Ville de Paris

Évènement

« Une seconde d'éternité » à la Bourse de Commerce

Du lundi 27 juin au lundi 26 septembre 2022
Le temps d’une saison faisant cohabiter l’été et l’hiver, l’urgence de l’ici et maintenant et la quête d’un insaisissable infini, « Une seconde d’éternité » dessine un parcours inspiré par la question et l’expérience du temps, à travers un ensemble d’œuvres de la Collection Pinault.
L’exposition contamine petit à petit tous les espaces de la Bourse de Commerce : de l’exposition Felix Gonzalez-Torres Roni Horn à OPERA (QM.15) de Dominique Gonzalez-Foerster -présentés depuis avril- à l’ensemble du deuxième étage du musée. Elle rassemble les œuvres d’une quinzaine d’artistes.
Le récit composé par les œuvres réunies par une seconde d’éternité explore la polysémie du temps présent, tour à tour suspendu, fugitif, habité de présences spectrales, traversé par le thème de l’absence et de l’incarnation. Ce cycle emprunte son titre à l’œuvre de l’artiste belge Marcel Broodthaers Une seconde d’éternité (d’après une idée de Charles Baudelaire) conçue en 1971, film qui fait apparaître, pour un court instant, la présence de l’artiste par la simple figuration de sa signature.
L’œuvre donne le ton d’une exposition où l’intensité de la présence des corps et des images se mesure à l’aune de leur fugacité. Il s’agit, comme dans les mots de Charles Baudelaire, de saisir « dans une seconde l’infini de la jouissance » et de la contemplation.
Avec les œuvres de la collection : Larry Bell, Marcel Broodthaers, Miriam Cahn, Nina Canell, Liz Deschenes, Ryan Gander, Dominique Gonzalez-Foerster, Felix Gonzalez-Torres, Roni Horn, Pierre Huyghe, Gustave le Gray, Sherrie Levine, Melik Ohanian, Philippe Parreno, Anri Sala, Tino Sehgal, Rudolf Stingel, Sturtevant, Wolfgang Tillmans, Carrie Mae Weems.
Phillippe Parreno, Quasi Objects : My Room is a Fish Bowl
Photo Andrea Rossetti
Mise à jour le 28/06/2022

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations