Ouvrir la recherche
Actualité

Le code de la route s'applique à tous les usagers !

Mise à jour le 02/02/2021
Voitures, trottinettes, deux-roues motorisés, vélos personnels ou en libre-service… La diversité des modes de déplacement parisiens peut entraîner des incivilités et des conflits entre usagers. Rappel des règles et des sanctions en cas de non-respect du code de la route.
La cohabitation entre modes de transports (vélos, trottinettes, deux-roues motorisés…) est parfois source d’agacements et de tensions à Paris. Le non-respect du code de la route et les incivilités entraînent des comportements inappropriés : vitesse excessive, passage lorsque le feu est au rouge, slalom entre les piétons, stationnement gênant, circulation sur les trottoirs ou les passages piétons…
Paris agit quotidiennement pour transformer et apaiser l’espace public pour que chacun puisse se déplacer sereinement : elle élargit les trottoirs, sécurise les passages piétons, aménage des pistes cyclables, les abords des écoles ou des zones de rencontre (limitées à 20 km/heure)… Mais le respect mutuel reste essentiel : à chacun de respecter les règles et les autres usagers de l'espace public.

Quelles sont les règles à respecter ?

  • Je reste attentif aux autres : à vélo, en voiture, en trottinette, à moto… je ne porte pas d’écouteurs et je ne téléphone pas en roulant. Je signale mes changements de direction pour ne surprendre personne.
  • Je roule et je traverse où cela est permis : que je sois à vélo ou en trottinette à moteur, je ne roule que sur les aménagements cyclables ou la chaussée. Quand je marche, j’emprunte les traversées piétonnes et je reste sur les trottoirs (sauf dans les aires piétonnes et les zones de rencontre où je peux marcher partout).
  • Je respecte les limitations de vitesse et les feux rouges, je ne suis pas un véhicule prioritaire (si je suis cycliste, je peux franchir certains feux rouges qui comporte un petit panneau triangulaire indiquant par une flèche la direction que je suis autorisé à prendre. Les piétons restent toutefois prioritaires).
  • Je m’équipe pour me protéger, voir et être vu : pour rouler en sécurité, je me protège avec un bon équipement et je me rends bien visible des autres : éclairage, dispositifs réfléchissants, klaxon… >> Nos conseils de sécurité pour rouler à vélo
  • Je maîtrise les passages piétons : à vélo, en voiture, en trottinette… je cède le passage aux piétons qui s’engagent sur la chaussée ou qui manifestent l’intention de le faire. À pied, je signale aux véhicules mon intention de traverser et je ne m’engage que si la visibilité est suffisante.
  • Je redouble de prudence avec les piétons et les cyclistes : ils sont les plus vulnérables.
  • Je peux être invisible malgré moi. Les conducteurs de poids lourds, cars et bus ne me voient pas toujours car je peux être dans leur angle mort. Je ne remonte pas la file par la droite et ne cherche pas à dépasser un camion qui manœuvre. Si je peux voir les yeux du conducteur, il peut me voir aussi.
  • Je deviens l’as de la route si je respecte les autres et les règles du jeu. Je reste courtois, ne fonce pas comme une fusée en trottinette, ne circule pas sur les passages piétons à vélo, ne slalome pas en scooter, ne stationne pas sur les pistes cyclables…
Qu'est-ce-que l'angle mort ?
Dans un véhicule, le conducteur dispose de différents champs de vision. En théorie, tout ce qu’il y a autour du véhicule est visible sans tourner la tête. Mais, en pratique, la somme des champs de vision du conducteur est très réduite, et certaines zones sont invisibles : ce sont des angles morts. >> En savoir plus sur les dangers de l’angle mort

Comment anticiper les dangers de l'angle mort ?

Voici quelques conseils pour déjouer les pièges de l'angle mort :
Angles morts
Gardez le contact visuel.
Ville de Paris
1- Gardez le contact visuel : si vous pouvez voir les yeux du chauffeur dans son rétroviseur, il peut également vous voir.
Angles morts
Ne doublez pas un camion par la droite.
Ville de Paris
2- Ne vous arrêtez jamais sous les rétroviseurs ou à leur hauteur.

3- Ne doublez jamais un camion par la droite. Lorsque vous doublez par la gauche, vérifiez que le camion ne tourne pas à gauche.
Angles morts
Attention aux véhicules qui reculent.
Ville de Paris
4- Piétons : vous êtes tous concernés. Faites attention aux véhicules qui reculent, ils peuvent ne pas vous voir. Les camionnettes ont un angle mort plus important que les voitures.

Quelles sont les sanctions si je ne respecte pas les règles ?

Si je conduis avec des écouteurs

J’encours 135 € d’amende forfaitaire et la perte de 3 points sur mon permis de conduire si je roule dans un véhicule.

Si je grille un feu rouge ou si j’emprunte un sens interdit

J’encours 135 € d’amende forfaitaire et la perte de 4 points sur mon permis de conduire si je roule dans un véhicule. Si je suis à vélo, je peux emprunter uniquement un sens interdit si un panneau « double sens cyclable » m’autorise à rouler à contresens des voitures.

Si je roule à vélo ou en trottinette électrique sur un trottoir

J’encours 135 € d’amende forfaitaire.

Si j’oublie de mettre mon clignotant

J’encours 35 € d’amende forfaitaire et la perte de 3 points sur mon permis de conduire.

Si je ne cède pas le passage à un piéton

J’encours 135 € d’amende forfaitaire et la perte de 6 points sur mon permis de conduire.

Si la sonnette ou les phares de mon vélo font défaut

J’encours 38 € d’amende.
Piétons et deux roues motorisés, premières victimes des accidents
6 366 personnes ont été victimes d’un accident à Paris en 2019.
70 % des victimes des accidents sont des conducteurs des deux-roues motorisés ou des piétons.
Dans 53 % des accidents de poids lourds avec des piétons ou des cyclistes, l’angle mort est impliqué.
Vous ne savez pas comment trouver l’information que vous cherchez ?
Posez votre question

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr, nous vous invitons à faire part ci-dessous de votre commentaire ou suggestion.