Ouvrir la recherche
Entretien

Mathilde Larrère : "La Bastille est un concentré des mémoires révolutionnaires du 19e siècle"

Mise à jour le 15/01/2020
L’historienne Mathilde Larrère, membre du comité scientifique qui a choisi les motifs parsemés sur la place de la Bastille, nous explique l'importance de la colonne de Juillet dans la mémoire de la capitale.
Elle attire tous les regards. Au centre de la place de Bastille, au croisement des 4e, 11e et 12e arrondissements, en cours de réaménagement, la colonne de Juillet est désormais facilement accessible à pied. Mais quelle est donc l'histoire de ce monument ?
L’historienne Mathilde Larrère, membre du comité scientifique qui a choisi les motifs parsemés sur la place, nous explique son importance. Entretien.
Mathilde Larrère
Jean-Baptiste Gurliat / Ville de Paris

Dans quelles circonstances est née la colonne de Juillet ?

C’est une colonne qui a été construite sous la monarchie de Juillet. La première pierre a été posée en 1831. Il s’agit d’une décision habile du régime de Louis-Philippe pour célébrer à la fois la révolution de 1789 et la révolution de 1830 [qui met fin au régime du roi Charles X et permet à Louis-Philippe d’accéder au trône, ndlr]. C’est aussi une forme de "réponse" à l'édification d'une colonne place Vendôme. Napoléon 1er l'avait fait ériger après la victoire d’Austerlitz pour célébrer la Grande Armée.

Qu'il y a-t-il à l'intérieur de cette colonne ?

La colonne est notamment le tombeau des victimes des journées révolutionnaires de 1830 et de celles de la Révolution de février 1848.
Intérieur de la colonne de Juillet sur la place de la Bastille
Intérieur de la colonne de Juillet sur la place de la Bastille
Jean-Baptiste Gurliat / Ville de Paris

Que représente l’ange ailé situé en haut de la colonne ?

C’est un génie, une forme allégorique de la liberté. Or, d’habitude, la liberté est représentée par une femme, avec le glaive, le bonnet phrygien… Pour la colonne de Juillet, on a choisi à l'époque une forme masculine pour éviter toute confusion avec la République.

Une série de pavés colorés ont été installés sur la nouvelle place : pourquoi ces rappels mémoriels ?

Ces différents pavés colorés permettent de montrer que la Bastille a été le lieu majeur de révolutions collectives. Pour moi, Bastille est un concentré des mémoires révolutionnaires du 19e siècle. Il existe peu d'espaces parisiens à concentrer autant de symboles forts de ces révolutions.

Beaucoup de visiteurs étrangers viennent à la Bastille pour retrouver des traces de la révolution de 1789. Pourquoi un tel intérêt international ?

Place de la Bastille le 29 Octobre 2019
Place de la Bastille le 29 Octobre 2019
François Grunberg / Ville de Paris
1789 est "la mère des révolutions" comme l’a écrit Victor Hugo. A l'époque, les journaux étrangers ont suivi de près le cours de la Révolution. Par exemple, des pièces de théâtre relatant les événements ont été jouées dans des théâtres anglais dès 1789. La Bastille est désormais devenue un lieu de tourisme historique, une référence dans le monde entier. Les Américains appellent, par exemple, notre fête nationale "The Bastille Day". Même si la prison de la Bastille de 1789 n’était pas située au centre de la place actuelle : elle se trouvait près de l’actuel boulevard Henri IV et de la rue Saint-Antoine.
Les secrets de la colonne de Juillet
Haut de 52 mètres, le monument, actuellement non ouvert au public, recèle de nombreuses surprises. Le canal Saint-Martin coule sous la colonne : les fondations qui supportent le monument ont été construites à cheval sur la voie d’eau. Depuis le péristyle intérieur, deux ouvertures offrent une vue plongeante sur le canal et sur les bateaux qui y circulent. De part et d’autre du canal, deux cryptes se déploient en demi-cercle. C’est là qu’ont été placés les corps des 700 victimes des révolutions de juillet 1830 et février 1848. Pas moins de 179 500 kg de bronze ont été nécessaires pour fabriquer la colonne de Juillet. Autre particularité : l’intérieur est creux. Un étroit escalier de 200 marches permet d'accéder au sommet.
Classée monument historique en 1995, la colonne de Juillet ouvrira à la visite cette année, après un long chantier de restauration. Pour tout connaître sur son Histoire, nous vous conseillons le site officiel consacré à la colonne.

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr, nous vous invitons à faire part ci-dessous de votre commentaire ou suggestion.

Paris.fr utilise des cookies à des fins statistiques, pour le fonctionnement des vidéos ou fonctionnalités de partage par des services tiers. En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.