Ville de Paris

Évènement

Festival Paris Music au musée Carnavalet

Du samedi 21 au dimanche 22 mai 2022
Le Festival Paris Music revient pour transformer Paris en capitale européenne de la musique grâce à des concerts organisés dans des lieux emblématiques… dont le musée Carnavalet

21 mai

11h : USSAR
Pianiste de formation et homme de l’ombre, UssaR a évolué discrètement jusqu' à la sortie de son premier EP en 2021. Entre piano-voix, parlé-chanté et sonorités électroniques, il se dévoile dans de poignantes confessions menées par une voix grave et enveloppante.

Cette vidéo est hébergée par youtube.com
En l'affichant, vous acceptez ses conditions d'utilisation
et les potentiels cookies déposés par ce site.

12h15 : SUZANNE FOWKE
Artiste plurielle et poétique, c'est sur scène que Fowke se révèle et livre une performance mêlant ses talents d'autrice, compositrice et interprète. Son univers musical, organique et instinctif, fait de chansons à textes teintées de rock, s'habille de guitare électrique, basse, violoncelle et piano. Du grave de sa voix, depuis une écriture sans concession, Fowke clame, chante et interpelle la ville et son époque, bouscule et interroge les corps, les cœurs, les désirs et dresse un portrait sensible de l'ultra-moderne solitude. Elle vous tend un miroir. Regardez, écoutez, au risque de vous y voir.
Pour le Festival Paris Music, Suzanne Fowke sera accompagnée du guitariste et co-compositeur Thomas Gendronneau.

Cette vidéo est hébergée par youtube.com
En l'affichant, vous acceptez ses conditions d'utilisation
et les potentiels cookies déposés par ce site.

22 mai

11h : ADAM NAAS
Auteur, compositeur et interprète français, Adam Naas commence l'apprentissage de la guitare à l'adolescence avant de s'intéresser au piano et aux claviers de manière autodidacte. Il se fait remarquer en 2015 lorsque, sous le le nom d'Adam Naas, il poste son premier titre néo-soul sur fond d’éléctro sobre « Fading Away », sur le site des Inrocks Lab.
12h15 : ALEXIA GREDY
Alexia Gredy est une chanteuse à la voix douce et aux textes sensibles, elle explore à l’instinct et sans déguisement la charge émotionnelle de sa mémoire, livre une étude sur la nature de l'amour moderne et dresse son autoportrait : celui d'une artiste en fleur dans une époque finissant de confondre pulsions et désirs. Et même si elle attaque parfois ses phrases dans un souffle trop court, on reste marquée par ses émouvantes faiblesses, toujours un voile, une candeur, une émotion différée où l’intime frôle à l’oblique, sans jamais tout dévoiler.`

Cette vidéo est hébergée par youtube.com
En l'affichant, vous acceptez ses conditions d'utilisation
et les potentiels cookies déposés par ce site.

Mise à jour le 10/05/2022

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations