Comment bien utiliser l'application DansMaRue ?

Actualité
Mise à jour le 29/06/2023
Personne utilisant l'application DansMaRue
Afin d'assurer un traitement rapide efficace par les équipes de la Ville de Paris, nous vous donnons quelques conseils et astuces pour utiliser au mieux l'application DansMaRue.
Des ordures sur le trottoir, des graffitis sur un mur, une épave de vélo… grâce à l’application Dans Ma Rue, vous pouvez transmettre aux services de la Ville de Paris les anomalies que vous rencontrez sur l’espace public. Propreté, stationnement, mobilier, voirie, parcs et jardins… signalez tout type de dysfonctionnement ! Toutefois, quelques précautions d’usage sont nécessaires à prendre pour que votre signalement soit traité de façon rapide et efficace. Suivez le guide pratique pour une utilisation maximale !

Vérifiez que le signalement que vous vous apprêtez à transmettre n’existe pas déjà

Avant de commencer votre signalement, vérifiez sur la carte que l’anomalie n’a pas déjà été indiquée par quelqu’un d’autre. Si c’est le cas, il n’est pas nécessaire de refaire un signalement.
Si par inadvertance vous avez déclaré un signalement déjà réalisé par quelqu’un d’autre, il pourrait être clos, purement et simplement à la faveur du premier. En effet, DansMaRue ne permet pas de traiter et donc d’informer en parallèle les usagers sur des doublons, triplons, etc.
Vous souhaitez tout de même être informé du traitement de cette anomalie ? Vous pouvez la « suivre » pour recevoir tous les messages concernant son évolution, au même titre que le premier signaleur.

Vérifiez l’adresse avec précision

Un signalement mal localisé est une des premières causes de rejet. Pour éviter que votre signalement ne soit pas traité, vous pouvez renseigner l’adresse de 3 façons :
  • La géolocalisation : le positionnement est automatique, mais les smartphones sont parfois imprécis. Vérifiez que l’adresse proposée correspond à la localisation de l’anomalie.
  • La barre de recherche : indiquez l’adresse la plus précise possible (nom et numéro de la voie, place, rue, etc.)
  • La carte : positionnez le curseur de façon précise et vérifiez que l’adresse indiquée correspond à la localisation de votre signalement.
Si l’adresse n’apparait pas, ou si vous souhaitez donner des détails plus précis pour aider à la localisation de l’anomalie, vous pouvez donner des détails dans le champ libre « description ».

Choisissez le bon type de signalement

Votre anomalie concerne plutôt la propreté, la voirie, le mobilier urbain ? Une bonne qualification de votre signalement permet aux équipes de la Ville d’apporter un traitement adapté et efficace à votre anomalie. Pour renseigner le type d’anomalie, vous pouvez :
  • Utiliser l’arborescence : cliquez sur la grande thématique à laquelle appartient votre anomalie, puis affinez votre qualification en cliquant sur les sous-thématiques correspondantes.
  • Utiliser le moteur de recherche : écrivez le mot qui vous semble adapté à la situation (ex : graffiti, stationnement…) puis cliquez sur la qualification correspondante. Si aucune proposition apparait, essayez un autre mot ou une autre orthographe.
Astuce n°1 : Lorsque vous voyez une étoile à droite d’un type de signalement, cela signifie que vous ne pouvez pas choisir une qualification plus précise. S’il n’y a pas d’étoile, vous pouvez cliquer sur la proposition pour découvrir des sous-thématiques plus précises.
Astuce n°2 : Si vous avez été amené à faire plusieurs signalements sur un type donné, vous pouvez, pour les fois suivantes, directement sélectionner ce type en favori. Pour ce faire, il faut cliquer sur l’étoile. Une fois passé en favori (quand l’étoile est pleine et rouge) vous pourrez y accéder directement en cliquant sur l’étoile blanche en haut à droite de toutes les pages de recherche d’arborescence.
Astuce n°3 : Lorsque vous utilisez la barre de recherche, en tapant plus de deux caractères dans le moteur de recherche, vous avez accès à tous les items contenant cette saisie. A vous de sélectionner celui qui vous semble le plus approprié, en cliquant dessus.

Ajouter des photos

La communication d’une photographie exploitable est un élément primordial pour le traitement de votre signalement. Les bonnes pratiques pour transmettre des photos utiles :
  • Prenez en photo l’élément que vous signalez,
  • Quand c’est possible, n’hésitez pas à joindre une seconde photo ; de manière à communiquer une photo du détail et une autre de la vue d’ensemble. C’est autant d’éléments de contexte qui permettent à la Ville de mieux apprécier l’urgence de la situation et aussi de définir plus rapidement les moyens à mettre en œuvre,
  • Evitez les photos (trop) floues,
  • Evitez les photos trop rapprochées qui perdent de leur sens,
  • Évitez, tant que possible, de photographier les visages des passants,
  • Ne photographiez pas les personnes dans le but de les dénoncer.

Apportez toutes les précisions nécessaires pour aider au traitement de votre signalement

Le champ Description sert à apporter, quand c’est nécessaire un complément d’information. Vous pouvez, y préciser des détails qui n’apparaitraient pas dans le choix du type de signalement, la photo ou l’adresse. Par exemple : Signature des graffitis, Nom sur les affiches, Plaque d’un véhicule en stationnement gênant, Description de la gêne ou du danger généré par le signalement, Précisions sur l’adresse (terre-plein, rond-point, place… sans numéro), etc.
Un signalement avec des compléments d’information sera mieux localisé et mieux compris. Les délais d’intervention en seront raccourcis.

Evaluez correctement la priorité

Le dernier champ à compléter lors d’un signalement corresponds à la Priorité. Cet élément subjectif est laissé à l’appréciation de l’usager. A réception, les agents de la Ville évaluent tous les signalements avant de déclencher une action. Ce critère sert à préciser l’analyse.
Il n’est pas nécessaire de surévaluer la dangerosité d’une anomalie, en espérant qu’elle sera traitée plus rapidement.

A éviter ou ne pas faire

Derrière les ordinateurs et les smartphones, les agents de la Ville travaillent 364 jours par an, 24 heures sur 24, pour répondre le plus rapidement possible à vos signalements.
La politesse et la bienveillance sont donc de mise.
Répéter volontairement un signalement plusieurs fois, même à des jours différents, n’en accélère pas le traitement. Si vous souhaitez insister sur l’urgence d’un signalement, les champs Description et Priorité sont là pour ça.
DansMaRue est un outil de signalement participatif des incidents et anomalies sur l’Espace Public. Ce n’est pas un outil de dénonciation. Il ne doit pas être utilisé pour s’en prendre à une personne. Les propos injurieux conduiront directement à un rejet du signalement.
Attention : nous vous rappelons que toute photographie qui ne respecta pas le droit à l’image et le respect des personnes, peut entrainer la clôture du signalement, voire le cas échéant, des poursuites judiciaires.