Évènement

OLGA LUNA ET LEILA LALOUPE / Regards croisé des "Outre-mer"

Du samedi 1er au dimanche 2 juin 2024
Photo
Cet évènement fait partie de Nuit Blanche 2024
Performance - Restitution de deux ateliers de création et d'écriture, au cours de la soirée
Le CSC Lamartine a accueilli "Regards croisé des "Outre-mer" l'atelier d'OLGA LUNA, au cœur du quartier de la cité-jardin. Il s'est agit de la poursuite de la construction du "Mur-Art en action" qui a débuté en 2023.
Elle a proposé de réaliser ce projet en faisant intervenir à la fois des habitants de Cachan ayant participé au projet de l’édition 2023, et d’autres Cachanais-e-s originaires de départements, régions ou territoires d’outre-mer. Les premiers ont réalisé le moulage du visage des seconds, qui ont donc étéles modèles à partir desquels l’œuvre a été bâtie.
La particularité de cette démarche est donc de donner à un public éloigné de l'art contemporain l'opportunité de s'impliquer dans un projet qui leur montre les aspects techniques ainsi que le processus de création de l'œuvre conçue et dirigée par une artiste. Le Mur - Art en Action d’Olga Luna a été présenté dans le monde entier, notamment en Amérique du Sud et en Afrique.
La restitution de l’œuvre a été prévue en deux temps :
Au CSC Lamartine juste avant le début de la soirée, et pendant le déroulé de la nuit, dans le parc Raspail.
La Bibliothèque de Cachan a accueilli l'atelier d'écriture consacré aux Outre-Mer, de la jeune écrivaine qui a été formée en Philosophie, LEÏLA LALOUPE. La restitution dans le Parc Raspail, sous forme d'installation dans un arbre nommée « l’îlot Mots », invite le public de la soirée à une lecture nocturne en déambulant sous « l’îlot Mots » : des textes évoquant les Outremers seront mis en lumière à cette occasion.
« L’îlot Mots » est réalisé avec la contribution des habitants-es de Cachan qui ont participé aux ateliers d’écriture et partagé leurs imaginaires ou leurs vécus de ces régions dites « ultrapériphériques », loin de l’Hexagone, au-delà des océans. Leurs écrits sont mêlés à ceux des écrivains des Outremers qui font vivre des littératures régionales, assez fortes et vibrantes pour retentir jusqu’à l’Hexagone. Cette mise en place sous l’arbre rappelle le système de l’arbre à palabres où chacun peut s’exprimer sur un pied d’égalité. L’installation rappelle aussi le moment du conte créole introduit par l’appel du « Yékri, yékra » !
« L’îlot Mots » fait également écho à l’exposition sur les Outremers proposée dans la bibliothèque Centrale de Cachan.
Mise à jour le 14/05/2024

À lire aussi

Vous ne connaissez toujours pas ?

Sélection des bons plans intemporels, mais qui valent le coup toute l'année !