Ouvrir la recherche
Focus

Gibert, une institution de la librairie parisienne

Mise à jour le 15/01/2021
C’est un nom connu de tous les Parisiens. Place centrale du livre dans la capitale, aujourd'hui menacée de disparaître, Gibert est l’un des monuments culturels les plus réputés. Retour sur l'histoire particulière de cette librairie emblématique.
Les librairies Gibert ne passent pas inaperçues lorsque vous vous baladez sur le boulevard Saint-Michel. Vous n'imaginez d'ailleurs pas le quartier sans leur présence qui fait l'un des charmes du 6e arrondissement. Alors que le destin du groupe est aujourd'hui des plus incertains, nous vous contons l'histoire de Gibert, une petite librairie créée à la fin du XIXe siècle à Paris devenue un patrimoine culturel inestimable.

La première librairie sur le quai Saint-Michel

1886. Un professeur de lettres classiques de Saint-Étienne décide de déménager à Paris pour ouvrir quatre boîtes de bouquiniste en face de Notre-Dame. Son nom ? Joseph Gibert.
Deux ans après son arrivée dans la capitale, il crée sa librairie au 23, quai Saint-Michel. Celle-ci se spécialise dans la vente de livres scolaires d'occasion, alors que la loi Ferry rend l'école obligatoire depuis 1882. Placée dans le centre de Paris, à une époque où l'achat de livres explose, la nouvelle boutique baptisée Gibert fait un carton.
Guerre 1939-1945. Rentrée des classes sous l'Occupation. Queue devant la librairie Gibert Jeune. Paris.
Guerre 1939-1945. Rentrée des classes sous l'Occupation. Queue devant la librairie Gibert Jeune. Paris.
© Albert Harlingue/Roger-Viollet
Joseph Gibert meurt en 1915, cédant ainsi la marche de la librairie à ses deux fils : Joseph et Régis. En complet désaccord sur la gestion de l'entreprise, ils décident de la scinder en deux quelques années plus tard.

Deux affaires… une famille

C'est alors en 1929 que naissent les librairies Gibert Jeune et Gibert Joseph. La première, gérée par le cadet Régis, reste au 23, quai Saint-Michel avec un blason jaune. La seconde, dirigée par Joseph, débarque quant à elle dans le 6e arrondissement au 30, boulevard Saint-Michel avec un blason de couleur bleue.
Les deux frères développent ainsi leurs enseignes respectives en proposant un panel de livres bien plus large qu'auparavant. Le fonctionnement des deux librairies, très similaire, est alors un vrai succès : Gibert Jeune et Gibert Joseph mélangent la vente de livres neufs et d'occasion, ce qui élargit fortement leur clientèle.
La librairie Gibert Jeune, quai Saint-Michel. Paris, vers 1960.
La librairie Gibert Jeune, quai Saint-Michel. Paris, vers 1960.
© Oswald Perrelle/Roger-Viollet
Petit à petit, Gibert Joseph s'étend à trois nouveaux numéros du boulevard Saint-Michel et attire également les étudiants de la Sorbonne, située à deux pas de la librairie. L'enseigne, à l'inverse de celle de son frère, prend également la décision de s'implanter dans une dizaine de grandes villes françaises, et de vendre des disques et vidéos à partir des années 1980.
De son côté, Gibert Jeune reste exclusivement dans Paris et dans le livre. Après avoir passé la Seine, rejoignant la rive droite au 15, boulevard Saint-Denis dans les années 1930, la librairie gérée par Régis investit l'immeuble situé au 5, place Saint-Michel en 1971.

La hache de guerre enterrée en 2017

Néanmoins, la querelle familiale et la concurrence qui faisaient rage pendant tant d'années entre les deux groupes a pris fin. Le secteur du livre étant en crise, Gibert Jeune, désormais dirigé par Bruno, fils de Régis, est au bord de la cessation de paiement en 2017. Comme un symbole, le grand frère vient au secours du plus petit. Gibert Joseph propose la seule offre de reprise. Et réunit enfin la famille sous le même toit, 88 ans plus tard.

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr, nous vous invitons à faire part ci-dessous de votre commentaire ou suggestion.

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations