Ville de Paris

Focus

Paris, capitale des droits LGBTQI+

Mise à jour le 09/05/2022
La Ville de Paris a toujours porté un idéal de tolérance et de liberté. Afin de lutter contre toute forme de discrimination LGBT-phobes, la capitale s'engage à poursuivre son travail de prévention, ainsi qu’à accompagner et valoriser la vie associative et militante du milieu LGBTQI+ parisien.
Le paysage associatif LGBTQI+ parisien est riche de nombreux projets qui contribuent à changer les mentalités et conquérir de nouveaux droits.
La Ville de Paris soutient et assure un engagement constant auprès des associations qui n'ont souvent ni locaux, ni salarié·e·s. La Ville de Paris développe une politique particulièrement volontaire d’inclusion des Lesbiennes, Gays, Bisexuel·les, Transgenres, Queers, Intersexes et de toutes personnes se reconnaissant dans d’autres variantes minoritaires d’orientation sexuelle ou d’identité de genre (LGBTQI+).

Défendre l’égalité des droits

Paris est fièr·e de défendre l'égalité des droits
Crédit photo : Ville de Paris

Soutien aux associations et à la Marche des Fiertés

En 2020, la Ville continue à soutenir fortement les associations actives qui interviennent pour la prise en compte de l'égalité des droits des personnes LGBTQI+ en accordant 382 650 € de subventions à 25 associations.
La Marche des Fiertés
La capitale accompagne la Marche des Fiertés et l’Inter LGBT, démontrant sa volonté de combattre la lesbophobie, l'homophobie, la biphobie et la transphobie. Elle subventionne l’évènement, apporte un soutien technique (équipement de sécurité, nettoyage…), et revêt, pour l'occasion, les couleurs de l'arc-en-ciel sur le fronton de ses mairies, et son mobilier urbain. 90 organismes (associations, syndicats, associations d’entreprises…) y participent.
Des drapeaux aux couleurs de l'arc-en-ciel
Dans le cadre de la Marche des Fiertés, la Ville de Paris affiche son soutien à ce rendez-vous en pavoisant les façades de l'Hôtel de Ville avec des drapeaux aux couleurs de l'arc-en-ciel samedi 26 juin 2021 sur les mâts habituellement dévolus aux visites d’État.
Crédit photo : Joséphine Brueder/Ville de Paris
Des passages piétons aux couleurs de l'arc-en-ciel
Depuis 2018, à l'occasion des Gay Games Paris et de la Quinzaine des Fiertés, des passages piétons aux couleurs de l'arc-en-ciel ont été installés dans le 4e arrondissement.
Ce dispositif pérenne a été étendu en 2019 sur deux autres carrefours dans les 2e et 10e arrondissements. Depuis le 7 novembre 2020, tous ces passages piétons ont été repeints. Deux passages piétons ont été réalisés, avenue Gambetta et rue Belgrand, de part et d’autre de la mairie du 20° (place Gambetta) dans le 20e dans la nuit du 23 au 24 juin 2021.

Solidarité avec tous les publics LGBTQI+

Les seniors

Une première colocation pour les seniors LGBTQI+
Dans le cadre de la quinzaine des fiertés, la Ville de Paris, la Régie Immobilière de la Ville de Paris (RIVP) et les associations GreyPRIDE et Basiliade inaugurent la première colocation pour seniors LGBTQI+, dans le 9e.
Des formations spécifiques au sein des EHPAD
Le Centre d’Action Sociale de la Ville de Paris (CASVP) développe une formation à l’accueil des personnes LGBTQI+ vieillissantes, notamment au sein des EHPAD.
En lien avec l’association Grey Pride, elle travaille à un label « Grey Pride Bien-venue » pour les établissements d’accueil et de service médico-social de la Ville de Paris. Ce label comprendrait un plan de formation et la signature d’une charte d’engagement donnant lieu à une évaluation.
D’autres projets sont également à l’étude pour développer la colocation entre personnes âgées LGBTQI+, et lutter contre l’isolement.

Les réfugiés

La situation politique de certains pays comme la Tchétchénie, la Syrie, l’Égypte, l’Ouganda ou encore la Côte d’Ivoire entraîne de nombreux départs et appels à l’aide en direction de la France et de Paris. Plusieurs associations se mobilisent sur cette question :
  • MAG Jeunes LGBT et son dispositif WelcomeOut
  • Shams France, l'association LGBTI des personnes maghrébines et moyen-orientales vivant en France.
  • L’ARDHIS, qui oeuvre à la reconnaissance des personnes homosexuelles et transsexuelles à l'immigration et au séjour.
Expo de l’ARDHIS
Expo de l’ARDHIS
Crédit photo : Xavier HERAUD
La Ville de Paris reste mobilisée pour l’accueil des migrant·e·s LGBTQI+ qui portent souvent une histoire traumatisante et dont le retour dans leur pays d'origine est synonyme de danger. Un travail quotidien est fait avec France Terre d’Asile et Aurore pour permettre leur accueil dans des dispositifs d’urgence et les orienter dans leurs démarches administratives.

Administration bienveillante

Paris est fièr⸱e d'avoir une administration bienveillante
Crédit photo : Ville de Paris

Prévention, signalement et accompagnement

Le travail de prévention et de repérage des discriminations est quotidien. Plusieurs acteurs y sont associées: le Centre LGBT, SOS homophobie, le MAG Jeunes LGBT, OUTrans ou Acceptess-T. Des formations, dédiées aux jeunes publics, ont été mises en place.
Le MAG Jeunes LGBT est l’une des associations les plus actives à Paris . Elle intervient en milieux scolaires, auprès des jeunes et des personnels adultes qui se sentent désemparés ou ne savent pas comment réagir dans des situations d’urgence. Elle dispose pour cela d'un agrément, tout comme SOS Homophobie.
La Ville de Paris soutient également l’association pour les policiers et gendarmes LGBTQI FLAG ! et encourage la création d’une cellule d’accueil dans certains commissariats pour accompagner les victimes de crimes et délits LGBT-phobes.

Des démarches administratives adaptées

Paris détient le record de France des mariages pour les couples de même sexe avec 5 787 sur les 66 267 mariages célébrés depuis le 19 mai 2013. Cela représente plus de 8,73 % de la totalité des mariages à Paris.
Depuis la loi du 18 novembre 2016, les communes sont également compétentes pour enregistrer les changements de prénom. Une minorité des demandes concerne un parcours de transition identitaire, mais il est essentiel que cette démarche se déroule du mieux possible, tout comme d’offrir un accueil adapté.
Mariage pour tou·tes: ils se sont dit oui! Retrouvez le témoignage de Sylvain. Il nous raconte ce que la loi ouvrant le mariage aux couples de même sexe, définitivement adoptée le 23 avril 2013, a changé pour eux.
Sylvain Cheyrouse Mariage pour tous
Sylvain Cheyrouse Mariage pour tous
Crédit photo : Sylvain Cheyrouse

Culture et festivités

Paris est fièr⸱e de sa culture LGBTQI+ militante et festive
Crédit photo : Ville de Paris

Partenariat avec l'Inter-LGBT

La Ville de Paris soutient les initiatives de l’Inter-LGBT, emblématiques du combat pour une égalité des droits.
La Quinzaine des Fiertés, lancée en 2016, est devenue un véritable festival pluridisciplinaire présent dans tout Paris.
Marche des Fiertés 2021
Événement phare de cette quinzaine, la Marche des Fiertés est de retour le 26 juin 2021, sans chars ni podium mais avec la même volonté de visibilité . Organisée par des militants bénévoles, elle mobilise plusieurs dizaines d’associations autour d’un mot d’ordre revendicatif commun.
Le salon des associations LGBT+ à la Halle des Blancs Manteaux co-organisée par l’Inter LGBT, le centre LGBT et la FSGL a eu lieu le 12 et 13 septembre 2020. Cet événement a marqué le grand retour des évènements interassociatifs LGBTQI+ après la crise sanitaire de la Covid-19. Il a permis aux associations lesbiennes, gaies, bi et trans, queer, intersexes, de mettre en avant des actions conviviales, culturelles, de défense des droits humains, familiales, politiques, de prévention santé, professionnelles et sportives et de présenter leurs activités à des milliers de visiteuses et de visiteurs. C’était l’occasion de venir échanger et s’informer dans une ambiance à la fois festive et revendicative.
Marche des fiertés
Marche des fiertés
Crédit photo : Sophie Robichon

L'adhésion de la Ville de Paris au Rainbow City Network en décembre 2019

Paris est la seule ville française acceptée, depuis 2016, dans le réseau mondial des villes LGBT-friendly, le « Rainbow Cities Network » (RCN). Le RCN compte à ce jour quelque 30 villes membres acceptées, dont 20 sont représentées lors des réunions annuelles. En 2019, le réseau est devenu une association internationale dont la première assemblée s’est tenue les 23 et 24 octobre 2019 au Luxembourg. La 8e édition va se tenir les 5 et 6 novembre 2020 en distanciel.
La ville de Paris a adhéré à l’association Rainbow Cities Network (RCN) en 2019 (validation de l’adhésion lors du Conseil de Paris des 9-11 décembre 2019).

Des scènes alternatives en plein essor

Hors contexte sanitaire exceptionnel, les soirées LGBT-friendly, nombreuses, attirent un public mixte dans tous les quartiers de Paris. La scène voguing parisienne, héritière des luttes antiracistes et contre les stéréotypes de genres, est l’une des plus actives au monde. La communauté des drag queens et drag kings connaît un nouvel élan, avec le développement de soirées thématiques et l’envoi dans certaines compétitions internationales de délégations parisiennes.
Pour rappel, ces deux scènes alternatives sont nées de la lutte pour l’égalité des droits et la revendication. A Paris, la politique n’est jamais loin sous les paillettes! Les drag queens étaient en première ligne lors des manifestations de Stonewall à New York en 1969, événement fondateur des luttes pour les droits des personnes LGBTQI+.

Santé et prévention

Paris est fièr⸱e de prévenir et de défendre la santé des personnes LGBTQI+
Crédit photo : Ville de Paris

Les Solidays

Evénement citoyen, les Solidays mobilise la jeunesse autour des enjeux de la lutte contre le sida. Mais en 2020, en raison de la crise sanitaire, l'événement s'est déroulé sous une forme numérique.

La Ville de Paris entend ainsi rappeler le rôle du militantisme LGBTQI+ dans l’avancée des droits, rendre hommage à leurs combats et victoires contre le VIH, mais aussi honorer la mémoire de la communauté gay.

Solidays
Solidays
Crédit photo : © François Grunberg / Mairie de Paris

#PARISSANSSIDA

#PARISSANSSIDA est l’initiative de la Ville de Paris pour mettre fin à la transmission du VIH et aux discriminations que subissent les personnes séropositives et les communautés les plus exposées à l’épidémie, en particulier les hommes homo ou bisexuels et les personnes trans.
Et si aujourd’hui nous avons des raisons d’espérer la « fin du sida », notre ville a payé un très lourd tribut à cette épidémie qui a décimé la communauté homosexuelle parisienne dans les années 1990. C’est pourquoi #PARISSANSSIDA est aussi une dimension de l’action municipale pour la reconnaissance des droits des personnes LGBTQI+.
Ce programme s’appuie sur un comité stratégique réunissant l’ensemble des acteurs de la lutte contre le VIH et sur l’action de l’association Vers Paris sans sida, créée en 2016 à l’initiative de la Ville de Paris.
Les premiers résultats sont arrivés en septembre 2019 : après plus d’une décennie de stagnation, le nombre de nouveaux diagnostics de VIH a baissé de 16% au total à Paris en trois ans, et de 22% chez les hommes homo ou bisexuels.
En vidéo, une bonne nouvelle célébrée par la communauté

Cette vidéo est hébergée par youtube.com
En l'affichant, vous acceptez ses conditions d'utilisation
et les potentiels cookies déposés par ce site.

Pour s’adresser aux hommes gays et bisexuels, #PARISSANSSIDA a créé le personnage de Dr Naked , mis en scène dans des vidéos, des publicités et présent lors d’événements comme les Solidays et la marche des fiertés LGBTQI+.

Cette vidéo est hébergée par youtube.com
En l'affichant, vous acceptez ses conditions d'utilisation
et les potentiels cookies déposés par ce site.

  • #PARISSANSSIDA a également conçu l’offre VIH TEST , le dépistage du VIH sans frais et sans ordonnance dans tous les laboratoires de Paris et des Alpes-Maritimes.
  • #PARISSANSSIDA soutient le développement d'offres de santé sexuelle adaptées aux besoins des communautés dans leur diversité à travers ses partenaires Afrique Arc-en-ciel, Aremedia, Le 190 ou encore Le Kiosque / Checkpoint.
Enfin, avec l’association Acceptess-T, #PARISSANSSIDA crée un réseau d’accueil et d’accompagnement des transidentités dans les administrations parisiennes et les services d’accès au droit de la capitale.

Tourisme et rayonnement international

Paris est fièr⸱e d'être une capitale LGBT-friendly reconnue à l'international
Crédit photo : Ville de Paris

Un tourisme LGBTQI+ pour tou·te·s!

La Ville de Paris soutient la création d’une association qui réunira les associations LGBTQI+, l'Office du Tourisme de Paris, les professionnels du tourisme, des partenaires privés et les institutions du territoire. Elle aura vocation à intégrer les réseaux internationaux existant comme l’International Gay and Lesbian Travel Association, l’Inter-Pride pour la World Pride ou l’European Pride Organizers Association pour l’Euro Pride afin de candidater à l’accueil de grands événements internationaux mais aussi d’assurer et d’assumer le positionnement de Paris sur le secteur LGBTQI+.
Les bénéficiaires de ces retombées économiques seront incités à en partager le fruit avec les associations LGBTQI+ parisiennes, pour financer des initiatives nouvelles et accompagner celles déjà existantes. Cette association sera ainsi le vecteur de la promotion de Paris comme destination LGBTQI+ à l’international mais aussi à l’échelle plus locale, en mettant en avant des projets associatifs, culturels, militants, etc.

Accueil d'événements internationaux tel que les Gays Games

Paris a accueilli , du 4 au 12 août 2018, la 10e édition des Gay Games, les Mondiaux de la diversité. Organisée tous les quatre ans, il s’agit de la plus grande manifestation sportive, culturelle et festive du monde, ouverte à tout·e·s, pour tous les âges.
Paris 2018 Gay Games
Paris 2018 Gay Games
Crédit photo : Gay Games
A l’occasion de cet événement, la capitale a tenu à sensibiliser à la lutte contre l’homophobie dans le sport et à poursuivre les actions engagées avec la Fédération Sportive Gaie et Lesbienne (FSGL) dans le cadre de l’accueil de l’Euro 2016.
Au programme, des interventions en milieu scolaire, des animations sportives, un cycle de conférences sur « Le sport, outil de lutte contre les discriminations, source de bien-être et de santé, levier d’accessibilité et d’égalité », une exposition, la création d’outils de formation aux questions LGBTQI+, des actions de prévention santé et une stratégie d’accueil touristique dédiée.
Gays Games Paris 2018
3 000 bénévoles, 100 000 visiteur·euse·s, ainsi que 12 000 participant·e·s venant de plus de 70 pays.
Une trentaine de sites sportifs et culturels de la Ville de Paris ont été mis à disposition (les stades Jean Bouin et Charléty, les Bois de Boulogne et de Vincennes, la Halle Carpentier, les Arènes de Lutèce ou encore l’Hôtel de Ville).

Les journées de visibilité

26 octobre 2021 : journée internationale de visibilité intersexe

Drapeau pour la journée internationale de visibilité intersexe
Représentation pour la journée internationale de visibilité intersexe ©Morgan Carpenter
Crédit photo : Ville de paris /DDCT /Service Égalité, Intégration, Inclusion
La couleur jaune a longtemps été considérée comme une couleur intersexe, ni bleu ni rose. Le violet a également été utilisé dans le même but.
Le drapeau ci-dessus, conçu par Morgan Carpenter, représente un cercle ininterrompu et sans ornement, symbolisant la plénitude et la complétude. La lutte pour l'autonomie corporelle et l'intégrité génitale symbolise le droit d'être qui et comment on souhaite être.
Ce symbole est disponible gratuitement pour une utilisation par toute personne ou organisation intersexe qui souhaite l'utiliser, dans un contexte communautaire affirmant les droits de l'homme.

23 septembre 2021 : journée Internationale de la Bisexualité et sa visibilité Bi+ « Bi+Visibilité Day »

Bi’Cause organise, en lien avec les ActupienNEs,, FièrEs, le MAG Jeunes LGBT+ et SOS homophobie une présentation du rapport d’enquête sur la biphobie et la panphobie, une initiative soutenue par l'Inter-LGBT et la Ville de Paris, le jeudi 23 septembre dès 19h 30 à l’espace Jean Dame, 17 rue Léopold Bellan 75002 Paris. Entrée gratuite (sans inscription préalable) sur présentation du pass-sanitaire.

26 avril 2022 : journée de visibilité des lesbiennes

La Ville de Paris apporte son soutien à la visibilité des lesbiennes. L’axe 7 de son plan LGBTQI+ lancé en 2018 a permis le renforcement et l’accompagnement des actions du milieu associatif LGBTQI+
Depuis 2020, la Ville a renforcé son financement aux associations, notamment :
- SOS Homophobie qui rappelle dans son rapport annuel que malgré la Journée Internationale de la visibilité Lesbienne, les lesbiennes sont invisibilisées à tous les échelons de la société, même au sein de la communauté LGBTQIA+, alors qu’elles sont confrontées autant que les gays au rejet de leur orientation sexuelle.
300 cas d’actes spécifiquement lesbophobes ont ainsi été rapportés à l’association en 2020. Les lesbiennes sont particulièrement ciblées dans l’espace public : 58% des agressions physiques lesbophobes dans les lieux publics visent des couples, contre 21% pour les hommes.
  • le Centre LGBTQI+ d’Ile-de-France cherche à pallier l’invisibilité des lesbiennes au sein de la communauté LGBT en leur permettant de se retrouver lors d’une permanence non-mixte intitulée « le vendredi des femmes ».
  • Cineffable organise chaque année le Festival International du Film Lesbien et Féministe de Paris, afin de mettre en lumière le cinéma lesbien.
  • L’ARCL, fond de documentation des cultures lesbiennes, met à disposition du public et de ses adhérentes des ouvrages traitant des mouvements lesbiens.
  • Fédération Sportive LGBT+ propose un cadre sécurisant pour la pratique du sport de toutes et tous, et notamment en faveur des lesbiennes, souvent victimes de discriminations dans les clubs sportifs grand public.
  • Les Dégommeuses, au-delà d’être une association de football féminin qui accueille des lesbiennes, lutte activement contre les discriminations, notamment sexistes et lesbophobes, dans le sport
  • L’InterLGBT milite pour une meilleure représentation des lesbiennes dans notre société, notamment pour une meilleure prise en charge de leur santé et une plus grande reconnaissance au sein de nos institutions.
  • GARCES qui est l'acronyme de l'association du Groupe d'Actions et de Réfléxions Contre l'Environnement Sexiste. A l'occasion de la visibilité lesbienne, durant deux semaines (du 14 au 25 Mars), l'association organise un évènement nommé la quinzaine gouine avec un programme riche et varié, de la campagne de sensibilisation sur la santé sexuelle, aux conférences, projections et ateliers créatifs.
En 2021, dans le cadre de l'Observatoire parisien des LGBTQI+phobies, un groupe de travail « visibilité lesbienne » réunissant 8 directions de la Ville de Paris et 17 associations volontaires a été initié. Trois réunions ont permis d'élaborer des propositions d'actions en cours d'instruction afin d'alimenter le plan de lutte contre les LGBTQI+phobies.
Paris s'engage pour la mémoire de lesbiennes engagées avec notamment :
l'inauguration en 2021 du jardin Monique Wittig (dans le 14e arrondissement), mentionnant ses qualités d'écrivaine et de militante lesbienne féministe :
Crédit photo : Ville de Paris
et l'exposition exceptionnelle du Mémorial de la Shoah « Homosexuels et lesbiennes dans l'Europe nazie » prolongée jusqu'au 20 mai 2022.
Dès 2022, la Ville a décidé d'agir contre l'invisibilité des lesbiennes en proposant mardi 26 avril 2022, des évènements à l'Auditorium de l'Hôtel de Ville :
À 14h le spectacle de Tahnee, humoriste, est proposé aux agent.es suivi à 18h d'une exposition des Archives Recherches et Cultures lesbiennes et à 19h une projection tout public de CINEFABLE.

31 mars 2022 : journée de visibilité des personnes transgenres

La Ville de Paris apporte son soutien à la visibilité des personnes transgenres.
L’axe 6 du plan LGBTQI+ lancé en 2018 a permis le lancement d’actions en faveur des publics transgenres et intersexes.
Au sein des services publics parisiens :
  • Dans les mairies d’arrondissements
La DDCT, direction qui impulse la territorialisation des politiques et gère les services administratifs des des mairies d’arrondissements a produit une note administrative interne pour l’application de la loi du 18 novembre 2016, comprenant la déjudiciarisation du processus de changement de prénom, devenue du ressort du service d’état civil des mairies. En complément, des sensibilisations animées par l'association OUTrans auPrès des agent.es d'état civil permettent de mieux appréhender le quotidien des personnes transgenres et les bonnes postures à adopter pour leur garantir le meilleur accueil.
  • Dans les Points d'accès au droit (PAD), Maison de la justice et du droit (MJD) et commissariats
La Direction des affaires juridiques (DAJ) et la Direction de la Police Municipale et de la Prévention (DPMP) ont formé les personnels des PAD, MJD et les intervenants sociaux des commissariats (ISC) à la transidentité, grâce à des sessions animées par les associations Acceptess-T et Vers Paris Sans Sida.
  • Une permanence LGBT du bus du barreau de Paris solidarité a lieu chaque dernier lundi du mois sur le parvis de la mairie du 11e arrondissement, de 12h à 15h.
Le Réseau d’Aide aux Victimes LGBTQI+ de la Mairie du 19ème arrondissement s’est réuni le 1er février 2022 autour du sujet de la transidentité avec notamment des interventions du service d’Endocrinologie et Diabétologie Pédiatrique de l’Hôpital Robert Debré et de l’association Espace Santé Trans.
Le lundi 28 mars à 19h la Mairie du 19ème arrondissement organise la projection du film d’Océan avec la présence du réalisateur https://www.paris.fr/evenements/projection-debat-ocean-17993
  • Au sein des services de la Ville,
La Direction des Ressources Humaines (DRH) a revu la procédure d’accompagnement des agent·es en transition pour une meilleure reconnaissance sociale et administrative du genre ressenti au travail.
En 2021, pour la première fois, la Ville a communiqué auprès des agent·es à l’aide d’un dépliant intitulé « Transidentité au travail, ensemble agissons ! ».
Le 31 mars 2022, une sensibilisation des agent.es est proposée à travers le spectacle « Dans la peau de la Panthère » d’Anne-Gaëlle Duvochel suivi d’un échange avec la salle.
  • En 2021, la Ville a renforcé son financement aux associations, notamment Acceptess-T, Espace Santé Trans et Prévention Action Santé Travail pour les transgenres ( PASTT).
  • Elle a également soutenu l'élaboration du guide « Accueil et accompagnement des personnes LGBTQI dans l’hébergement » de la Fédération des Acteurs de la Solidarité Ile-de-France
  • L’observatoire parisien LGBTQI s’est réuni en janvier 2022 et a partagé les conclusions du groupe de travail sur l’accueil des personnes trans qui a réuni 3 fois en 2021 les services de la Ville et les associations partenaires. Les principales propositions d’actions concernent notamment le renforcement et la pérennisation de sensibilisations/formations, la facilitation d’accès à l’hormonothérapie, la prise en compte des mineur·es transgenres, la facilitation des démarches de parentalité pour les personnes transgenres.

Journée mondiale de lutte contre l'homophobie et la transphobie

La journée mondiale de lutte contre l’homophobie et la transphobie se déroule chaque année le 17 mai, en référence au 17 mai 1990, date à laquelle l’OMS a retiré l’homosexualité de la liste des maladies mentales.
À cette occasion, Anne Hidalgo remettra à l’Hôtel de Ville le Prix international 2022 pour les droits des personnes LGBTQI+.

Ce prix accorde chaque année, une distinction honorifique, accompagnée d’une subvention, aux personnalités et associations engagées dans cette cause.
En 2021, le Prix international 2021 pour les droits des personnes LGBTQI+, a été remis durant la Conférence mondiale pour les droits et l’inclusion des jeunes LGBTI organisée par le MAG Jeunes LGBT et OutRight Action International.

Cette année 2022 :
  • L’exposition « Sport et discriminations » de la Ville de Paris sera exposée au lycée Montaigne (75006) à l’occasion d’un tournoi de football inclusif organisé le samedi 14 mai par l’Éducation Nationale, en partenariat avec les dégommeuses
  • Le Centre Paris Anim' Jacques Bravo , dans le 9e arrondissement propose le 17 mai à 20h avec la Compagnie des perspectives Nuits Rhénanes : deux pièces de théâtre traitant de lutte contre l’homophobie : Le bain de Jean-Luc Lagarce suivi de C'était de l'amour pourtant de Bruno Dairou. Évènement gratuit sur inscription
  • Au Centre Paris Anim' Victor Gelez dans le 11e arrondissement, ce sont les Fiertés qui sont mises à l’honneur au centre, avec une série d’ateliers et d’événements arc-en-ciel gratuits et ouverts à tou.te·s ! notamment, introduction au Voguing Le 17 mai, atelier avec Melvin Hans de danse urbaine avec des poses inspirées du mannequinat, issue des communautés afro-américaines LGBT des années 70. https://www.paris.fr/evenements/trimestre-des-fiertes-au-centre-victor-gelez-18803
  • La Mairie du 19ème arrondissement de Paris organise dans le cadre du Mois des mémoires  :
· du 16 au 23 mai une exposition « Parcours de demandeur·se·s d’asile LGBTQI+ » par l’ARDHIS et Xavier Héraud dans le Hall de la Mairie du 19ème arrondissement
· vendredi 20 mai à 19h une table ronde le : « Les LGBTQI+ d’ici et d’ailleurs » en partenariat avec Shams-France dans la Salle des Fêtes de la Mairie du 19ème arrondissement
- La Bibliothèque Claude Levi-Strauss – 41 avenue de Flandre, 7501917 propose le 17 mai une table thématique et le lancement du nouveau rayonnage d’essais LGBTQI+ ainsi qu’un dépliant de sélections coups de cœur
- L’association Front Runners de Paris https://frontrunnersparis.org/ est un club de course à pied LGBTQI+ & Allié.e.s ouvert à toutes et à tous. À l'occasion de la Journée mondiale contre l'homophobie, la transphobie et la biphobie, l'association propose un entraînement de course à pied ouvert à toutes et à tous dans le beau parc des Buttes-Chaumont, le mardi 17 mai 2022 à 19h20 https://www.paris.fr/evenements/entrainement-de-course-a-pied-ouvert-a-toutes-et-a-tous-19396
- le vaisseau Centre s’associe au Festival transdisciplinaire indiscipliné Jerk off et s’amarre au Pink Screens Films festival pour une séance de courts métrages belges au bénéfice de la Journée mondiale contre l’homophobie et la transphobie, pour la seconde année consécutive Participation gratuite sur inscription : https://www.paris.fr/evenements/pink-screens-film-festival-19591

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations