Ouvrir la recherche
Focus

Lutte contre l’exclusion

Mise à jour le 23/07/2019
Le 14 février 2014, la Maire de Paris s’est engagée à faire de la lutte contre la grande exclusion, la Grande Cause de sa mandature. Dès l’automne 2014, il s’en est suivi une phase intense de concertation, associant tous les acteurs concernés et les services de la Ville. Ces travaux ont abouti à la signature du « Pacte parisien de lutte contre la grande exclusion » le 18 février 2015 en présence de 450 représentants des associations, des entreprises, de l’État, de la Ville, et des personnes en situation de vulnérabilité.

La Grande Cause parisienne

La Pacte parisien s’adresse à tous les publics en situation de précarité ou d’exclusion et vise à accompagner les personnes à chaque étape de leur parcours de vie en vue d’une insertion sociale et professionnelle durable. Ce Pacte dresse ainsi un nouveau paysage des interventions sociales parisiennes, réalisées « avec » et non seulement « pour » les personnes plus vulnérables.
Les signataires du Pacte : Ville de Paris, Préfecture de Région, Préfecture de Paris, Préfecture de police de Paris, Agence régionale de santé d’Île-de-France, Assistance publique-Hôpitaux de Paris, FNARS, Fondation agir contre l’exclusion, SNCF, RATP, EDF, Pôle Emploi (Paris), Caisse d’allocations familiales de Paris, Caisse primaire d’assurance maladie de Paris.

Les grands axes du Pacte parisien de lutte contre la grande exclusion

L’ensemble des acteurs réunis dans cette démarche partenariale inédite se sont engagés autour de 3 axes indissociables pour accompagner globalement les personnes : mieux prévenir les situations d’exclusion, intervenir plus efficacement auprès des personnes en situation de vulnérabilité et insérer durablement.
L’accès aux droits constitue le fondement de tout projet de réinsertion. Lutter contre l’accumulation des difficultés commence en effet par garantir l’effectivité des droits et un accès aux services essentiels. Or les personnes à la rue, les personnes exclues n’ont pas toujours le reflexe, voire la capacité de faire valoir leurs droits, les partenaires du Pacte se sont donc engagés à aller à leurs devants en favorisant les démarches « d’aller-vers ».
106 actions très concrètes visent à lever les différents points de blocage de l’insertion des personnes dans leur parcours de vie. De nature très diverses, ces actions ont pour objectif final l’insertion durable de toutes les personnes en situation de vulnérabilité à Paris.

1/ Prévenir les situations d’exclusion

La vie à la rue est une situation indigne et inacceptable et laisse systématiquement des traces durables pour les personne. C’est pourquoi la municipalité s’est fixée comme objectif de prévenir ces situations.
Mieux repérer les situations à risque, porter une attention particulière à l’anticipation des sorties d’institutions (telles que la prison ou l’hôpital), mettre en place un plan de prévention des expulsions locatives, voici quelques un des engagements forts du Pacte afin d’éviter que les personnes les plus vulnérables ne basculent dans la grande exclusion.

2/ Intervenir plus efficacement auprès des personnes en situation de vulnérabilité

La première urgence est de répondre aux besoins fondamentaux des personnes en situation de rue : l’aide alimentaire, la prise en charge sanitaire et sociale, ou encore l’hébergement d’urgence.
Le Pacte apporte des réponses adaptées aux publics les plus vulnérables que sont les familles à la rue, les femmes enceintes ou isolées, ou encore les mineurs isolés.

3/ Insérer durablement

La finalité des 106 mesures du Pacte parisien de lutte contre la grande exclusion est de permettre aux personnes de s’insérer socialement et professionnellement.
Le constat est partagé : il ne saurait y avoir d’insertion durable sans mobilisation concomitante de l’ensemble des leviers permettant l’accès à la santé, aux droits sociaux, au logement, à l’emploi, ou encore aux loisirs culturels et sportifs. Le Pacte parisien de lutte contre la grande exclusion est mobilisé sur chacun de ces aspects.

Les 3 ans du Pacte parisien de lutte contre la grande exclusion

Le vendredi 19 octobre dernier, la Ville de Paris a réuni les signataires du Pacte parisien de lutte contre la grande exclusion, grande cause de la mandature de la Maire de Paris, ainsi que ses partenaires institutionnels et associatifs 3 ans après sa signature le 18 février 2015.
L’événement qui s’est tenu dans les locaux de la Sorbonne comportait un forum composé de stands tenus par les acteurs de la solidarité, suivi d’une conférence en présence de 400 partenaires institutionnels et associatifs de la Ville. À ce jour, 90% des engagements du Pacte parisien de lutte contre la grande exclusion ont été réalisées ou sont en cours de réalisation. Pour en savoir plus, téléchargez le bilan des actions ci-dessous.

La carte des structures

Le Paris solidaire en images

Paris mobilisé pour accueillir les migrants : un prolongement du Pacte parisien

L’Europe assiste à la plus grande vague migratoire depuis 35 ans, avec sur la seule année 2015, plus d’un million d’arrivées. Ville refuge, Paris a fait le choix de s’engager très fortement dans l’accueil et l’intégration des migrants.
Depuis le mois de juin 2015, environ 10 000 migrants ont été mis à l’abri depuis les campements précaires où ils s’étaient installés dans différents quartiers du territoire parisien.
Face à cette situation inédite, la Maire de Paris a lancé un appel général à la mobilisation, le 10 septembre 2015, auquel plus de 200 associations, institutions, représentants des cultes, chercheurs, citoyens, entreprises ont répondu en participant à une conférence de partage qui a eu lieu à l’Hôtel de Ville de Paris. S’en est suivi l’adoption par le Conseil de en octobre 2015, du plan de « Mobilisation de la communauté de Paris pour l’accueil des réfugiés » prenant 18 engagements très concrets.
Retrouvez toutes les informations sur la mise en œuvre du Plan de mobilisation de la communauté parisienne pour l’accueil des réfugiés.
La force du partenariat construit dans le cadre du Pacte constitue socle qui a permis d’adopter une méthode collective humaniste et ainsi d’accueillir les migrants dans des conditions dignes. L’un des principes fondamentaux du plan de mobilisation, est d’accueillir toutes les personnes sans discrimination et d’éviter toute concurrence entre les publics. L’accueil des migrants constitue un prolongement du Pacte parisien, visant l’insertion durable de chaque personne. Les efforts déployés ont un effet démultiplicateur des moyens déployés et un impact vertueux en faveur d’une intégration durable des personnes.
Cet engagement constitue également le prolongement de l’action menée par la Ville de Paris pour l’accueil des mineurs isolés étrangers, qui a fait l’objet d’une refonte complète entre mai 2015 et mai 2016.

Je m’engage

Avec plus de 500 000 parisiennes et parisiens déjà engagés dans une activité contribuant au Paris solidaire, l’engagement des citoyens parisiens en faveur de la lutte contre la grande exclusion n’est plus à démontrer.
-Accessible sur smartphone, tablette et ordinateur personnel, la nouvelle plateforme « jemengage.paris » est un site de consultation gratuite d'actions citoyennes à Paris, proposé par la Ville de Paris et la startup sociale & solidaire « Paris je t'aide ! ».
Grâce à ce nouveau service, vous pouvez vous engager pour des missions d'intérêt général selon votre géolocalisation, vos intérêts et vos disponibilités
Le Centre d’action sociale de la Ville de Paris (CASVP) est un établissement public municipal. Il met en œuvre l’action sociale parisienne auprès des plus vulnérables: aides et prestations sociales, accompagnement des personnes âgées ou en situation de handicap, des familles, des couples, des personnes en difficulté…

Si pour vous aussi l’engagement en faveur des plus vulnérables est important, alors rejoignez l’équipe des bénévoles du Centre d’Action Sociale de la Ville de Paris, vous choisirez vos missions et participerez activement à une ou plusieurs des nombreuses activités proposées.
L’investissement des parisiens et parisiennes se traduit par exemple dans le cadre du Budget Participatif Parisien au sein duquel de nombreux « projets solidaire » ont été plébiscités.

Aides existantes

Retrouvez tous les dispositifs mis en place par la ville de Paris pour lutter contre la grande exclusion : distribution de repas, hébergement d’urgence, plan grand-froid, bains-douches municipaux…
Vous trouverez également ci-dessous le lien pour télécharger le guide « Solidarité à Paris », Ce guide regroupe des informations adaptées afin de se nourrir, s’orienter, se rafraîchir, se soigner et être hébergé d’urgence durant l’été à Paris. Le guide recense également les coordonnées des travailleurs sociaux œuvrant à l’amélioration du quotidien des plus démunis.

Distribution alimentaire de rue sur l'espace public parisien : foire aux questions

Vous trouverez ici tout ce que vous devez savoir sur la distribution alimentaire de rue à Paris.

Comment déterminer le lieu et le moment de distribution ?

Les initiatives de distribution alimentaire doivent idéalement répondre à un principe de complémentarité avec l’offre existante, sur les lieux et/ou les jours non couverts pour le moment.

Vous trouverez l’offre existante dans les pages 60 à 64 du Guide de la Solidarité

Quels sont les moyens humains nécessaires pour gérer les files d’attente et assurer la sécurité des usagers ?

Pour des questions d’organisation et de sécurité, il est fortement déconseillé d’effectuer une distribution de rue seul.

Dans la pratique, les associations qui assurent déjà de la distribution alimentaire de rue recommandent un minimum de 5 personnes par distribution.

Comment ne pas briser la chaîne du froid ? Comment assurer la liaison chaude ? Quels sont les risques encourus en cas de non-respect de la chaîne du froid et/ou de la liaison chaude ?

Vous trouverez toutes les informations utiles sur le site internet de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes :

» sur la chaîne du froid

» sur la liaison chaude

Qui contacter pour les besoins en matériel favorisant le stockage des déchets ?

Les intervenants qui effectuent des distributions alimentaires sur l’espace public doivent systématiquement prendre l’attache des divisions territoriales du Service Technique de la Propreté de Paris afin de pouvoir organiser le ramassage des déchets.
Les demandes doivent être effectuées le plus possible en amont de la date de démarrage de la distribution alimentaire afin d’avoir le temps d’organiser les choses, et seront analysées pour déterminer l’opportunité et la possibilité de fournir des conteneurs.
Les associations qui gèrent ces distributions alimentaires doivent pouvoir organiser la gestion des conteneurs et être en mesure de les présenter aux horaires habituels de collecte de la voie dans laquelle elles effectuent leurs distributions.
Si des associations sont dotées en bacs, il conviendra également qu’elles puissent en assurer le remisage et ne pas les laisser en permanence sur l’espace public, notamment si la distribution alimentaire a lieu en soirée pour une collecte matinale.

Quels sont les risques encourus en cas d’infraction ?

  • Respect de la sécurité routière (Règle 3 du Guide à l’usage des intervenants distribuant de l’aide alimentaire sur l’espace public parisien)

    Exemples d’infractions et montants des amendes encourues :

    Le non-respect du stationnement payant avant 20 heures est passible d’un forfait post-stationnement d’un montant de 50 € du 1er au 11e arrondissement et de 25 € du 12e au 20e arrondissement.
  • Le non-respect du stationnement payant avant 20 heures est passible d’un forfait post-stationnement d’un montant de 50 € du 1er au 11e arrondissement et de 25 € du 12e au 20e arrondissement.
  • Le stationnement gênant sur la voie publique constitue une infraction à l’article R 417-10 du code de la route passible d’une amende de 2e classe d’un montant forfaitisé de 35 €.
  • Le stationnement gênant sur la voie publique constitue une infraction à l’article R 417-10 du code de la route passible d’une amende de 2e classe d’un montant forfaitisé de 35 €.
  • Le stationnement dangereux sur la voie publique constitue une infraction à l’article R417-9 du code de la route passible d’une amende de 4e classe d’un montant forfaitisé de 135 €.
  • Le stationnement dangereux sur la voie publique constitue une infraction à l’article R417-9 du code de la route passible d’une amende de 4e classe d’un montant forfaitisé de 135 €.
- Propreté de l’espace public (Règle 4 du Guide à l’usage des intervenants distribuant de l’aide alimentaire sur l’espace public parisien)

Exemples d’infractions et montants des amendes encourues :

  • L’abandon de déchet ou de tout objet de quelque nature qu’il soit sur la voie publique constitue une infraction à l’article R 633-6 du code pénal passible d’une amende de 3e classe d’un montant forfaitisé de 68 €.
  • Toute souillure de la voie publique par déversement de liquides insalubres y compris par crachat et épanchement d’urine ou par jet de mégot de cigarette constitue une infraction à l’article R 633-6 du code pénal passible d’une amende de 3e classe d’un montant forfaitisé de 68 €.
  • Le nourrissage d’animaux sur la voie publique constitue une infraction à l’article R 633-6 du code pénal passible d’une amende de 3e classe d’un montant forfaitisé de 68 €.
  • L’embarras de la voie publique par le dépôt de matériaux ou objets quelconques qui entravent ou diminuent la liberté de circulation ou la sûreté de passage insalubres constitue une infraction à l’article R 644-2 du code pénal passible d’une amende de 4e classe d’un montant forfaitisé de 135 €.

Ressources documentaires

APUR

L'Atelier parisien d'urbanisme est l'agence d'urbanisme de Paris. Il observe et analyse les évolutions de la ville, notamment à partir de données démographiques, économiques et sociales ou immobilières concernant Paris mais aussi d'autres grandes villes.

Retrouvez ci-dessous les études réalisées par l'APUR sur l'exclusion à Paris

Dispositif d’amélioration de la prise en charge des mineurs isolés étrangers

Anne Hidalgo présente le Pacte parisien de lutte contre la grande exclusion

Témoignages des principaux signataires du Pacte

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr et de mieux répondre à vos attentes, vous pouvez exprimer votre opinion et nous laisser un commentaire ci-dessous.

Paris.fr utilise des cookies à des fins statistiques, pour le fonctionnement des vidéos ou fonctionnalités de partage par des services tiers. En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.