Ville de Paris

Évènement

Étienne Dolet (1509-1546), un pionnier de l'édition moderne

Le samedi 1er octobre 2022
Avec cette conférence, Christine de Coninck, auteure de deux ouvrages sur Étienne Dolet, nous entraîne sur les pas de ce latiniste hors-pair, poète, et traducteur. "Humaniste insoumis", il fut l'un des grands imprimeurs lyonnais du XVIe siècle, avant de périr sur le bucher, accusé de "mettre en doute l'immortalité de l'âme".
Cette conférence de Christine de Coninck est organisée en partenariat avec la Bibliothèque Parmentier, dans le cadre d'une série de rencontres réunissant le public et les acteurs culturels des métiers du livre du 11e arrondissement, autour de l'imprimerie, de son histoire, et du "travail demandé dans la parution d'un livre".
Étienne Dolet (1509-1546). "Je dégrossis et polis les aspérités jusqu'à la perfection". Telle était la devise d’Étienne Dolet, libraire-imprimeur à Lyon dans les années 1539-1544. Sous le signe de la Doloire, cet instrument à aplanir et polir le bois, ce latiniste-hors pair se fit connaître d'abord comme philosophe et poète néo-latin du cercle des poètes lyonnais auprès de Maurice Scève. Assistant de l'imprimeur humaniste Sébastien Gryphe, il obtint la protection de François 1er et choisit le métier de libraire-imprimeur "pour répandre la culture littéraire" et "se dévouer au bien public". Il fut l'un des premiers à publier en langue française pour atteindre une large audience.
Sûr de l’avènement de la culture humaniste soutenue par le roi, il dédaigna les menaces de l’Église, brava l'inquisition en ignorant la censure et finit brûlé place Maubert comme hérétique le 3 août 1546. La plupart de ses ouvrages ont été détruits lors de son exécution, son nom effacé de la mémoire collective et il fallut attendre la fin du XVIIIe siècle pour qu'un libraire collectionneur réunisse patiemment les livres échappés au bûcher et entreprenne sa biographie. Au XIXe siècle, le grand imprimeur Firmin Didot constitua une étonnante collection de ses publications et continua à rétablir sa réputation de pionnier de l'édition moderne.
Étienne Dolet, par son éducation et ses combats contre l'intolérance, se révèle comme une figure majeure de l'élite intellectuelle française, un inventeur du métier d'éditeur alors inconnu. Sa fin tragique nous révèle le côté noir de la Renaissance et l'intransigeance du pouvoir à la veille des guerres de religion.
Christine de Coninck. Études de Lettres Classiques et d'Histoire à l'Université de Lyon. Coordinatrice éditoriale dans plusieurs maisons d'édition, puis créatrice d'un bureau indépendant, spécialisé dans les livres historiques et la recherche iconographique. Collabore notamment avec les PUF, Tallandier, Fayard, Hachette littérature, Gallimard. Formatrice dans la filière métiers de l'édition à l'ASFORED, l'université du Havre et le pôle métiers du livre de Saint-Cloud. Elle est également l'auteure de deux ouvrages sur Étienne Dolet, dont : Étienne Dolet (1509-1546) : Humaniste insoumis, Éditions Ampelos, 2019.

Gratuit sur réservation à : [mediatheque.violette-leduc puis paris.fr après le signe @]zrqvngurdhr.ivbyrggr-yrqhp@cnevf.se[mediatheque.violette-leduc puis paris.fr après le signe @]

Mise à jour le 07/07/2022

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations