Ouvrir la recherche
Le saviez-vous ?

« Fluctuat nec mergitur », l'histoire de la devise de Paris

Mise à jour le 13/11/2020
Pour beaucoup elle est devenue l’expression de la résilience de Paris après les attentats de 2015. La devise de Paris « Fluctuat nec mergitur » est indissociable du blason de la Ville, où elle y accompagne un bateau. Pour en comprendre l’origine, il faut remonter le cours de la Seine et de l’histoire.
Commençons par un peu de latin… La devise « Fluctuat nec mergitur » est une locution que l’on traduit par « Il est battu par les flots, mais ne sombre pas ». Le "il" en question, celui qui "fluctuat", tout le monde le sait maintenant, c'est un bateau à voile naviguant sur les flots, élément principal représenté sur le blason de Paris. Mais, alors que la mer se trouve à près de 200 km de Paris, pourquoi un tel symbole ?

Un emblème hérité des marchands de la Seine

Ce bateau figurait déjà en 1210 sur le sceau de la puissante corporation des Nautes (ou « marchands de l’eau ») qui est à l’origine de la municipalité parisienne, dirigée par le « prévôt des marchands » jusqu’à la Révolution de 1789. C’était une confrérie de marins commerçants. Ils géraient les affaires de la Seine et développait les échanges entre la cité et le reste du monde.
C’est leur symbole, le bateau, qui sera adopté quelques siècles plus tard pour représenter Paris.
Dessin de Théodore Vacquer du sceau des «marchands de l’eau» parisiens au XIIIe siècle. Cette nef est depuis le Moyen Âge le blason de la ville de Paris
Papiers Vacquer, Mns 263-f86, 10 juillet 1869 © BHVP
Il est à noter que l'apparence de la nef a varié au cours du temps. Sur le sceau de 1210 c'est un bateau de rivière. Pendant le Premier Empire, la déesse Isis est installée à la proue de la nef . En 1817, la nef est remplacée par un navire de haut bord (navire de mer), et même en 1848, sous la Deuxième République, par un bateau-lavoir (nombreux sur la Seine, à ce moment là.) En 1942, le bateau reprend le dessin de la nef figurant sur le sceau de 1412. C'est ce dessin qui est encore présent aujourd'hui.

Un blason balloté par les époques

Le blason, réglé et fixé par le décret du 20 août 1949 du Président de la République Vincent Auriol, comporte une couronne crénelée qui rappelle les remparts de la ville ancienne et symbolise son indépendance vis-à-vis du pouvoir central.
La branche de chêne avec glands est le symbole des actes de bravoure citoyens. Celle de laurier avec baies est le symbole de la victoire.
Les fleurs de Lys sont imposées par le pouvoir royal en 1358 pour marquer son autorité sur la Ville, après les révoltes menées par Étienne Marcel, alors prévôt des marchands.
Les couleurs traditionnelles de la ville de Paris sont, de longue date, le rouge et le bleu. Leur apparition officielle remonte aussi à 1358, quand ce même Étienne Marcel, alors en conflit avec le dauphin, futur Charles V, fit revêtir à ses partisans des chaperons mi-rouges, mi-bleus.
Le blason de la Ville de Paris aujourd'hui
Ville de Paris
La Ville de Paris fut autorisée à faire figurer dans ses armes, les trois décorations qui lui ont été décernées au cours de l’Histoire : au centre, la Légion d’honneur (décret du 9 octobre 1900), à droite, la Croix de guerre (citation à l’ordre de l’armée du 28 juillet 1919), à gauche, la Croix de la Libération (décret du 24 mars 1945).

Abeilles ou fleurs de lys ?

Le décret de 1949 fixe les composants d’un emblème qui a, lui aussi, souvent été modifié au cours du temps : les fleurs de lys ont été retirées pendant la Révolution, remplacées par des abeilles par Napoléon Ier, et des étoiles sous la IIe République. Après la guerre de 1870, Edgar Quinet aurait même suggéré qu’on y ajoute un pigeon en raison de leurs services rendus pendant le siège de Paris

Une devise qui ne devient celle de Paris qu'en 1853

Quant à la devise « Fluctuat nec mergitur » il aura fallu attendre le XIXe siècle pour qu‘elle devienne officiellement la devise de Paris.
Si elle apparaît sur quelques jetons municipaux frappés à la fin du 16e siècle, elle n’est qu’une devise parmi de nombreuses autres. Jusqu’au 15e siècle, le sceau de Paris est simplement accompagné de la légende “Sigillum mercatorum aquæ Parisius” qui signifie « Sceau des marchands de l’eau de Paris.» (voir photo plus haut)
C’est une décision prise le 24 novembre 1853 par le baron Haussmann, alors préfet de la Seine, qui en fait la devise officielle de la Ville. Elle rappelle le risque d'inondations auquel la capitale a régulièrement été confrontée. Mais, si Paris et la Seine ont été souvent submergées par les flots, Paris n'a jamais coulé.

Et qui devient slogan en 2015

En 2015, après les attentats du 13 novembre qui ont fait 130 morts et plus de 350 blessés, la devise de Paris prend l’allure d’un cri de résistance, lancé à la face du terrorisme.
Partagée en force par les Parisiens ou relayée par les politiques ou les artistes sur les réseaux sociaux, la devise devient slogan.
Dans les mots laissés sur les lieux des drames et que la Ville de Paris a collectés, la devise est déclinée dans de nombreux dessins.
Fluctuat Nec Mergitur
La fresque du collectif Grim Team en 2015
Henri Garat / Ville de Paris
Au lendemain des attentats, sur la place de la République, le collectif Grim Team dessine, en moins de 5 heures, une immense fresque de 2 mètres 50 de hauteur et 12 mètres de largeur, portant la devise. Ils en réalisent une deuxième, quai de Valmy, quelques jours après.
Sur cette même place de la République, se dressera quelques mois plus tard, le café "Fluctuat nec Mergitur" se présentant comme "un symbole du vivre-ensemble et un reflet de ce que Paris nous inspire : joie de vivre, soif de culture, désir de fête."
Vous ne savez pas comment trouver l’information que vous cherchez ?
Posez votre question

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr, nous vous invitons à faire part ci-dessous de votre commentaire ou suggestion.