Ville de Paris

Actualité

Agriculture urbaine : Paris Sème et soutient 17 projets

Mise à jour le 03/12/2021
Sommaire
Revenir en haut
En réponse à l'appel à projets Paris Sème, dispositif de soutien destiné à renforcer la capacité d’investissement des acteurs de la filière agricole de proximité, 17 porteurs ou porteuses de projets ont été sélectionnés. Découvrez leurs propositions pour rapprocher l'agriculture des citadins.
Lancé en juin 2021 l’appel à projets Paris Sème vise à soutenir, au travers de subventions en investissement, des projets relevant des secteurs de la production agricole primaire, de la transformation et de la commercialisation de produits agricoles ou de l’aquaculture.
Les projets, qui doivent bénéficier majoritairement aux Parisien.nes, ont été sélectionnés sur la base des critères suivants :
  • Qualité environnementale du projet,
  • Services rendus au territoire parisien et à ses habitants ,
  • Modèle économique du projet, viabilité économique et financière de la structure candidate,
  • Pertinence de la stratégie de développement de la structure candidate et contribution du projet au développement économique de Paris et à l’innovation.
Les structures relèvent de l’économie sociale et solidaire ou ont présenté un projet relevant de l’immobilier d’entreprise, conformément au règlement de l’appel à projets.

Les lauréats

Brasserie associative des regards

L'association dont l’objectif est de recréer le lien entre les citoyens et la production agricole a proposé d'aménager deux houblonnières agroforestières multiproductives et pédagogiques au Parc de la Villette (75019), espace sur lequel le projet est lauréat Parisculteurs 4, et au jardin des petites rigoles (75020) afin d’alimenter la brasserie qu’elle exploite dans le 20e.

Céleste

L'association a proposé de réaliser l'aménagement d’une pépinière de quartier au sein du square Louis Lumière (20e). Le projet comporte notamment un poulailler participatif et une plateforme de compostage avec pour objectif de travailler en agriculture urbaine autour du recyclage des produits résiduels urbains. Ce projet permettra la distribution aux Parisiens.nes en circuit ultra court de produits issus de la culture locale de plants et d'agir pour la sensibilisation et la formation des habitants.

Croque ta ville

L'association dont le projet, intitulé Le lopin, a été lauréat Parisculteurs 4 sur le site de l’Ecole des métiers de la gastronomie (19e) permettra la distribution aux Parisiens.nes en circuit ultra court de produits frais et transformés, issus du potager cultivé selon les principes de l'agroécologie par les élèves de l'établissement de formation.

Suzanne

Cette entreprise agricole, dépendante de la société Cultures en Ville développe deux projets à Paris :
- La création d'une ferme urbaine productive et pédagogique sur le toit de la médiathèque Françoise Sagan (10e) afin de permettre la distribution aux Parisiens.nes en circuit ultra court de produits frais issus de la ferme. Il s'adressera en premier lieu aux habitants du quartier et aux usagers de la médiathèque.
- La réalisation d'aménagements pour l'accueil du public sur une ferme urbaine, installée, dans le cadre des appels à projets Parisculteurs, sur deux toitures d’équipements sportifs dépendant du parc municipal Suzanne Lenglen (15e) et exploitée depuis 2020.

Cultures en Ville

L'entreprise propose le projet Sylvia : la création d'une agroforêt comestible en transformant une friche urbaine en lieu de production, sur le site du Campus Jourdan de l’ENS (14e) pour lequel elle a été lauréate de l'appel à projets Parisculteurs 4. Sera mise en place une production agricole, notamment de fruits à coques et des activités tournées vers les habitants et étudiants en particulier.

Urbagri

Le projet porté par cette entreprise vise à créer, sur un espace total de près de 3 hectares, un écosystèm e agri-viticole autour de l’économie circulaire à travers un vignoble en polyculture, une forêt comestible (champignons, fruitiers, fleurs sauvages et bacs de culture) et un jardin en toiture, sur le site de l’hippodrome de Vincennes (12e). Il s’agit d’un projet ambitieux, issu de l’appel à projets Parisculteurs saison 2, qui offrira une production agricole distribuée en circuit ultra court auprès des restaurants du site et des Parisiens.

Vergers Urbains

Le projet de l'association consiste à améliorer l'aménagement du Jardin des Traverses sur le site de la Petite ceinture (18e) pour lequel un collectif dans lequel figure Vergers Urbains a été désigné lauréat Parisculteurs de la saison 3. Le projet prévu vise à constituer un lieu de production, transformation, distribution, consommation et formation sur les enjeux de biodiversité, d’agriculture urbaine et d’alimentation. Il sera un espace ressource dans la mise en commun des savoirs, la création d’activités et la coopération entre les habitants et les acteurs locaux. Il permettra d'animer et d'ouvrir au public un nouveau tronçon de la petite ceinture de plus de 800 mètres de long dans le 18e.

Ric Rac

Le projet porté par cette association a pour objet la réalisation d'une serre de production, d’un poulailler et d’un verger, via la valorisation et le réemploi de matériaux, sur le site de Métropole 19 (19e) de la RIVP pour lequel il a été lauréat de l’appel à projets Parisculteurs Saison 4. Ce projet permettra la distribution aux Parisiens.nes en circuit ultra court de produits issus d'un nouveau site d'agriculture urbaine mais également le renforcement d es actions de végétalisation de l'association dans le quartier.

La Sauge

Le projet de l’association consiste à lancer une nouvelle dynamique sur la Prairie du Canal à Bobigny (93), première ferme urbaine de La Sauge installée depuis 2017. Elle prévoit de renforcer les outils de production de la pépinière participative de la ferme, le système d’autoproduction pour les Parisiennes et les Parisiens et la Recherche et Développement en fertilisants naturels.

Le paysan urbain grand Paris

Cette entreprise, déjà exploitante de la ferme Charonne installée sur le toit du réservoir d’eau non potable d’Eau de Paris (20e), porte l’ambition d’augmenter les capacités productives en fleurs et plantes médicinales de ce site et de renforce r la valeur environnemental e de la production par l'achat de fonds sub- irrigant s (économie d'eau) et l'installation de panneaux photovoltaïques . La ferme de Charonne , par la diversité de ses activités, permet de montrer les services rendus à la Ville par l’agriculture urbaine, en étant ouverte aux publics parisiens et très facilement accessible.

Les fourmis qui jardinent

Le projet de cette association consiste à installer une serre sur le site de la Ferme Dunois (13e), ferme urbaine maraîchère et pédagogique installée sur le toit d’une école via Parisculteurs saison 3, afin de produire des plants dans le cadre d’un projet de pépinière de quartier. Ce projet, dont un des objectifs est de soutenir l'agriculture urbaine en tant que voie professionnelle, permet la distribution aux Parisiens.nes en circuit ultra court de proximité, de produits issus de la ferme urbaine et participe activement à la transition écologique et la résilience de la ville dans un quartier dense en logements sociaux.

Plein air

Le projet de l'association vise à développer un projet d’école de floriculture responsable au sein de de la ferme florale existante sise sur le site du réservoir de Belleville (20e) qui produit et distribue depuis 2018, aux Parisiens.nes et/ou aux fleuristes du quartier en circuit ultra court de proximité, des fleurs se saison. Ce projet de développement nécessite un investissement en termes de serre, d’outils et de matériel.

Urbanescence

Cette association a développé, sur le tronçon de la Petite Ceinture (13e) et dans le cadre des appels à projets Parisculteurs, le projet 13’Infuz, projet de production et de confection de tisanes locales sans intrants et cultivées à la main, mais également un lieu d’accueil et de sensibilisation à la biodiversité urbaine et à la transition écologique des territoires. Le projet porté consiste à réaliser des aménagements nécessaires à l'accueil du public sur le site et de renforcer ses capacités logistiques bas carbone.

Ferme florale urbaine

Cette entreprise a installé, sur les toits terrasses de l’hôpital Robert Debré de l’APHP (19e), un projet de ferme florale dans le cadre des appels à projets Parisculteurs et projette une nouvelle exploitation au Parc des Lilas de Vitry-sur-Seine (94). Le projet a pour objectif de développer une activité de pépinière sur ces sites pour faciliter les semis, d’augmenter ses capacités de livraison à vélo, notamment vers Paris, d’améliorer les conditions de travail pour ses salariés ainsi que ses capacités de stockage.

Pépins production

Le projet porté par cette association, qui installe et exploite des pépinières urbaines dans Paris, consiste à optimiser ses processus de production et opérer un changement d'échelle qui nécessite la réalisation d'études, l'acquisition de matériels et de logiciels informatiques. Le but : permette la distribution, en circuit ultra court, de plantes issues de plusieurs pépinières urbaines dédiées au réemploi des plantes aux Parisiens.nes, mais également aux agriculteurs urbains du territoire parisien.

Quartier maraicher

Cette association exploite plusieurs sites d’agriculture urbaine dans Paris, dans les 11e et 12e, issus des appels à projets Parisculteurs. Le projet de développement consiste à compléter les équipements de production des différents sites, actuels et futurs, afin d’améliorer les conditions de cultures, accompagner une augmentation, une montée en qualité et une diversification de ses productions maraîchères distribuées dans le cadre de circuits ultra courts.

Veni verdi

L’association est bien implanté e à Paris où elle mène des activités autour de l'agriculture urbaine, notamment auprès des publics scolaires. Le projet porté par cette association consiste à construire des composteurs, des séchoirs solaires et à acquérir un vélo cargo pour optimiser la production, la valorisation des déchets et la transformation des récoltes sur les sites existants de l’association, issus des appels à projets Parisculteurs, le collège Pailleron (19e) et le conservatoire Bizet (20e).

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr, nous vous invitons à faire part ci-dessous de votre commentaire ou suggestion.

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations