Évènement

[spectacle] Underdogs • Anne Nguyen

Du jeudi 11 au vendredi 12 janvier 2024
Dans "Underdogs", trois interprètes – une femme et deux hommes, expriment les liens personnels et émotionnels qui les relient à l’étymologie de leur propre danse. Sur fond de musique soul évocatrice du climat politique des années 70 aux Etats-Unis, l’énergie explosive de leurs corps s’ancre dans la nature rebelle des mouvements populaires pour la cause des sous-estimés, des laissés-pour-compte de notre société, les « underdogs ».
Les “underdogs” sont ceux que l’on donne perdants, ceux sur qui l’on ne parie pas. Ce sont ceux qui font partie du paysage urbain et sur lesquels notre œil se pose sans oser s’attarder.
Dans cette pièce chorégraphique, Anne Nguyen explore la manière dont l’imagerie urbaine traverse nos corps et quelles empreintes elle nous laisse. Quelles influences nous réapproprions-nous, à quels personnages nous identifions-nous pour construire nos personnalités, nos états de corps ? La danse hip-hop, danse urbaine par excellence, se nourrit de tout ce qui questionne les normes. Le danseur détecte avidement tout signe de transgression et le transforme en geste créatif.

« Lorsque j’observe un danseur, tous ces signes intériorisés me touchent. Car la danse hip-hop puise ses inspirations dans les postures, les gestes et les énergies des personnages des clubs et des rues populaires de l’Amérique des années 70. Dans Underdogs, les danseurs explorent la source de leur gestuelle : à quels symboles, à quels marqueurs sociaux se rattache-t-elle ? Quels liens personnels et émotionnels les danseurs entretiennent-ils à l’étymologie de leur propre danse ? Dans quelle mesure l’énergie explosive de leurs corps s’ancre-t-elle dans la nature rebelle des mouvements populaires pour la cause des “underdogs”, des laissés-pour-compte de notre société ? » —

Anne Nguyen
chorégraphe
Par leur danse, les interprètes incarnent une imagerie urbaine parfois provocatrice, parfois transgressive, parfois oppressante, parfois libératrice. En plongeant dans différents états, ils explorent l’inconscient collectif qui les rassemble et se livrent à un processus profond d’introspection. Sur fond de musique soul évocatrice du climat politique des années 70 aux États-Unis, ils confrontent avec fierté la masse invisible de leur héritage urbain. À travers le regard de l’autre et en faisant face à leurs propres antagonismes, les interprètes mettent en évidence les liens profonds qui les unissent et les choix qui font d’eux des individus à la personnalité pleinement assumée.

Cette vidéo est hébergée par youtube.com
En l'affichant, vous acceptez ses conditions d'utilisation
et les potentiels cookies déposés par ce site.

Mise à jour le 03/01/2024

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations