?

"Le Mariage pour tous la reconnaissance publique et sociale de nos couples. Devant l’Etat, comme devant le reste de la société, nos couples LGBT sont enfin reconnus, non pas en tant que couples de même sexe mais bien en tant que couples, tout court. C’est bien ça oui, le Mariage pour tous c’est l’égalité des droits, rien de plus! Nos vies et nos amours ne sont plus différents de ceux et celles des hétéros. Nous sommes toutes et tous égaux désormais. On a même le droit de divorcer!"

Comment avez-vous vécu ce qui s'est passé pour l'adoption de la loi?

"Nous n’oublierons jamais les insultes, les menaces, les saillies nauséabondes de la "fachosphère", qu’elle soit d’extrême droite ou dans ce qui était, à l’époque, le parti d’opposition majoritaire ou de ses satellites. Même si force est de constater que, depuis, la colère divine n’a pas englouti le monde, comme cela était prévu, que les actes de pédophilie n’ont pas augmenté et que non, depuis, il n’a pas été autorisé de se marier ou d’avoir des relations sexuelles avec des animaux...

Quelle horreur quand on y repense, quelle haine envers nous qui ne demandions que l’égalité des droits... Combien de suicides de jeunes ont eu lieu pendant cette période, à cause de ces gens qui prétendent agir "pour l’intérêt supérieur de l’enfant"? Quelle image cette frange moisie de la France a offerte au reste du Monde qui nous regardait alors avec des yeux incrédules. Quelle tristesse..."

Sylvain Cheyrouse Mariage pour tou.tes

Qu'est-ce que le mariage a changé pour vous?

Dans la vie de couple, au quotidien, absolument rien. Mais je pense que cela n’est un secret pour personne: on n’est pas plus amoureux une fois marié...

"Nous pourrions ne pas en dire plus mais finalement, si, cela a tout de même changé quelque chose. Outre la satisfaction d’avoir participé et milité dans le cadre de ce combat politique engagé, nous nous rendons compte que nous ne manquons pas l’occasion, au travail, au téléphone ou dans d’autres situations, avec différentes personnes que nous ne connaissons pas, de parler de 'mon mari'. Nous ne le faisions pas forcément autant auparavant, pas de la même manière et, il est vrai que dire 'mon ami.e' peut être entendu au masculin comme au féminin.

Les batailles ne se gagnent pas en restant dans le placard et la visibilité est la base de tout combat pour l’inclusion. On ne parle pas d’intégration mais bien d’inclusion. Nous sommes différents par notre orientation sexuelle, parfois (ou pas) par nos modes de vie, mais avons désormais les mêmes droits que les autres et le sentiments que nos détracteurs sont vraiment du mauvais côté de l’histoire..."

Sylvain Cheyrouse Mariage pour tou.tes


Dernière mise à jour le mercredi 20 juin 2018
Crédit photo : Jean-Baptiste Gurliat - Mairie de Paris

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr et de mieux répondre à vos attentes, vous pouvez exprimer votre opinion et nous laisser un commentaire ci-dessous.

Merci pour votre contribution. Attention nous ne formulons pas de réponse dans cet espace.

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute

Sur @Parisjecoute, la Mairie de Paris répond à toutes vos questions pratiques. A votre service du lundi au vendredi.