Ouvrir la recherche
Reportage

Dans les coulisses d'un centre de vaccination

Mise à jour le 01/04/2021
Que se passe-t-il derrière les portes des centres de vaccination ? Qui vérifie les rendez-vous ? Qui procède à l’injection ? Qui veille sur les patients vaccinés ? Reportage dans le 13e arrondissement, alors que la campagne de vaccination doit s’intensifier dans les prochaines semaines.
Tout commence sur le parvis de la mairie du 13e arrondissement, 1, place d’Italie. Sous le soleil printanier, les agents de surveillance gèrent les arrivées et vérifient que les personnes présentes ont bien un rendez-vous pour se faire vacciner. Si ce n’est pas le cas, il est possible de se faire inscrire sur une liste d’attente.
Une fois le seuil de la mairie franchi, direction le premier étage et l’accueil. Les escaliers de marbre sont imposants, mais les personnes ayant des difficultés à se déplacer peuvent emprunter l'ascenseur.

Partenariat entre équipes administratives et équipes médicales

­« Ici, chaque poste a une fonction particulière, de l'agent de sécurité à l'infirmier », explique d'emblée Philippe Josse, médecin urgentiste à l'hôpital des Peupliers (13e) et responsable du centre de vaccination. Il travaille en collaboration avec Sophie Dubois, directrice de la Communauté Professionnelle Territoriale de Santé du 13e (CPTS) et co-responsable du centre, pour que 500 à 600 doses de vaccins soient injectées quotidiennement.
« On prépare une montée en charge à 2000 puis 3000 vaccins par semaine, mais cela doit se faire dans le respect de la maîtrise du risque et de la qualité du circuit pour les patients. Et pour cela, chaque personne de la chaîne doit participer », ajoute le médecin.
Tandis que Philippe Josse assure la responsabilité médicale du centre, Sophie Dubois veille à la bonne gestion des stocks de matériel vaccinal et à l'acheminement puis la conservation des vaccins. Un partage des tâches et des compétences essentiel pour un fonctionnement optimal du centre.
Agent dans un centre de vaccination
Philippe Josse s'assure que les équipes médicales et administratives collaborent au mieux pour que la vaccination se déroule dans les meilleures conditions.
Guillaume Bontemps / Ville de Paris

Un parcours fléché en quatre étapes

Première étape : chacun doit donner son nom, son prénom, son numéro de téléphone et son adresse mail à deux agents administratifs. Aujourd'hui, Cécile Bottini est là pour recevoir les Parisiens. En temps normal, elle travaille à la buvette de l’Hôtel de Ville (4e). Mais depuis plusieurs mois, elle vient en renfort deux à trois fois par semaine au centre du 13e arrondissement, après être passée par le 6e, Paris Centre et le 14e. « Je suis contente de voir des Parisiens et de les aider », sourit l'employée municipale, qui continuera de venir aussi longtemps que nécessaire en renfort administratif.
Lors de ce premier entretien, un questionnaire est remis aux patients. Il permet de déterminer leur éligibilité au vaccin. Les patients doivent par exemple déclarer s’ils ont eu le Covid-19 au cours des trois derniers mois, s’ils ont des allergies ou des troubles de la coagulation. Ce questionnaire est ensuite examiné par le médecin, lors de la deuxième étape, qui consiste à vérifier que les conditions sont réunies pour la vaccination.

Une organisation efficace dans une bonne ambiance

C’est alors au tour des infirmiers et infirmières de procéder. Chaque patient est dirigé vers un box où a lieu l’injection du vaccin. Sandrine, Florian, Samuel, Julien et d'autres infirmiers les attendent. Sandrine a le sourire, « Il y a une bonne ambiance ici, les gens sont contents de recevoir le vaccin. En tant qu'infirmière libérale, je suis heureuse de venir sur ma semaine de repos pour vacciner et retrouver du lien social. »
Une fois l'injection effectuée, un certificat de vaccination est alors établi et remis à un dernier agent administratif. « On veille à ce que les personnes vaccinées patientent les 15 minutes réglementaires après l’injection, pour vérifier qu’aucune réaction allergique ne survient. Pour certaines personnes qui présentent des allergies connues, ce temps d’attente est étendu à 30 minutes. », précise Mouigni Youssouf, agent de la Ville qui s'est porté volontaire lors de la campagne de vaccination. « J'aime rendre service, je sais le faire, alors je le fais », ajoute-t-il, comme une évidence.
Pendant ce temps, Fatoumata Soumahoro s’assure de la propreté des lieux. Elle travaille au centre de vaccination depuis le mois de janvier où elle gère l’entretien des salles, la désinfection des chaises, le vidage des poubelles. « C’est un ménage qui n’est pas ordinaire, mais j’aime le travail rigoureux et bien fait. Je suis contente que les gens le remarquent et l’apprécient. »
Après avoir attendu, les patients récupèrent leur certificat de vaccination et peuvent alors partir. Le rendez-vous pour la deuxième dose a été fixé durant la visite, il ne reste plus qu’à patienter tout en continuant de respecter les gestes barrières.

Plus d'infos

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr, nous vous invitons à faire part ci-dessous de votre commentaire ou suggestion.