Ouvrir la recherche
Actualité

Chancre coloré du platane : Paris sous surveillance

Mise à jour le 05/02/2020
Le chancre coloré est une maladie du platane qui entraine la mort de l’arbre en 3 à 5 ans. Jusqu’à présent cantonné au Sud de la France, le champignon responsable de cette maladie a été repéré l’été passé en Ile-de-France. Les bûcherons de la Ville de Paris sont en alerte et renforcent leur surveillance des arbres parisiens.
Arbre emblématique du patrimoine parisien, le platane est la première essence des rues de Paris, avec plus de 38% de platanes dans les plantations d’alignement de nos rues. On estime à plus de 40 000 le nombre de platanes dans les rues, jardins et cimetières parisiens.
Ce patrimoine végétal est aujourd’hui menacé par l’arrivée en Ile-de-France du chancre coloré.

Un champignon responsable

Le chancre coloré est une maladie qui ne touche que les platanes. Il est provoqué par un champignon (Ceratocystis fimbriata f. sp. Platani) qui obstrue les vaisseaux du bois et entraine la mort de l’arbre en quelques années.
Le champignon pénètre dans l’arbre par les blessures naturelles ou provoquées par l’homme (taille, élagage, chocs dus aux véhicules, agrafage d’affiches).
À ce jour, il n’existe aucun traitement curatif et la seule solution consiste à abattre les arbres malades.
Cette maladie est apparue dans le Sud de la France au milieu du XXe siècle. Depuis, elle a progressé dans différentes régions, et est arrivée en Ile-de-France.

À Paris

La surveillance du patrimoine arboré des rues, parcs et jardins municipaux est assurée tout au long de l’année par les services de la Direction des Espaces Verts et de l’Environnement. Aujourd’hui, la surveillance est renforcée et une attention particulière est donnée à la détection précoce des symptômes de dépérissements suspects des platanes.
Les agents de la ville intervenant sur les platanes (ou sur tout autre arbre) désinfectent les outils de taille pour éviter la transmission de maladies.
Si à ce jour la maladie n’a pas encore atteint le territoire parisien, la vigilance s’impose et elle est l’affaire de tous les acteurs publics ou privés intervenant sur ce territoire. Tous sont appelés à respecter la réglementation en termes de surveillance des platanes et de désinfection des outils de taille et de chantier.
La réglementation impose également de déclarer toute suspicion de chancre coloré auprès des services du Ministère de l’agriculture.

Que se passe-t-il si le chancre coloré est détecté sur un platane ?

Des mesures d’éradication et de gestion sont prévues par l'arrêté ministériel du 22 décembre 2015. En cas de présence avérée de chancre coloré, il est établi une zone délimitée composée d’une zone infectée (rayon de 35m autour du platane contaminé) et d’une zone tampon (le territoire communal) dans laquelle la surveillance est renforcée.
L’éradication du foyer passe par l’abattage, le dessouchage, la dévitalisation des souches et l’incinération de tous les platanes de la zone infectée et l’interdiction d’y planter des platanes pendant 10 ans. La Ville de Paris veillerait dans cette situation à replanter des arbres d’une autre essence adaptée au contexte parisien et aux conditions climatiques.

En savoir plus

Signaler un cas suspect dans son jardin

Direction régionale et interdépartementale de l'alimentation, de l'agriculture et de la forêt d'Île-de-France / Service régional de l'alimentation :
18 avenue Carnot, 94234 Cachan Cedex
Courriel : feny.qenns-vyr-qr-senapr@ntevphygher.tbhi.se[sral.draaf-ile-de-france puis agriculture.gouv.fr après le signe @]. - Tél : 01 41 24 18 00

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr, nous vous invitons à faire part ci-dessous de votre commentaire ou suggestion.

Paris.fr utilise des cookies à des fins statistiques, pour le fonctionnement des vidéos ou fonctionnalités de partage par des services tiers. En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.