Évènement

On a vu « Passeport », la nouvelle pièce d’Alexis Michalik

Du vendredi 26 janvier au dimanche 30 juin 2024
Christopher BAYEMI Patrick BLANDIN Jean-Louis GARÇON Kevin RAZY Fayçal SAFI Manda TOURÉ Ysmahane YAQINI sur scène
Une comédie sur les migrants, il fallait oser. C’est pourtant le sujet du nouveau spectacle d’Alexis Michalik, le metteur en scène qui a révolutionné le théâtre. Voici ce que l’on en a pensé !

L’histoire

Issa, jeune Érythréen laissé pour mort dans la « jungle » de Calais, a perdu la mémoire. Alors que le seul élément tangible de son passé est son passeport, il entame une longue quête semée d’embûches afin d’obtenir un titre de séjour, entouré de compagnons d’infortune.

L’avis de la rédaction

Une chose est sûre : le public ne s’ennuie pas devant Passeport. Il faut dire qu’Alexis Michalik a le sens du rythme. Lui seul est capable de transformer un véhicule de police en restaurant solidaire, une bibliothèque municipale en squat délabré, les urgences d’un hôpital en salon familial.
Sur scène, c’est un défilé de visages qui tendent à humaniser les mots « migrants » et « réfugiés » : Issa, Érythréen qui a perdu la mémoire à Calais après une altercation ; Jeanne, journaliste engagée qui veut aller sur le terrain ; Ali, intellectuel syrien désespérément cynique ; Arun, cuisinier tamoul particulièrement optimiste ; Christine, mère adoptive un peu paumée… Et d’autres encore qui vont venir nourrir Passeport.
Car chez Alexis Michalik, le théâtre est comme un meuble à tiroirs. Mille histoires se chevauchent, s’emmêlent pour mieux se dénouer, souvent dans les dernières minutes. Tout ça ressemble donc à un joyeux bordel, mais c’est précisément ce qui tient le public en haleine. Malgré quelques naïvetés – qu’on pardonne volontiers –, le propos de Passeport reste si bouleversant et empreint d’empathie qu’on lui accorde son visa sans hésitation…

La distribution

  • Christopher Bayemi
  • Patrick Blandin
  • Jean-Louis Garçon
  • Kevin Razy
  • Fayçal Safi
  • Manda Touré
  • Ysmahane Yaqini

D’une manière générale, je ne souhaite jamais écrire sur un thème, mais me fonde plutôt sur une idée ou une situation précise, qui donne ensuite naissance à l’architecture du spectacle. J’ai écrit cette nouvelle pièce en Guadeloupe, seul, après avoir mûri ses contours pendant plus d’un an et m’être longuement renseigné. Ce n’est pas un théâtre militant ou documentaire, mais une histoire humaine, qui s’adresse à tous.

Alexis Michalik
Metteur en scène
Mise à jour le 28/02/2024

Vous ne connaissez toujours pas ?

Sélection des bons plans intemporels, mais qui valent le coup toute l'année !

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations