Ville de Paris

Évènement

Exposition « Le Superposeur » au cinéma Le Louxor

Du mardi 20 septembre 2022 au samedi 14 janvier 2023
L'exposition « Le Superposeur » présente des photographies de Emmanuel Plane, du 20 septembre au 4 janvier 2023, au salon du Louxor.
Vernissage de l'exposition jeudi 22 septembre à partir de 19 h.
« J'ai une mauvaise mémoire des noms, par contre j'ai une bonne mémoire des lieux. Il me suffit d'accomplir un trajet une seule fois pour être capable de m'en souvenir. Souvent, quand je vois une scène tournée dans Paris dans un film, je me dis : je sais où c'est. Alors j'isole l'image dans le film, je l'imprime sur du papier photo et je pars à bicyclette à l'endroit où le film a été tourné. Parfois le quartier a complètement changé et je ne peux rien faire. Mais parfois aussi, le décor est à l'identique, et je n'ai plus qu'à replacer l'image venant du passé dans son cadre. Je rencontre Marlon Brando et Maria Schneider sous le pont de Bir-Hakeim, où ils se disputent dans Le dernier tango à Paris. Je remets Jean-Pierre Léaud sur le quai de la station Barbès Rochechouart, qu'il arpente dans Domicile Conjugal. J'accompagne Catherine Deneuve rue Las Cases, où elle retrouve son amant dans La Chamade. J'ai la chance de vivre dans le plus grand décor de cinéma du monde : la ville de Paris. »
Biographie d'Emmanuel Plane
Emmanuel Plane est né à Paris l’année de la sortie du Cercle Rouge. Il a appris l’anglais en regardant des films en version originale sous-titrée dans les fauteuils du Kinopanorama (15e) et de l’Escurial (13e). La pratique assidue des vide-greniers lui a permis d’élargir sa connaissance des arrondissements. En 2015, il se lance sur les traces de Jean-Paul Belmondo et reconstitue à l’aide de captures d’écran la poursuite du film Peur sur la ville (moins la scène sur le toit du métro bien entendu). Il poursuit cet exercice et sillonne Paris pour tenir, avec son pouce gauche, une capture d’écran qu’il prend en photo avec son pouce droit. Il est aujourd’hui l’animateur du compte Instagram @lesuperposeur. Il a, à ce jour, visité plus d’une centaine de lieux de tournage sur Paris, mais aussi à La Rochelle, Cherbourg et Oslo. Grâce au Louxor, c’est la première fois que ses superpositions sont exposées. Parallèlement à l’exposition, il publie en septembre 2022 « Les retardataires ne sont pas admis en salle (5ème Étage sans ascenseur Éditions) », où on retrouvera certaines de ses photos.
Affiche et scénographie : Tony Durand
Mise à jour le 13/09/2022

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations