Ouvrir la recherche
Service

Les mesures prises en cas de pics de pollution

Mise à jour le 17/09/2019
Pour protéger ses habitants, la Ville de Paris prend des mesures lorsque des pics de pollution atmosphérique se produisent. D'autres mesures sont prises par la Préfecture de Police.
Le renforcement de la règlementation a entrainé une augmentation des pics de pollution. Ces pics affectent la santé mais seulement quelques jours par an. La pollution chronique, tout le reste de l’année, qui a l’impact le plus important pour notre organisme, doit être également combattue.

Procédure

La procédure interdépartementale organise une série d'actions et de mesures d'urgence afin de réduire l'émission de polluants dans l'atmosphère en cas de pic de pollution. L'objectif est de limiter les effets sur la santé humaine et sur l'environnement.
Elle concerne la région Île-de-France, et s'applique à 3 polluants :
  • Ozone (O3
  • Dioxyde d'azote (NO2)
  • Particules (PM10))
Elle comporte deux niveaux de gravité croissante :
  • Le seuil d'information et de recommandation correspond à un niveau de concentration de polluants dans l'atmosphère au-delà duquel une exposition de courte durée présente un risque pour la santé humaine de groupes particulièrement sensibles au sein de la population et qui rend nécessaires l'émission d'informations immédiates et adéquates à destination de ces groupes et des recommandations pour réduire certaines émissions.
  • Le seuil d'alerte correspond à un niveau de concentration de polluants dans l'atmosphère au-delà duquel une exposition de courte durée présente un risque pour la santé de l'ensemble de la population ou de dégradation de l'environnement, justifiant l'intervention de mesures d'urgence.
Procédure en cas de pics de pollution
Airparif
En Île-de-France, un arrêté inter-préfectoral définit les conditions d'information et d'alerte en cas d'épisode de pollution atmosphérique ainsi que les mesures à mettre en œuvre dans cette situation par le Préfet de police.

Recommandations

Le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) souligne que la situation lors d'un épisode de pollution ne justifie pas de mesures de confinement. Il convient donc de :
  • Maintenir les pratiques habituelles d’aération et de ventilation
  • Éviter les grands axes de circulation dans la mesure du possible
  • Privilégier les mobilités actives telles que la marche et le vélo, ou les transports en commun
  • Pour les conducteurs, favoriser le covoiturage ou l'utilisation de véhicules peu polluants (électrique ou GNL), réduire la vitesse et adopter une conduite souple
  • Pour le chauffage : ne pas utiliser les dispositifs de chauffage au boi
Le Haut conseil recommande aux patients souffrant d'une pathologie chronique, asthmatiques, insuffisants respiratoires ou cardiaques de d'adapter leur traitement de fond si nécessaire, d'être vigilants par rapport à toute aggravation de leur état et de ne pas hésiter à consulter leur médecin.
Les Francilien·ne·s doivent être attentifs à :
  • Éviter l’utilisation des feux de cheminées (foyers ouverts) s’ils sont utilisés en agrément ou en chauffage d’appoint
  • Respecter scrupuleusement les interdictions des activités de brûlage de déchets verts (y compris les déchets agricoles)
  • Pour les émetteurs industriels, s’assurer du bon fonctionnement des dispositifs de dépoussiérage

Informations pratiques : circulation et stationnement

Gratuité du stationnement résidentiel

La gratuité du stationnement résidentiel concourt à réduire les émissions de polluants dans l'atmosphère en incitant les riverains à privilégier les transports en commun.
Attention, comme elle ne concerne que le stationnement résidentiel, elle n'est applicable qu'au sein des zones de stationnement résidentiel habituelles de l'usager.
En cas de pic de pollution rendant le stationnement résidentiel gratuit, déclaré postérieurement à la prise d’un abonnement hebdomadaire, la validité de ce dernier est prolongée du nombre de jours de gratuité décidé officiellement.
En cas de jour de pollution ayant conduit à ce que le stationnement résidentiel soit déclaré gratuit, si vous avez déjà acquitté la taxe pour tout ou partie de la journée considérée, la durée de validité du ticket d’horodateur incluant la date du jour déclaré gratuit est automatiquement prorogée d’un jour. Ceci est également valable pour un épisode de pollution de plusieurs jours consécutifs.

Gratuité éventuelle et partielle de Vélib'

En complément des mesures de gratuité du stationnement résidentiel, la Ville peut mettre en place la gratuité de l'abonnement à la journée pour Vélib'.

Les mesures de la Préfecture de Police

  • Vitesse maximale autorisée abaissée de 20 km/h
  • 110 km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130 km/h
  • 90 km/h sur les portions d'autoroutes et de voies rapides normalement limitées à 110 km/h
  • 70 km/h sur les portions d'autoroutes, de voies rapides et de routes nationales et départementales normalement limitées à 90 km/h
  • 60 km/h sur le boulevard périphérique à Paris
  • Renforcement des contrôles techniques, de vitesse et de pollution des véhicules
En règle générale, il est préférable de différer les déplacements dans la région d’Ile-de-France, de contourner l’agglomération de Paris, pour le trafic de transit, et d'emprunter prioritairement les réseaux de transport en commun.
Pour les usagers de la route, il est conseillé de :
  • Différer leurs déplacements dans la région d’Ile-de-France
  • Contourner l’agglomération de Paris, pour le trafic de transit
  • Emprunter prioritairement les réseaux de transport en commun
  • Privilégier les modes actifs de déplacement (marche, vélo…), le covoiturage ou l'utilisation de véhicules peu polluants (électrique, GNL…)
  • Respecter les conseils de conduite propre
  • Réduire leur vitesse sur l’ensemble de l’Île-de-France
La Ville appelle tous les Parisien·ne·s à se conformer à ces mesures de prévention, et rappelle qu’au-delà des mesures qui relèvent de la Préfecture de Police, il est indispensable que chacun adapte ses comportements, notamment en empruntant prioritairement les réseaux de transports en commun, le covoiturage ou l'utilisation de véhicules peu polluants (électrique, GNL…).

Recommandations pour la Ville

  • L’arrêt de l’utilisation de tous les véhicules municipaux qui ne soient pas strictement indispensables et celui des outils d’entretien non électriques
  • L’envoi de consignes aux encadrants d’activités municipales demandant de limiter des promenades et activités extérieures pour les plus jeunes ou les activités extérieures et sportives intenses (même en intérieur) et les compétitions sportives pour les enfants
  • L’adaptation des activités proposées aux personnes âgées dans les clubs municipaux et dans les EHPAD (privilégier les activités calmes, proscrire celles qui pourraient faire respirer des solvants/dissolvants (atelier de peinture,…), le personnel de ces structures est particulièrement attentif aux signes de gêne ou de détresse respiratoire, de même que les agents qui interviennent au domicile des personnes âgées. Les aides à domicile prenant en charges les personnes âgées isolées ont été mises en alerte afin de signaler les usagers souffrant d'insuffisance respiratoire
  • La diffusion renforcée des messages de prévention sanitaire

Arrêtés instaurant les conditions de gratuité du stationnement à Paris

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr et de mieux répondre à vos attentes, vous pouvez exprimer votre opinion et nous laisser un commentaire ci-dessous.